Binance.US se rétracte : nouveau coup dur pour l’exchange de cryptomonnaies Voyager Digital

C’est un nouveau rebondissement dans l’affaire Voyager Digital après que Binance.US a annoncé revenir en arrière sur l’accord du rachat des actifs des clients. Les investisseurs lésés finiront-ils par récupérer leurs cryptomonnaies un jour ?

Binance.US se rétracte : nouveau coup dur pour l’exchange de cryptomonnaies Voyager Digital

Binance.US met fin à l’accord avec Voyager Digital

Alors que l’on pensait le dossier Voyager Digital définitivement clos de par le rachat de ses actifs par Binance.US qui semblait acté, la plateforme d’échange de cryptomonnaies vient d’annoncer un nouveau retournement de situation.

Et pour cause, il a été communiqué hier soir dans un thread Twitter de l’exchange en faillite que la branche américaine de Binance leur avait envoyé une lettre pour tout simplement mettre fin à l’accord :

À l’origine de l’affaire, il faut remonter à un défaut de paiement de Three Arrows Capital (3AC), qui a mis Voyager Digital en difficulté. À la suite de cela, la plateforme avait suspendu ses retraits en juillet 2022, juste avant de se placer sous la protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites des États-Unis.

À partir de là, les clients de Voyager, dont les actifs étaient bloqués, ont subi une longue série de montagnes russes. Tandis que FTX devait se porter au secours de la plateforme après de longues négociations, l’accord trouvé a été tué dans l’œuf après que les crimes financiers de Sam Bankman-Fried (SBF) ont fini par causer l’effondrement de son empire.

? Pour aller plus loin — Retrouver notre guide pour sécuriser vos cryptomonnaies hors des plateformes centralisées 

Ledger : la meilleure solution pour protéger vos cryptomonnaies

Écoutez cet article et toutes les autres actualités crypto sur Spotify

Une redistribution directe aux clients

Malgré de nombreux obstacles réglementaires, en premier lieu avec la Securities and Exchange Commission (SEC), l’accord de rachat d’actifs par Binance.US semblait en bonne voie. De ce fait, Voyager Digital évoque une « évolution décevante » de ce plan, qui devait permettre un transfert d’actifs par un simple « bouton de basculement » pour les clients.

D’autre part, l’exchange a précisé que conformément aux termes de l’accord, Binance.US était tenue de supprimer toutes les données relatives aux informations de ses clients.

Malgré tout, les investisseurs qui avaient accordé leur confiance à Voyager Digital devraient tout de même finir par trouver un dénouement positif à cette affaire aux multiples rebondissements, étant donné que leurs actifs devraient leur être retournés directement désormais :

« Conformément au plan, nous allons maintenant agir rapidement pour redonner de la valeur aux clients via des distributions directes. Nous fournirons plus d’informations sur les prochaines étapes et les actions que les clients doivent entreprendre dans les prochains jours. »

Ainsi, les clients devront donc encore patienter pour retrouver leurs cryptomonnaies, même s’il semble que cette fois, c’est le scénario d’une restitution pure et simple qui devrait être privilégié après tous ces déboires.

? Dans l’actualité également — Terra (LUNA) : le co-fondateur Daniel Shin et 9 autres personnes inculpées en Corée du Sud

Cryptoast Research : Ne gâchez pas ce bull run, entourez vous d'experts
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

La plus grande banque d’Amérique latine permet désormais à l'ensemble de ses clients d'acheter des cryptomonnaies

La plus grande banque d’Amérique latine permet désormais à l'ensemble de ses clients d'acheter des cryptomonnaies

Bitcoin : 2 cas de figure techniques possibles avant le bull run

Bitcoin : 2 cas de figure techniques possibles avant le bull run

Les ETF Ethereum spot disponibles cet été ? Possible, selon Gary Gensler

Les ETF Ethereum spot disponibles cet été ? Possible, selon Gary Gensler

Dénoncer les fraudeurs aux impôts : un business qui peut rapporter gros pour les particuliers français

Dénoncer les fraudeurs aux impôts : un business qui peut rapporter gros pour les particuliers français