Une utopie sur le point de se réaliser ?

Nous ne sommes pas dans un roman de science-fiction, mais bien dans la réalité. L'entreprise Blockchains LLC est en train de monter son projet de ville futuriste.

En 2018, l'entreprise avait acheté 170 millions de dollars de terrain dans le désert du Nevada aux États-Unis et commençait déjà à élaborer son projet.

Le PDG de Blockchains LLC, Jeffrey Berns, a déclaré samedi dans une interview à l'Associated Press avoir demandé une autorisation à l'État du Nevada pour le laisser former un gouvernement local sur le territoire que possède l'entreprise.

Dans le cas où cette demande serait acceptée, l'entreprise aurait l'autorisation de démarrer son projet sous forme de « zone d'innovation ». Pour son organisation, la société pourra imposer des taxes, créer des tribunaux et aurait le pouvoir de gérer son territoire allant des écoles aux forces de l'ordre.

La société se donne d'ici 2022 pour débuter son projet et prévoit un total de 15 000 maisons et 3 millions de mètres carrés d'espace commercial et industriel dont l'évolution devrait se faire sur les soixante-quinze ans à venir.

L'idée de cette communauté basée sur la blockchain s'est établie sur la vision que porte Jeffrey Berns envers le gouvernement. Selon lui, il s'agirait d'un intermédiaire inutile entre les gens et leurs idées.

« Pour nous, être capable de prendre des risques et être souple, habile et à même de comprendre les choses comme vous le faites lorsque vous concevez de nouveaux produits, ce n'est pas comme ça que le gouvernement fonctionne. Alors, pourquoi ne pas nous laisser créer un gouvernement qui nous laisse faire ces choses ? », a-t-il déclaré.

👉 Sur le même sujet - Malaisie : une « blockchain city » épaulée par le gouvernement chinois

Une ville basée sur la blockchain

Cette ville futuriste serait entièrement basée sur la technologie blockchain. Les biens et services circuleraient grâce aux cryptomonnaies et la partie administrative serait gérée sur une blockchain. Ainsi, les dossiers médicaux, les données personnelles et les états financiers auraient leur empreinte inscrite de manière incontestable dans le réseau tenu par la ville.

Au moment de l'achat des terrains, Jeffrey Berns avait déclaré que cette ville comprendrait le campus de Blockchains LLC, un studio de création de contenu, une arène e-sport et des propriétés résidentielles. Mais pour le moment, le développement résidentiel n'est pas autorisé par l'Etat du Nevada, ce qui pourrait bien ralentir le développement de cette ville utopique.

Si le projet venait à être accepté par les législateurs, trois personnes pourraient potentiellement être à la tête de cette future communauté. Deux d'entre eux seraient des membres à part entière de l'entreprise.

Cette utopie établie sur la blockchain n'est pas le seul projet de cette envergure. En effet, le chanteur Akon réputé à l'international est déjà sur une idée similaire. Il a pour ambition de construire une crypto-city au Sénégal dont l'économie reposera sur sa propre cryptomonnaie : l'Akoin.

Ces villes aux ambitions quelque peu irréalistes à l'heure actuelle verront-elles le jour ? Nous devrions le savoir dans les années à venir.

👉 Pour en savoir plus - La cryptomonnaie du chanteur Akon utilisera la blockchain Stellar

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Mélody Durand

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

La crypto est un monde qui m’intrigue depuis plusieurs années. Travaillant dans le web marketing, j’ai rejoint l’équipe de Cryptoast pour participer à l’évolution du site. Je rédige, j’analyse et j’améliore au quotidien le contenu du site pour offrir aux lecteurs le meilleur des conforts.
Tous les articles de Mélody Durand.

guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
René

A mourir de rire, un état dans l'état et bien-sûr le gouvernement américain va dire oui....
C est d un ridicule ....
Il suffit d accoler blockchain à n importe quoi et ça marche

Mathieu_g1

L'idée d'utiliser la blockchain comme registre de propriété n'est cependant pas stupide. Mais je ne pense effectivement pas que cela aille-bien loin.