Octave Klaba confirme : Blade a miné de l'Ether (ETH) avec les serveurs de Shadow

Dans un tweet publié ce mercredi 9 juin 2021, et supprimé quelques heures plus tard, Octave Klaba, fondateur de l'hébergeur OVH et du service de stockage en ligne HubiC, a finalement confirmé les rumeurs apparues le mois dernier. Oui, Blade s'est bien servi des serveurs de Shadow pour lancer une « activité de minage de cryptomonnaie sur la blockchain Ethereum en décembre 2020 ».

Lancée en 2015, Blade, l'entreprise derrière Shadow, a été rachetée le 30 avril dernier par HubiC, propriété d'Octave Klaba. Malgré les 100 000 utilisateurs actifs enregistrés par le service de PC dans le cloud et une levée de fonds dépassant les 100 millions d’euros l'an dernier, Blade a été placé en redressement judiciaire en mars 2021.

Incapable de financer des serveurs supplémentaires, la firme tricolore s'est tournée vers le minage d'Ether pour garder la tête hors de l'eau. D'après les informations de nos confrères de Next INpact, l'activité de minage de Blade est restée confidentielle. Le projet était « connu en interne, mais pas de tous les employés », note le média.

👉 À lire : l’antivirus Norton360 permet désormais de miner de l’Ether (ETH)

Blade a gagné 1,6 million d'euros avec Ethereum

Par « soucis de transparence », Octave Klaba a divulgué de nombreux détails sur l'activité de minage mise en place par Blade avant son rachat par HubiC. Avec l'aide du cabinet Eight Advisory, HubiC a en effet réalisé un audit de l'infrastructure de mining en se basant sur les documents fournis par la direction de Blade.

Pour miner de l'Ether, Blade s'est appuyé sur un total de 7 data centers, soit 22 300 serveurs, répartis entre l'Europe et les États-Unis. L'entreprise utilisait le pool de minage Nanopool, l'un des 3 leaders du minage d'Ether. Les cryptomonnaies minées étaient ensuite transférées sur la plateforme d'échange Kraken.

Entre décembre 2020 et mai 2021, l'infrastructure de Blade a permis de générer 941 ethers. Profitant de la hausse du cours de l'Ether durant le bull run, la firme française est parvenue à dégager 1,6 million d'euros. Au regard des finances de Shadow, ces revenus n'étaient pas suffisants pour éviter son redressement judiciaire. Sans surprise, l'entièreté des fonds générés par le minage a été aspirée par les procédures américaines et françaises de redressement.

Binance Découvrir ETH sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le code SVULQ98B 🔥
👉 Et aussi -10% sur Binance Futures avec le code cryptoast

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Florian Bayard

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Je suis ici pour raconter des choses parfois compliquées avec des mots toujours simples.
Tous les articles de Florian Bayard.

guest
11 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
dprt

Surtout qu'il était bien spécifié l'interdiction de miner sur leur matériel dans les CGV, non mais de qui se moque-t-on !

Zozoteur

En tant que client tu n'es pas propriétaire de la machine que tu utilises. Le propriétaire lui est lire de faire ce qu'il veut avec.

Boup

Donc, plutôt que de mettre à disposition les serveurs à ceux qui ont souscrit à une de leurs formules, ils ont préféré les utiliser pour miner de la crypto. Hmm hmm.

audebert

ben non, sont pas si cons, (enfin, jusqu'à preuve du contraire...)

Zozoteur

Le minage de l'ETH se passe quand la machines ne sont pas utilisées par les clients. "hmm hmm"

audebert

avec tous ces serveurs à disposition, ils n'ont minés que ca.?? sachant que le minage de l'ethereum est censé être moins gourmand que celui du bitcoin, , ca décourage de se lancer dans le minage.
sur 6 mois, avec 22300 serveurs, soit un total de 133800 mois/serveur, ils n'ont minés QUE 941 ether, soit 142 serveurs/mois pour miner UN ethereum?? wow, soit les données sont fausses , soit ils s'étaient vraiment trés mal organisés..

Zozoteur

Visiblement tu n'y connais rien, dans ce cas la il vaut mieux s'abstenir de commenter...
La société continue de fonctionner. Donc quand les utilisateurs utilisent leurs machines le minage est désactivé. Donc les machines ne minent pas 24h/24h. Réfléchissez un minimum...