Vitalik Buterin a récemment fait part de son avis sur le statut du Bitcoin. Il estime que l’actif n’a pas toujours été considéré comme de l’or numérique, et que les Bitcoin maximalists feraient bien de s’en souvenir…

 

Vitalik Buterin tacle un employé de Blockstream

La passe d’armes a eu lieu comme souvent sur Twitter. Buterin était en train d’expliquer qu’à l’inverse de Bitcoin, Ethereum a l’avantage d’être à la fois un réseau de paiement et une base pour des applications très variées. Face à lui, un employé de Blockstream, a tenté de réécrire l’histoire du BTC :

Traduction : « Nope, l’histoire du Bitcoin était, a été et sera toujours celle de l’or numérique. »

Un Vitalik Buterin ulcéré lui a répondu que le Bitcoin a été au départ créé pour représenter des espèces numériques, whitepaper à l’appui :

Traduction : « J’ai rejoint le Bitcoin en 2011, et à l’époque je me souviens clairement que le Bitcoin était considéré comme des espèces P2P en premier, et de l’or numérique en second. »

 

Ce que cela révèle sur la communauté

Alors pourquoi cela est-il notable ? Cette chamaillerie montre que l’évolution du statut du Bitcoin dans l’imaginaire collectif est loin d’être homogène. Avec d’un côté ceux qui pensent que le Bitcoin a encore sa chance d’être une monnaie virtuelle du quotidien, qu’on pourrait utiliser pour acheter un café ou faire ses courses.

Mais les années qui viennent de s’écouler montrent que ce positionnement est difficile à maintenir : les limitations de scalabilité du BTC, ainsi que ses frais de transactions particulièrement élevés, rendent cette ambition difficile. D’autant plus qu’on sait maintenant que la majorité des investisseurs choisissent le HODL sur le long terme.

👉 A lire également : Les holders continuent le HODL, mais l’avenir est incertain pour le BTC

D’où ce revirement d’une partie de la communauté, qui préfère dire que le BTC a toujours eu ce statut. Mais cela reste un aveu de faiblesse pour les partisans de la première heure : cela signifie que le Bitcoin n’a – pour l’instant – pas réussi à atteindre son but premier. La multiplication de solutions pour dépasser ses limitations, comme le Lightning Network, ou le hard fork qui a mené au Bitcoin Cash (BCH), en sont des preuves particulièrement visibles. Selon Vitalik Buterin, la communauté doit donc faire la paix avec cet état de fait :

Traduction : « Nier qu’un changement de perspective a eu lieu est contre-productif selon moi. »

On fait cependant confiance à la communauté crypto pour continuer à en débattre longuement…

 

Source image : Philip McMaster via Flickr (CC BY-NC 2.0)

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments