Le 23 mai 2020, le CEO de Binance, Changpeng Zhao, a publié une déclaration sur les mesures prises par son entreprise à la suite du récent hard fork qui a fait perdre 7 millions de dollars à des détenteurs de jetons Steem (STEEM). Il y fait également mention de quelques recommandations.

 

 Un système plus centralisé que décentralisé

Pour rappel, cela donne suite au hard fork qui a eu lieu le 20 mai dernier, et qui a entraîné le gel des fonds de 65 comptes d'utilisateurs de Steemit, soit 23,6 millions de STEEM saisis.

Cette action a été fortement controversée. D'ailleurs, les victimes ont imploré la compassion des exchanges , les conviant à ne pas effectuer les mises à niveau sur le réseau.

Binance en qualité de leader, s'est retrouvé au cœur de ce dilemme à devoir choisir entre deux options : retenir tous les fonds de ses utilisateurs STEEM ou procéder à la mise à niveau.

Charlie Lee, fondateur du Litecoin (LTC) a proposé sur Twitter une troisième option: désactiver les dépôts et les retraits, et autoriser l'échange du jeton.

À cela, Changpeng a répondu que ça ne ferait qu'empirer les choses.

👉 Pour en savoir plus : Hard fork : le réseau Steem fait perdre $7M à des utilisateurs

 

Et ces mesures?

La première mesure annoncée a été la mise à jour effective du système :

"J'ai donc donné le feu vert pour la mise à niveau technique et activé les retraits sur Binance.com."

Si ce dernier dit avoir activé les retraits, c'est parce qu'il avait effectivement ordonné la suspension de cette fonctionnalité au début de la controverse.

Toutefois, le PDG de Binance dit ne pas cautionner la mise à niveau STEEM. Il n'a pas manqué de signifier son indignation vis-à-vis de ce hard fork:

"Nous sommes tout à fait opposés à la mise à zéro des actifs des autres utilisateurs sur la blockchain. Cela va à l'encontre de l'éthique même de la blockchain et de la décentralisation."

Dans ce même communiqué, il est fait mention d'autres mesures notamment: le soutien à tous les prochains forks jugés non litigieux, et la réduction du soutien apporté à STEEM par la limitation du nombre de paires annoncées sur le jeton.

 

 Recommandation 1 : "go (create a) fork yourself!"

Zhao a encouragé les victimes concernées à créer un nouveau fork, en évoquant comme exemple la création dans des conditions similaires de la blockchain HIVE.

"Ce n'est pas une situation agréable pour eux ; c'est beaucoup de travail supplémentaire. Ce n'est certainement pas non plus une situation agréable pour nous ; c'est aussi beaucoup de travail supplémentaire pour nous, sans grand retour. Mais un fork est la méthode standard pour traiter ce type de questions dans un monde décentralisé."

Cette recommandation n'a bien sûr pas été au gout de tout le monde, comme on peut le voir dans le tweet ci-dessous. Mais Changpeng a invoqué la transparence, l'une des valeurs fondamentales de la blockchain.

En effet, ne pas déployer ces mises à jour empêcherait les détenteurs de jetons STEEM d'avoir accès à leurs actifs. Cela serait effectivement une injustice contre des millions d'utilisateurs de ce réseau qui ont des wallets chez Binance.

Une autre recommandation adressée aux membres de la communauté est de s'éloigner de toute blockchain qui ferait l'objet d'une centralisation potentielle. Car même si la technologie se veut incorruptible, personne n'est à l'abri d'attaques à 51%.

 

Ces propos ouvrent ainsi la porte à un questionnement intense : "la décentralisation est-elle une révolution ou une simple utopie?"

👉 A lire sur le même sujet : Le Bitcoin Gold (BTG) subit à nouveau une série d'attaques des 51%

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Junie Maffock

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Avec un fort intérêt pour la blockchain et les cryptos, je souhaite contribuer à la vulgarisation de ces technologies. Je suis également très intriguée par les méthodes d'apprentissage ludiques et actives.
Tous les articles de Junie Maffock.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments