Le 10 octobre, Binance, le leader mondial de l'échange de cryptomonnaies en termes de volumes, avait annoncé que ses utilisateurs pouvaient désormais se procurer du Bitcoin (BTC), de l'Ether (ETH) et du Tether (USDT) par le biais d'applications tierces.

Changpeng Zhao avait alors affirmé qu'il était possible d'utiliser Wechat et Alipay pour se servir du nouveau service. Suite à ces déclarations, Alipay et WeChat ont rapidement réfuté les propos du CEO de Binance affirmant qu'ils continuaient des surveiller et de bloquer les transactions liées aux cryptomonnaies.

 

Alipay maintient ses positions concernant les cryptomonnaies

L'entreprise s'est immédiatement exprimée sur Twitter en affirmant qu'elle fermera tout service de paiement lié à des transactions en cryptomonnaies :

 

[tweet 1182193887835672578 align='center']

Traduction : Il y a plusieurs rapports sur l'utilisation d'Alipay pour des transactions en Bitcoin.
Pour rappel, Alipay suit de près les transactions de gré à gré afin d'identifier les comportements irréguliers et de
s'assurer du respect des réglementations en vigueur.
Si des transactions sont identifiées comme étant liées au Bitcoin ou à d'autres devises numériques,
les services de paiement concernés seront immédiatement interrompus.

 

Par la suite, Alipay a partagé une déclaration officielle sur son compte Weibo en expliquant que l'entreprise rejettera catégoriquement tout compte « suspecté d'avoir effectué des transactions en monnaie virtuelle ».

 

WeChat est du même avis

Dovey Wan, cofondatrice de la société de gestion d'actifs Primitive Ventures, a tweeté un message d'erreur de l'application WeChat après une tentative d'effectuer un achat en cryptomonnaies. Elle y a également ajouté les détails d'un communiqué émis par l'entreprise :

WeChat ne supportera jamais le trading de cryptomonnaies, et n'a jamais adhéré à aucun marchand de cryptomonnaies. Nous invitons tout dénonciateur à signaler un tel comportement.

Dovey Wan a conclu sur le fait que le refus formel d'Alipay et de WeChat a été déclenché par la certification par Binance qu'il était possible de se procurer des cryptomonnaies par leur intermédiaire. D'après elle, ça serait une pratique courante en Chine en ce qui concerne les  relations publiques.

 

Malheureusement pour l'industrie des cryptomonnaies, la population chinoise ne pourra toujours pas utiliser ces intermédiaires pour acheter du Bitcoin. L'une des hypothèses envisagées pourrait être que le gouvernement chinois se prépare au lancement d'un yuan numérique et que les géants de la finance et des technologies aient reçu des instructions à cet effet.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Depuis 2017, je m'intéresse au Bitcoin, aux cryptomonnaies et à la technologie blockchain associée. Je crois fermement en ces innovations technologiques et qu’elles révolutionnent déjà de nombreux secteurs.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments