Après trois longues années de développement, la plateforme de blockchains hybrides de Kadena devrait être déployée le 15 janvier 2020. L'information a été relayée par Finance Magnates le 1er janvier.

 

Une passerelle entre les blockchains

Kadena se concentre sur le développement de blockchains hybrides qui joueront le rôle de passerelles entre les blockchains publiques et privées. Ces blockchains permettront à la fois de partager des données privées avec un ensemble déterminé d'utilisateurs et à garantir l'accessibilité publique de la blockchain.

Leur mission principale est de répondre aux préoccupations en matière de vitesse, de scalabilité et de sécurité qui entravent l'adoption généralisée de cette technologie. La startup affirme que sa blockchain hybride peut traiter 750 transactions par seconde. Plus de détails techniques seront dévoilés lors du déploiement le 15 janvier prochain.

Selon les propos de la startup, la solution mise au point résout les problèmes de scalabilité de Bitcoin (BTC) aussi bien que les problèmes de sécurité d'Ethereum (ETH).

 

Une startup aux capacités reconnues

Fondée en 2016 par deux anciens membres du pôle blockchain de la plus grande banque américaine JP Morgan - Stuart Popejoy et Will Martino - la startup a recueilli 12 millions de dollars lors d'une Simple Agreement for Future Tokens (SAFT) en avril 2018.

Une SAFT est une forme de levée de fonds, destinée aux startups blockchain et dirigée vers des investisseurs accrédités, qui promet une distribution de tokens lorsque le projet ou l'entreprise devient opérationnel. Bien qu'un SAFT semble très similaire à une ICO standard, la différence est que dans le cadre d'une ICO, les tokens sont émis immédiatement alors qu'une SAFT est une promesse de livraison de tokens.

Cette opération largement réussie a rassemblé Devonshire Investors, la branche d'investissement privé des propriétaires de Fidelity Investments, ainsi que SV Angel, Asimov Investments, Multicoin Capital.

En définitive, la blockchain hybride de Kadena devrait réunir les avantages offerts par une blockchain publique, notamment une meilleure accessibilité et liquidité, ainsi que ceux qu'offre une blockchain privée, c'est-à-dire une sûreté et un anonymat renforcés. La startup a également lancé son wallet maison, Chainweaver. Ce wallet permet aux utilisateurs d'envoyer, de recevoir et de conserver des tokens Kadena (KDA).

 

Malgré le départ de certains de ces employés les plus efficients pour la création de Kaneda. Le géant de Wall Street a annoncé l'année dernière la création du JPM coin, une monnaie numérique privée, afin de rendre ses opérations internes plus efficaces. Cependant, seulement un nombre limité de clients de la banque ont accès à ce service et celui-ci reste entièrement contrôlé par l'entreprise.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments