L'exchange majeur Binance a décidé de retirer de sa plateforme les tokens à effet de levier de FTX, expliquant que les utilisateurs ne comprennent pas suffisamment comment ces derniers fonctionnent.

 

Tous les tokens de FTX délistés

Les actifs retirés de la plateforme comprennent le BULL, le BEAR, l'ETHBULL, l'ETHBEAR, l'EOSBULL, l'EOSBEAR, le BNBBULL, le BNBBEAR, le XRPBULL et le XRPBEAR.

Les tokens avaient été listés le 11 mars par l'exchange et étaient échangeables contre de l'USDT et du BUSD. Chaque token représentait une position long ou short avec un effet de levier de 3x.

Le trading des tokens de FTX sera interrompu le 31 mars à 12h00 en France. En ce qui concerne les dépôts et les retraits de ces tokens, ceux-ci seront désactivés le même jour à 10h00, heure de Paris.

Si vous aviez toujours ces tokens en votre possession après le délisting, pas de panique. Binance créditera votre compte de la valeur équivalente détenue dans chaque token au moment du delisting en BUSD et sous 14 jours.

👉 Pour en savoir plus : Qu’est-ce qu'un effet de levier et comment cela fonctionne ?

 

Un danger pour les utilisateurs ?

Binance justifie son geste par le fait que les marchés financiers sont actuellement exposés à d'énormes tensions en raison de la préoccupation mondiale concernant la pandémie de Covid-19. L'extrême volatilité du marché des cryptomonnaies peut donc s'avérer catastrophique pour de nombreux traders surtout lorsque les pertes peuvent être multipliées par 3 comme avec ces tokens.

Répondant à la colère de la communauté, le PDG de Binance, Changpeng Zhao (CZ), a tenu à éclaircir la situation :

Traduction :Bien que ces tokens soient rarement à l'origine d'une liquidation, ils se dévaluent avec le temps en raison des fluctuations des marchés. Ils ne sont pas destinés à être conservés sur le long terme.

Les réactions négatives suite à ce tweet ont été nombreuses. De nombreux utilisateurs affirment avoir perdu des sommes considérables en utilisant ces tokens. Il est alors légitime de se demander pourquoi Binance a ajouté ces tokens s'il savait pertinemment qu'ils n'étaient pas adaptés pour la majorité des traders ?

En effet, prenons un exemple simple. Vous disposez d'un capital de 1000 dollars. Vous décider d'acheter de l'ETHBULL à 100 dollars. Ce dernier perd 30% en quelques heures et descend malheureusement à 70 dollars. Votre capital est donc descendu à 700 dollars.

Par la suite, vous souhaitez récupérer votre mise de départ et vous investissez vos 700 dollars. Dans le cas où token connait une hausse de 30% juste après sa chute, vous récupérez 910 dollars et non 1000 dollars.

Sachant que ces tokens représentent des positions à effet de levier x3, de tels mouvements étaient particulièrement récurrents. Pour faire des gains avec ces actifs, il faut donc faire des performances particulièrement remarquables, d'où le nombre de traders conséquent ayant perdu d'énormes sommes.

La principale raison du delisting est que nous constatons que de nombreux utilisateurs ne les comprennent pas. Bien que des pop-ups avertissent les utilisateurs à chaque fois, les gens ne les lisent toujours pas. Étant donné qu'ils font partie des tokens les plus échangés, il est mauvais pour les entreprises de les délister. Ce n'est pas un choix facile. Mais la protection des utilisateurs passe avant tout , a ajouté CZ.

Découvrez Binance !

 

Le delisting de ces tokens est une bonne nouvelle, mais le fait que Binance les ait ajoutés alors que les marchés connaissaient un pic de volatilité extrême est tout de même étonnant.

De nombreux traders s'y étant cassé les dents, Binance souhaite mettre un terme à l'afflux conséquent de plaintes qu'il recevait par rapport à ces tokens particuliers.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments