La mise à jour Istanbul, qui amènera plusieurs changements d’ampleur pour le réseau de l’Ethereum, est finalement prévue pour le 4 décembre prochain.

 

Ethereum lance Istanbul avec un peu de retard

Comme l’explique le magazine CoinDesk, qui rapporte la nouvelle, cette nouvelle date a été évoquée par les développeurs en fin de semaine dernière. Le protocole Istanbul sera activé au bloc 9 056 000. À l’origine, le fork devait avoir lieu à la mi-octobre, mais il a été repoussé pour plusieurs raisons. Un problème était notamment apparu lorsque le fork a lancé son testnet au début du mois : il a donc dû être corrigé.

Les développeurs ont également confirmé que si la date du 4 décembre était manquée, il faudrait repousser une nouvelle fois le lancement du mainnet. Dans ce cas, le passage à Istanbul se ferait au début du mois de janvier 2020. Cette planification des reports a été mise en place suite à la mise à jour Constantinople. Une vulnérabilité importante avait été découverte quelques jours avant le lancement du mainnet, ce qui avait forcé les développeurs à repousser la mise à jour dans l’urgence. Ils souhaitent donc maintenant prévenir ce type de désagréments.

 

Istanbul, c’est quoi ?

Cette mise à jour du réseau de l’Ethereum introduit plusieurs changements d’ampleur. Son algorithme de Proof of Work (Preuve de Travail), Ethash, laissera la place au Programmatic Proof of Work (ProgPoW). Son but est de mieux gérer le minage sur le réseau de l’ETH, notamment en le rendant résistant aux mineurs ASIC. Une autre proposition de changement devrait aussi permettre au réseau de devenir « multi-chaînes ». L’Ethereum compte également réduire les frais en gas, afin de proposer des coûts de transactions plus justes. Il s’agirait d’une économie de 90 % sur les frais de transaction.

Toutes ces mesures ne sont pas forcément attendues avec enthousiasme. La proposition EIP-1884 a notamment été source de débats. Elle permet d’augmenter le coût en gas des procédés qui permettent de consulter des données sur le réseau, comme les soldes des comptes. Censée mieux équilibrer le réseau, la proposition pourrait cependant forcer un nombre important de smart contracts à revoir leur copie. Pour plus d’informations sur tous les changements implémentés par Istanbul, vous pouvez consulter la liste complète sur le site d’Ethereum France.

 

La blockchain de l’Ethereum ne s’arrêtera cependant pas à ces changements. Comme nous vous l’expliquions récemment, l’ETH compte à terme passer à sa version 2.0. Elle lui permettra de fonctionner avec un système de Proof of Stake (Preuve d’Enjeu), et d’améliorer sa scalabilité grâce au sharding.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments