Walmart souhaite breveter un stablecoin semblable à la Libra

 

Walmart

 

Le célèbre marchand américain Walmart travaille au développement d’un stablecoin indexé sur le dollar américain qui pourrait rivaliser avec la Libra, le bien connu projet de stablecoin de Facebook, d’après une demande de brevet déposée par la société le 1er août.

 

Toujours plus d’innovations chez Walmart

Déposé auprès de l’US Patent and Trademark Office (USPTO), le brevet dénommé « System and Method for Digital Currency via Blockchain » décrit cette innovation comme un processus visant à :

Générer une monnaie numérique en liant celle-ci à une monnaie régulière, stocker les informations de cette monnaie dans les blocs d’une blockchain et pouvoir acheter ou payer avec cette cryptomonnaie.

Walmart précise que le projet d’émission de sa cryptomonnaie peut offrir aux utilisateurs un service sans frais ou à faible coût pour stocker de la valeur, un système qui peut facilement permettre d’échanger et de convertir en espèce ses biens chez certains détaillants et partenaires. Selon l’entreprise, le fait pour un client de posséder un tel compte pourrait même rapporter des intérêts.

 

Faire concurrence à la Libra ?

De plus, le dépôt suggère que le stablecoin proposé pourrait aider à fournir un moyen de financement pour ceux qui ont un accès limité aux services bancaires – qui est aussi l’une des principales revendications de Facebook avec la Libra – très probablement dans le but de faire la promotion de la cryptomonnaie auprès du public et des autorités réglementaires. Walmart a déclaré :

En utilisant une monnaie numérique, les ménages à faible revenu qui trouvent les services bancaires coûteux peuvent avoir une autre façon de gérer leur patrimoine dans une institution qui peut répondre à la majorité de leurs besoins financiers et de produits quotidiens.

L’offre de Facebook devrait créer un dispositif permettant à la totalité de ses plateformes d’utiliser la Libra pour les paiements, permettant aux publicitaires de gagner de la Libra et de payer Facebook en tokens pour les annonces. Bien qu’une autre utilisation attendue plus largement soit l’envoi et le transfert de fonds.

Même si le plan de la Libra de Facebook est semblable à celui de Walmart, le géant des médias sociaux s’est heurté à une vive réaction de la part de nombreuses personnes, en particulier des membres du Congrès américain, en raison de préoccupations liées à la protection de la vie privée des utilisateurs. Suite à ces critiques, la Libra, qui doit être lancée en 2020, pourrait ne jamais voir le jour compte tenu de l’incertitude réglementaire des États-Unis. Le temps nous dira si les régulateurs ont autant peur du stablecoin de Walmart que de celui de Facebook.

 

Ce n’est pas la première fois que l’on entend parler de Walmart par rapport à la cryptomonnaie et la blockchain. Même si cette fois, cela semble être l’un des événements les plus prometteurs pour l’entrée de l’entreprise dans le domaine. En juin dernier, Walmart Chine s’est associé à VeChain (VET) pour permettre le suivi de certains aliments durant toute leur chaîne d’approvisionnement.

 

Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar