Arweave (AR), du stockage perpétuel et décentralisé sur la blockchain

Arweave (AR) est une blockchain novatrice proposant une solution de stockage décentralisé perpétuel. Unique dans sa catégorie, elle est aujourd'hui l'un des piliers du Web3. Découvrons ensemble le fonctionnement de son protocole si particulier, la Blockweave, ainsi que celui de sa surcouche d'applications décentralisées perpétuelles, le Permaweb.

Arweave (AR), du stockage perpétuel et décentralisé sur la blockchain

Qu’est-ce qu’Arweave (AR) ?

Lancée en juin 2018, Arweave est une blockchain proposant un nouveau type de stockage perpétuel grâce à un moyen ingénieux de dotation. Celle-ci permet aux développeurs et utilisateurs de stocker des fichiers pour toujours, et ceci pour la toute première fois de l’histoire. Pensez à Arweave comme un disque dur collectif qui n’oublie jamais où tout le monde peut écrire.

Comme une bibliothèque d’Alexandrie moderne, Arweave est un emplacement où tous les documents pourraient être stockés pour l’éternité. À l’exception d’une chose, l’utilisation de la blockchain permet à son produit d’être bien plus résilient que n’importe quel équivalent physique.

Le protocole d’Arweave permet de mettre en relation des personnes possédant de l’espace de stockage avec d’autres en recherchant. Cette méthode de fonctionnement est similaire à celle d’Uber, où des personnes en possession de voiture sont mises en contact avec d'autres personnes recherchant un trajet.

Contrairement à des protocoles comme Filecoin, la proposition de valeur d’Arweave réside dans sa capacité à proposer un stockage permanent en permettant à l’utilisateur de ne payer qu’une seule fois, tout en conservant la durabilité du protocole sur le long terme.

L’écosystème d’Arweave

Le protocole Arweave se présente sous la forme d’une architecture à deux couches. La première, la blockchain, aussi appelée la Blockweave, concentre le consensus et l’historique des transactions et des fichiers. La seconde, le Permaweb, ressemble à un Web décentralisé et perpétuel sur lequel on retrouve de nombreuses applications.

Arweave Architecture

Figure 1 : Architecture du protocole Arweave

La Blockweave et les preuves d’accès

Contrairement aux autres blockchains plus classiques, l’architecture de la Blockweave est assez particulière. En effet, dans une blockchain classique, tout bloc est lié au suivant et au précédent par sa racine de Merkle. En d’autres termes, lorsqu’un validateur crée un nouveau bloc, il doit prouver qu’il a accès aux informations de celui qui le précède (et ainsi de suite).

Dans le cas de la Blockweave, le nouveau bloc dépend également d’un autre choisi au hasard dans l’historique du réseau. On l’appelle le recall block

Dans une blockchain comme Ethereum ou Bitcoin, les blocs contiennent très peu d’informations. On y retrouve des données sur l’état de la blockchain ainsi que toutes les transactions qu’il faut y inclure. Dans le cas d’Arweave, ces blocs contiennent également les fichiers destinés à y être stockés perpétuellement.

On peut visualiser le stockage de ce contenu par un disque dur sur lequel tous les fichiers sont conservés dans des dossiers dont le nom correspond à la date à laquelle ils ont été inclus sur le disque. 

Arweave se démarque par ailleurs dans son choix de méthode de consensus. Là où la plupart des blockchains optent pour des preuves de travail ou d’enjeu, Arweave s’est orienté vers les preuves d’accès aléatoires succinctes, ou SPoRA. Ce choix est une conséquence directe de l’architecture de la Blockweave.

En effet, lorsqu’un validateur est choisi pour créer un bloc, il doit prouver qu’il a accès à un bloc aléatoire, en plus du précédent. Si ce n’est pas le cas, il sera écarté temporairement et un autre sera sélectionné à sa place. Cette méthode de consensus incite chaque validateur à conserver le plus de fichiers possible. Dans le cas le plus extrême du nœud possédant tout l’historique et tous les fichiers depuis la conception de la blockchain, il ne sera jamais écarté et sera payé dès lors qu’il sera sélectionné pour valider un bloc.

Ainsi, il existe plusieurs facteurs pour quantifier les chances qu’un nœud valide un bloc :

  • La puissance de hachage de la machine, à l’instar de blockchains comme Bitcoin ou Ethereum ;
  • La vitesse de la connexion Internet, commune à la très grande majorité des blockchains, assurant la rapidité des envois et téléchargements ;
  • La capacité de stockage, car plus le nœud stocke de données, plus il a de chances d’avoir accès au bloc randomisé requis par la Blockweave.

Le Permaweb, un Web perpétuel décentralisé

Afin de permettre un accès simple à la Blockweave, une deuxième couche a été développée, le Permaweb. Elle permet un accès simplifié et rapide aux données stockées sur Arweave.

Le Permaweb est en réalité une version décentralisée et permanente du Web classique que l’on utilise tous les jours. C’est sur celui-ci que toutes les applications liées à Arweave sont hébergées.

Pour qu’une application puisse être déployée sur le Permaweb, il est nécessaire qu’elle utilise SmartWeave, un protocole de smart contract natif à Arweave. Contrairement aux systèmes traditionnels (comme celui d’Ethereum), SmartWeave laisse la phase de calcul aux utilisateurs des applications. Il en résulte une augmentation de la scalabilité et de la décentralisation. 

Grâce à sa compatibilité avec HTTP, il est possible d’accéder à toutes les applications du Permaweb via le Web, les moteurs de recherche et les navigateurs classiques.

Pour résumer, le Permaweb ressemble au Web traditionnel, sauf que tout ce qui y est publié est disponible pour toujours. Du côté des créateurs de contenu, le Permaweb offre un hébergement permanent, à faible coût et sans maintenance, pour leurs applications et pages Web.

Sur le Permaweb, on retrouve plus de 400 applications, indexées sur le site ArweaveApps. Parmi les plus connues et utilisées, on peut distinguer :

  • ArDrive : un équivalent perpétuel à Google Drive sur la blockchain Arweave ;
  • Mirror : un équivalent à Medium utilisant les blockchains Arweave et Ethereum.

Ecosysteme Arweave

Figure 2 : L’écosystème d’Arweave en janvier 2022

Modérer le contenu du Permaweb

Il existe toutefois un problème criant qui vient du fait de stocker des fichiers à tout jamais : la modération. En effet, que faire si un document compromettant ou illégal venait à être posté sur la blockchain Arweave ?

Pour résoudre ce problème, plusieurs initiatives ont été mises en place :

  • les validateurs du réseau sont autorisés à choisir s’ils veulent ou non stocker les fichiers contenus dans un bloc. Et ce pour des raisons personnelles, législatives ou autres. Plusieurs outils tels que des algorithmes leur sont mis à disposition pour filtrer les données qu’ils voudraient ne pas stocker ;
  • les applications et portails peuvent également faire le choix d’afficher ou non certains fichiers selon leurs règles, politiques d’utilisation ou valeurs

Un partenariat avec l’Internet Watch Foundation (IWF) conclu en 2019 lui donne par ailleurs le droit de surveiller le contenu du Permaweb. Celle-ci peut par la suite imposer certaines règles aux acteurs du réseau afin d’y réduire le contenu qu’elle juge indésirable.

Le coût du stockage sur Arweave

La plus grande différence entre Arweave et ses compétiteurs comme Filecoin ou Storj réside dans la nature du stockage. En effet, chaque fichier qui y est stocké l’est pour toujours. La plus grande implication d’un tel choix est le paiement du stockage. Celui-ci doit être effectué en une seule fois lorsque le fichier y est envoyé la première fois, puisque le modèle traditionnel de l’abonnement ne peut être appliqué à perpétuité.

Pour obtenir le prix du stockage, Arweave utilise un modèle basé sur l’économie du disque dur. Pour ce faire, le protocole suppose une durée de stockage de 200 ans, durée pour laquelle les frais de stockage doivent être payés. Observant tout devenir plus cher autour de nous, payer pour 200 ans de stockage semble être énorme. Cependant, le prix du gigaoctet de stockage est l’une des rares choses à suivre une tendance inverse.

Depuis la création des disques durs, le prix du gigaoctet de stockage a diminué d’environ 30% par an. Ainsi, le prix est déterminé en utilisant une estimation ultra-conservative de 0,5% par an (soit 60 fois moins). Grâce à ce modèle, si le prix du stockage baisse de plus de 0,5%, alors la durée de stockage n’en sera qu’augmentée (ce scénario étant plus que probable). Par exemple, si le prix du gigaoctet diminue de 2% par an en moyenne, alors les fichiers pourront être stockés de manière rentable pour 300 ans.

Néanmoins, le modèle de coût décrit jusqu’à présent ne représente qu’une petite partie de ce qui est payé par l’utilisateur. En effet, la majorité de l’argent est versée dans un fonds de dotation. Cet argent est conservé tant qu’il est rentable pour les validateurs de stocker des fichiers. Dans le cas où ce n’est plus le cas, cette trésorerie sera utilisée pour combler la différence. Ce fonds gagne de la valeur chaque année grâce à la diminution du prix d’un gigaoctet de données.

fonds de dotation arweave

Figure 3 : Pouvoir d’achat du fonds de dotation d’Arweave

 

Cette méthode de tarification permet au coût de stockage d’être décorrélé du prix du token AR. À l’heure d’écriture de ces lignes, 1 gigaoctet de stockage coûte l’équivalent de 2,5 dollars sur Arweave. Ce prix d’entrée élevé permet de garantir la qualité des données stockées ainsi que l’efficacité du réseau Arweave.

Quels sont les rôles du token AR ?

Le token AR, natif de la blockchain Arweave, possède 2 principaux cas d’usage :

  • Payer les frais de transaction. Comme sur la très grande majorité des blockchains, effectuer une transaction (et ce peu importe son type) requiert de payer des frais.Ils sont très faibles sur la blockchain Arweave notamment grâce à sa vitesse, 5 000 transactions par seconde.
  • Payer le stockage. À chaque fois qu’un utilisateur désire stocker des fichiers sur Arweave, il doit payer. Ce paiement est unique et doit être effectué en AR

Ainsi, l’utilisation de n’importe quelle application du Permaweb ne nécessite qu’un seul token et aucun autre : l’AR.

Les levées de fonds et Tokenomics d’Arweave

Levées de fonds d’Arweave

Au cours de son développement, Arweave a réalisé de nombreuses levées de fonds auprès de très multiples investisseurs institutionnels et particuliers. Au total, il est estimé qu’Arweave ait vendu près de 26 % de ses jetons pour un total de 22 millions de dollars, répartis sur 3 ventes :

  • 8,9 millions d’AR vendus pour 8,7 millions de dollars en juin 2018 lors d’une ICO privée composée de plus de 30 000 investisseurs particuliers ;
  • 2,5 millions de tokens vendus 0,72 $ l’unité lors d’une ICO publique en 2018 ;
  • 5,9 millions d’AR vendus à 0,56 $ pièce en 2019 et 2020 lors de deux ventes privées à des fonds comme a16z, Coinbase Ventures ou Multicoin Capital.

Tokenomics d’Arweave

Au total, il n’existe que 66 millions d’AR, dont 55 millions ont été créés lors du lancement de la blockchain. Les 11 millions restants sont réservés pour récompenser les mineurs du réseau.

Tokenomics AR

Figure 4 : Distribution des tokens AR

Équipe et partenaires d’Arweave

L’équipe derrière Arweave

Arweave est fondé en 2017 sous le nom d’Archain par deux ingénieurs informatiques britanniques, William Jones et Sam Williams. Alors en passe de compléter leur doctorat en informatique à l’université de Kent, les deux confrères abandonnent leur doctorat et créent Minimum Spanning Technologies, l’entreprise chargée du développement d’Arweave.

William quitte le navire en 2018, laissant la barre du capitaine à Sam. Les individus les plus influents d’Arweave et son écosystème sont les suivants :

  • Sam Williams : co-fondateur et PDG d’Arweave et Minimum Spanning Technologies ;
  • Sebastian Campos Groth : directeur des opérations d’Arweave.

Retrouvez le détail de l’équipe d’Arweave et ses contributeurs sur leur LinkedIn officiel.

Les partenaires d’Arweave

Grâce à sa grande utilité et unicité dans le monde de la blockchain, Arweave a noué des partenariats avec de nombreux protocoles.

Parmi ceux-ci, on retrouve la blockchain Solana, avec laquelle Arweave a construit un portail de stockage permanent décentralisé, SOLAR. Celui-ci permet de stocker tout l’historique de cette blockchain lourde afin d’alléger les contraintes à l’entrée pour les validateurs du réseau.

Gitcoin et Arweave se sont associés dans le but de lancer plusieurs fonds nommés les « Open Web Incubator ». Ceux-ci permettent à de nouveaux talents de créer des applications innovantes autour du Web3. Un premier fonds de 100 millions de dollars est ouvert en juin 2020 pour inaugurer la collaboration.

Mirror, le célèbre site Internet permettant l’écriture d’articles de blog (similaire à Medium) utilise Arweave pour stocker toutes ses données. Cela inclut tous les articles et images, mais également l’historique de modifications.

Comment acheter les tokens AR ?

