Les frais du réseau Ethereum continuent de s’envoler

CoinMetrics a publié son analyse des frais en gas d’Ethereum cette semaine. La firme rappelle que les frais médian du réseau Ethereum se sont élevés à plus de 10 dollars pour la majorité du premier trimestre 2021. Au cours du dernier « bull run » de l’Ether (ETH), les frais avaient atteint 5,70 dollars, et de manière temporaire seulement :

Frais Ethereum EIP-1559

Source : CoinMetrics

CoinMetrics cite plusieurs raisons de cette augmentation des frais. D’une part, la croissance sans précédent du cours de l’ETH a bien sûr joué. Par ailleurs, toutes les transactions ne sont pas égales en termes de frais. Un transfert de tokens ne sera pas aussi coûteux qu’une transaction issue d’un smart contracts. Cela joue donc aussi sur le prix.

Mais comme l’explique CoinMetrics, « la quantité de gas utilisée pour chaque transaction a eu tendance à baisser depuis janvier 2020 ». Cela montre donc que la complexité des transactions n’est pas nécessairement une cause de fond, mais plutôt la simple congestion du réseau.

👉 Plus d’infos sur le fonctionnement d’Ethereum

L’EIP-1559 : moins efficace qu’on ne le pense selon CoinMetrics

Selon l’analyse, les frais élevés sont en grande partie dûs aux blocs qui sont quasiment pleins la plupart du temps. En mars 2021, les blocs sont ainsi occupés à 97/98 % :

blocs Ethereum remplis

Source : CoinMetrics

Cela ne ferait qu’amplifier le problème : « les blocs pleins intensifient les enchères de prix en gas, car les utilisateurs se battent pour un espace restreint ». C’est donc ce que souhaitait régler l’EIP-1559, qui permettra à Ethereum d’appliquer des frais de base calculés automatiquement, et de nouveaux mécanismes en ce qui concerne la taille des blocs.

Mais selon CoinMetrics, la refonte du système de frais ne permettra pas de réellement faire baisser ces derniers, si le réseau continue à être utilisé de manière croissante. Le nouveau système permet en effet l’utilisation de « pourboires » qui permettraient d’accélérer la prise en compte des transactions — cela pourrait donc de nouveau créer une course aux prix.

Le rapport indique donc que l’EIP-1559 ne sera probablement pas une panacée pour Ethereum :

« Les frais de transaction élevés sont fondamentalement un problème de scalabilité. Si Ethereum ne peut prendre en compte que quelques centaines de transactions par bloc, la situation continuera à mesure que l’utilisation de dApps progressera. »

Le rapport note cependant que l’EIP-1559 permettra d’avoir des frais de transaction plus prévisibles, afin de mieux anticiper le coût d’une transaction. Il conclut que les solutions de scalabilité comme Optimism, Loopring ou Immutable X seront la solution. C’était par ailleurs également l’avis de Vitlaik Buterin, qui a récemment confirmé qu’une solution de scalabilité arriverait prochainement pour le réseau.

👉 A lire également : Ethereum : des mineurs mécontents organisent une action contre l’EIP-1559

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments