La Banque européenne d’investissement (BEI) va utiliser la blockchain pour l’émission d’obligations

La Banque européenne d’investissement (BEI) va explorer l’utilisation de la blockchain pour l’émission de ses obligations. L’institution sera accompagnée par la Société Générale qui a déjà réalisé une émission obligataire sur Ethereum (ETH).

La Banque européenne d’investissement (BEI) va utiliser la blockchain pour l’émission d’obligations

Une émission obligataire sur la blockchain

La Banque européenne d’investissement ou BEI est l’institution financière des États membres de l’Union européenne. Elle a pour principal but d’emprunter sur les marchés financiers pour financer des projets au sein de l’Union européenne.

D'après Bloomberg, l’institution s’est rapprochée de 3 banques pour explorer une émission obligataire qui utiliserait la blockchain pour l’enregistrement et le règlement. Il s’agit de la banque américaine Goldman Sachs, la banque espagnole Santander et la Société Générale. Les premières réunions commenceront le 15 avril et se poursuivront pendant plusieurs semaines. Aucune date n’a été donnée pour la vente initiale.

Santander et la Société Générale ont déjà émis des obligations sur Ethereum (ETH). La banque française en a même réalisé deux, la dernière obligation étant payée en monnaie numérique de banque centrale (MNBC) en association avec la Banque de France.

Les avantages de la blockchain dans ce type d’opération sont multiples tels que la numérisation d’un processus relativement manuel, la fourniture d’un registre partagé sur la blockchain sans dépositaire central de titres et la possibilité d’un règlement instantanée par rapport au paiement, ce qui supprime le risque de contrepartie.

? Retrouvez notre dossier sur MiCa : l'ébauche d'une régulation européenne pour les crypto-actifs

D’autres initiatives dans le monde

Plusieurs autres institutions gouvernementales ou liées à des États ont déjà utilisé la technologie blockchain pour l’émission d’obligataires. La Banque mondiale a été l’une des premières en Australie, qui a lancé plusieurs tranches d’obligation à partir de 2018. La Thaïlande et les Philippines ont toutes deux émis des obligations du Trésor en utilisant la blockchain.

Aux États-Unis, ConsenSys a acquis une société de courtage dans le but d’utiliser la blockchain sur le marché national des obligations municipales.

De nombreuses plateformes obligataires utilisant la blockchain sont en cours de développement dans le monde, notamment par des sociétés telles que Nomura et SBI au Japon, ainsi que Temasek et SGX à Singapour. Parmi les autres, citons BBVA, LedgerEdge, Monetago, Bond180 et Agora.

? À lire sur le même sujet : Première obligation basée sur la blockchain pour la Bourse de Singapour

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Et si le Bitcoin chutait à 42 000 $ après le halving ? Des analystes de JP Morgan en sont convaincus

Et si le Bitcoin chutait à 42 000 $ après le halving ? Des analystes de JP Morgan en sont convaincus

Mars sera-t-il le mois de la correction ou d'un nouvel ATH pour le Bitcoin ? Analyse du BTC du 1er mars 2024

Mars sera-t-il le mois de la correction ou d'un nouvel ATH pour le Bitcoin ? Analyse du BTC du 1er mars 2024

Le gouvernement américain a transféré presque 1 milliard de dollars de Bitcoin – Pourquoi ce curieux timing ?

Le gouvernement américain a transféré presque 1 milliard de dollars de Bitcoin – Pourquoi ce curieux timing ?

Qu'est-ce qu'un bull run dans le monde des cryptomonnaies ?

Qu'est-ce qu'un bull run dans le monde des cryptomonnaies ?