7 % des politiciens sud-coréens possèdent des cryptomonnaies, deviendraient-elles un enjeu politique ?

Près de 6 millions de Coréens possèdent des cryptomonnaies, une réalité que les politiciens du pays ont bien comprise. En pleine campagne électorale pour les législatives, les partis politiques, y compris le parti conservateur du président Yoon Suk Yeol, prennent position sur l'avenir de la régulation des cryptomonnaies, cherchant à attirer un nouvel électorat. Cette dynamique survient à un moment où le sujet commence à captiver de plus en plus d'entités politiques autour du monde.

7 % des politiciens sud-coréens possèdent des cryptomonnaies, deviendraient-elles un enjeu politique ?

Des politiciens sud-coréens possèdent des cryptomonnaies

En pleine campagne pour les élections législatives en Corée du Sud, 2 partis politiques, dont celui du président en place, se sont exprimés quant à l'avenir de la réglementation des cryptomonnaies dans le pays.

Ces discussions surviennent alors que, selon la Korea Financial Intelligence Unit (KoFIU), 10 % de la population sud-coréenne, soit environ 6 millions de personnes, a utilisé des cryptomonnaies au cours du premier semestre de 2023. Les Sud-Coréens auraient notamment investi plus de 200 millions de dollars dans MicroStrategy, l'entreprise qui détient le plus de Bitcoins au monde.

Quelques semaines plus tôt, Yonhap News révélait que 7 % des candidats aux législatives possédaient des cryptomonnaies, incluant 29 détenteurs de Bitcoin (BTC) et 15 d'Ethers (ETH), ainsi qu'une minorité détenant des memecoins.

👉 Comment acheter du Bitcoin en 2024 ? Faites-vous guider étape par étape

Les politiciens sud-coréens semblent prendre au sérieux la question des cryptomonnaies. Plus tôt cette année, le parti conservateur Pouvoir au peuple, du président Yoon Suk Yeol, promettait de reporter la taxation des cryptomonnaies à 2027 pour encourager le développement des entreprises du secteur dans le pays.

Au mois de février 2024, la Financial Services Commission (FSC), régulateur financier de la Corée du Sud, annonçait renforcer les sanctions contre les criminels utilisant des cryptomonnaies, proposant des amendes jusqu'à 5 fois le montant acquis illégalement et des peines allant d'un an à la perpétuité.

En parallèle, le parti démocrate de l'opposition s'engageait à lever les restrictions sur les ETF, facilitant l'accès à l'échange de fonds locaux et étrangers.

Cependant, la FSC a affirmé que permettre l'échange des ETF Bitcoin spot étatsuniens sur les marchés sud-coréens était contraire à la position du gouvernement actuel sur les actifs numériques ainsi qu'aux lois régissant les marchés des capitaux.

Bitpanda : la plateforme idéale pour diversifier ses investissements
Publicité - Investir comporte des risques (en savoir plus)

Les cryptomonnaies deviennent un sujet politique autour du monde

La Corée du Sud n'est pas le seul pays qui fait de Bitcoin et des cryptomonnaies un sujet politique.

D'abord, le Salvador a officiellement adopté Bitcoin comme monnaie légale en 2021. Malgré une adoption mitigée, cette décision a fait rayonner le pays autour du monde, attirant de nombreux investisseurs et touristes.

👉 À lire également dans l'actualité – Le PDG de Ripple (XRP) affirme que la capitalisation des cryptomonnaies va doubler d'ici à la fin de l'année

La Banque centrale européenne (BCE) s'est également saisie de cette question. Bien qu'officiellement apolitique, les membres de la BCE, y compris sa présidente Christine Lagarde, expriment régulièrement des opinions critiques sur le sujet.

Aux États-Unis, , l'ancien président Donald Trump a lancé plusieurs collections de tokens non fongibles (NFT) sur diverses blockchains, levant plusieurs millions de dollars en cryptomonnaies. Au mois de mars 2024, il a partagé son avis sur Bitcoin, se montrant ouvert à son utilisation avouant l'avoir vu être « très utilisé » et qu'il n'envisageait pas l'interdire.

Ledger : la meilleure solution pour protéger vos cryptomonnaies

Source : Bloomberg, Yonhap News

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

JP Morgan voit le cours du Bitcoin rejoindre son coût d'extraction à 45 000 dollars

JP Morgan voit le cours du Bitcoin rejoindre son coût d'extraction à 45 000 dollars

La Chine démantèle une banque illégale qui aurait procédé à près de 2 milliards de dollars d’échanges en USDT

La Chine démantèle une banque illégale qui aurait procédé à près de 2 milliards de dollars d’échanges en USDT

Bybit, Kucoin, Bitget... L'Autorité des marchés financiers (AMF) est-elle en campagne contre les cryptomonnaies ?

Bybit, Kucoin, Bitget... L'Autorité des marchés financiers (AMF) est-elle en campagne contre les cryptomonnaies ?

Le breakout du Bitcoin est-il un bull trap ?

Le breakout du Bitcoin est-il un bull trap ?