Grâce à son ancienneté, le token AR d’Arweave est disponible sur de multiples exchanges réputés comme Binance, Crypto.com, KuCoin ou encore Huobi.

cryptoast logo

L'exchange n°1 au monde - Régulé en France

Binance

-10% de réduction sur les frais avec le code SVULQ98B 🔥

toaster icon
Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)

Explications pour l’achat d’AR sur Binance

  1. Inscrivez-vous sur Binance ;
  2. Vous allez recevoir un e-mail et devrez cliquer sur un lien pour vérifier votre compte ;
  3. Déposez des fonds sur la plateforme ;
  4. Cliquez sur le menu Marché et recherchez la paire AR/USDT ;
  5. Il ne vous reste plus qu’à acheter de l’AR pour le montant de votre choix ;
  6. Félicitations 🎉 Vous êtes maintenant en possession de tokens AR !

👉 Pour des explications plus détaillées, consultez notre tutoriel de l’exchange Binance


Notre avis sur Arweave et son token AR

Arweave se présente comme une solution de stockage perpétuelle. Cependant, l’étendue des utilisations possibles en a fait un candidat parfait à la construction d’un Internet décentralisé.

À l’heure de l’écriture de ces lignes, Arweave est la deuxième solution de stockage décentralisé la plus valorisée avec une capitalisation de près de 450 millions de dollars. Elle ne seconde que Filecoin et son milliard de dollars de capitalisation.

En termes de capacité totale de stockage, Arweave connait depuis sa création en 2018 une ascension fulgurante. En juin 2022, Arweave atteint les 77,5 téraoctets de données stockées.

De son côté, Filecoin peut dans le même temps stocker plus d’un million de téraoctets. Néanmoins, ce dernier chiffre est à nuancer, étant donné que la très grande majorité de cet espace n’est pas occupée.

storage capacity arweave

Figure 5 : Évolution de la capacité de stockage d’Arweave

 

Bien que le coût du stockage sur Arweave ne soit pas corrélé au token AR, celui-ci est tout de même très lié à sa blockchain. En effet, AR est l’unique cryptomonnaie native d’Arweave et est nécessaire pour tout achat d’espace de stockage. Depuis 2020, le cours de l’AR est fortement corrélé à celui du SOL. Ceci est principalement dû à la création du portail SOLAR entre Solana et Arweave durant la même année.

La question de la censure potentielle du contenu mérite cependant d’être posée. En effet, le partenariat avec l’IWF intervient comme une contrainte pour Arweave qui se voit obligée de collaborer avec les autorités pour lutter contre certains fléaux comme la désinformation ou le harcèlement.

Cette collaboration pourrait ainsi devenir la porte ouverte à toute future censure et ainsi compromettre très largement la réelle décentralisation du réseau Arweave.

Malgré la forte concurrence avec Filecoin ou Storj, il semble qu’Arweave n’ait à l’heure d’écriture de ces lignes aucun concurrent direct dans le développement de solutions de stockage perpétuel. À ceci s’ajoute son utilisation qui ne fait que de progresser avec l’arrivée de nombreuses applications en vogue comme Mirror.

Bien que l’arrivée de concurrents ou de problèmes éthiques liés au stockage permanent pourrait se développer dans les prochains mois, le futur semble radieux pour Arweave.

👉 Retrouvez toutes nos fiches synthétiques sur les cryptomonnaies

Sources graphiques : Figures 1, 3 et 5 : Arweave ; Figure 2 : Verto Exchange ; Figure 4 : Coin98

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Nico

Merci pour l'article !
L'illustration des projets formants l'écosystème de Arweave est un peu datée, il existe une version bien plus à jour sur list weavescan

Une des raisons de l'essor d'Arweave c'est son utilisation dans les projets NFT.

Val

Une alternative à IPFS . Cependant IPFS reste nettement au dessus en terme d’usage & tarif

Last edited 1 mois plus tôt by Val
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast

Les articles les plus lus

Les monnaies numériques de banques centrales, « seule solution » pour préserver le système monétaire, selon la BCE

Les monnaies numériques de banques centrales, « seule solution » pour préserver le système monétaire, selon la BCE

Vitalik Buterin souhaite brûler les Ethers des validateurs se pliant aux exigences des régulateurs

Vitalik Buterin souhaite brûler les Ethers des validateurs se pliant aux exigences des régulateurs

Développeur principal de Bitcoin (BTC) depuis 8 ans, Wladimir van der Laan se retire

Développeur principal de Bitcoin (BTC) depuis 8 ans, Wladimir van der Laan se retire

Revolut obtient l'approbation de la CySEC afin de renforcer ses services crypto en Europe

Revolut obtient l'approbation de la CySEC afin de renforcer ses services crypto en Europe

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast