Qu’est-ce que la SocialFi, ce mélange des réseaux sociaux et de la finance décentralisée ?

La SocialFi, abréviation de « finance sociale », incarne une évolution des réseaux sociaux en les rapprochant de la finance décentralisée (DeFi). Cette innovation marque un tournant dans l'interaction sociale en ligne au cœur de l'écosystème blockchain, apportant une transparence renforcée, de nouvelles possibilités de monétisation et un contrôle amélioré des données.

Qu’est-ce que la SocialFi, ce mélange des réseaux sociaux et de la finance décentralisée ?

C’est quoi la SocialFi ?

La SocialFi, ou Social Finance, vise à pallier les lacunes des plateformes de réseaux sociaux de la génération Web2 en utilisant le Web3. Son principal objectif est de permettre aux utilisateurs de contrôler, de gérer et de monétiser leur contenu.

À l'instar des plateformes sociales traditionnelles, la SocialFi se compose de créateurs, d'influenceurs et de participants actifs, leur rendant un contrôle sur leurs données, une liberté d'expression renforcée et la capacité de monétiser leur influence et engagement.

La monétisation s'effectue principalement via des cryptomonnaies, tandis que la gestion de l'identité numérique et la propriété sont assurées par des tokens non fongibles (NFT).

👉 Qu’est-ce que le Web3, cette version décentralisée d’Internet ?

La monétisation dans la SocialFi

Grâce aux tokens intégrés aux plateformes de SocialFi, il est possible de répartir équitablement les incitations entre les différents acteurs. En effet, les applications de SocialFi permettent à leurs utilisateurs d'interagir, de gérer du contenu et de monétiser leur engagement via des tokens.

Des modèles économiques expérimentent des principes clés de monétisation de l'engagement, réduisant les spams, stimulant l'engagement des utilisateurs et aidant les créateurs à rentabiliser leur présence en ligne.

Par exemple, grâce à Lens Protocol, chaque créateur dispose désormais de nombreuses opportunités pour monétiser ses contenus auprès de son public. Ces options de monétisation sont rendues possibles par divers modules de collecte que le créateur peut activer ou non.

Avec le module Super Follow, chaque nouvel abonné doit payer une redevance unique en cryptomonnaies pour avoir le privilège de suivre le créateur. En outre, grâce au Mirror Referral Reward, les créateurs peuvent partager un pourcentage de leurs revenus générés par la publication avec tous ceux qui la partagent, favorisant ainsi l'engagement et l'interaction avec leur contenu.

De plus, les créateurs de contenu ont la possibilité de concevoir des contenus exclusifs et limités afin de susciter un fort engouement autour de leurs publications. Par exemple, en utilisant le module Time Limit sur Lens Protocol, il est possible de définir une limite de 24 heures pour la collecte d'une publication, créant ainsi un sentiment de rareté parmi leur public.

Cryptoast Research : Ne gâchez pas ce bull run, entourez vous d'experts

Censure et liberté d'expression

La censure est une question épineuse sur les plateformes de réseaux sociaux du Web2. Les plateformes de SocialFi utilisent des données on-chain pour analyser et étiqueter rapidement les publications, laissant aux individus le choix de bloquer certains contenus et d'interagir avec d'autres, remplaçant ainsi la censure centralisée par un contrôle individuel.

De plus, les organisations autonomes décentralisées (DAO) jouent un rôle clé dans la gouvernance des plateformes de SocialFi, en veillant à ce qu'aucune autorité centrale ne contrôle l'activité des utilisateurs. Cela permet une prise de décision démocratique et collective au sein des communautés.

Propriété numérique et identité

L'avènement des NFTs Profile Picture (PFP) a marqué une véritable révolution dans le domaine de l'identité numérique. Ces NFTs, lorsqu'ils sont utilisés comme photos de profil sur des plateformes telles que X (anciennement Twitter) et d'autres réseaux sociaux, servent non seulement de preuve de propriété; mais aussi de moyen d'affirmation de l'identité numérique de l'utilisateur.

De plus, les NFTs PFP ouvrent la porte à des communautés exclusives au sein de la SocialFi. Ces NFTs deviennent ainsi des clés d'accès à des cercles privilégiés où se partagent connaissances, idées et ressources, contribuant à une forme de cohésion sociale et de synergie au sein de la communauté de la SocialFi.

L’interopérabilité des réseaux sociaux

L'interopérabilité est un aspect fondamental apporté par la SocialFi. Dans l'univers du Web2, les plateformes telles que X et Instagram fonctionnent comme des univers séparés, offrant peu ou pas de moyens pour les utilisateurs de transférer leurs données ou leur réseau d'une plateforme à l'autre. En effet, les propriétaires des réseaux sociaux détiennent le « graphe social » des utilisateurs, c'est-à-dire l'ensemble de leurs relations et interactions sur la plateforme.

En revanche, dans le modèle de la SocialFi, les utilisateurs possèdent leur graphe social, ce qui signifie qu'ils conservent leur capital social, quelles que soient les circonstances sur une plateforme spécifique. Par exemple, si une personne est bannie de X, son capital social – incluant ses abonnés, ses contenus et ses interactions – reste avec elle.

Cette approche décentralisée met l'accent sur la portabilité des données, permettant ainsi une véritable continuité et cohérence de l'expérience utilisateur à travers différentes plateformes et applications.

Rejoignez la communauté Cryptoast sur Discord

Plateformes de SocialFi les plus connues

Voici certains des projets SocialFi les plus en vogue au sein de l'écosystème Web3.

Friend.Tech

Ancrée sur la blockchain Base de Coinbase, l'application Friend.Tech a largement contribué à populariser le domaine de la SocialFi. La plateforme permet de connecter des comptes X à des adresses Base uniques, introduisant ainsi une nouvelle méthode pour monétiser les communautés en ligne.

L'attrait principal de Friend.Tech réside dans le trading de profils, permettant aux utilisateurs d'acheter et de vendre des parts de leur profil via la marketplace du site. Ces parts, ou « clés », transforment les acheteurs en actionnaires des profils d'autres utilisateurs, offrant par exemple l’accès à des contenus exclusifs et des chats privés.

Néanmoins, malgré son caractère novateur, Friend.Tech a fait l'objet de nombreuses controverses en raison de son modèle économique. Sa structure est particulièrement critiquée car la valeur des tokens augmente uniquement avec l'arrivée de nouveaux utilisateurs, une dynamique caractéristique des pyramides de Ponzi.

DeBank

En tant que plateforme SocialFi, DeBank vise à combiner les fonctionnalités de finance décentralisée avec les aspects sociaux et communautaires des médias sociaux. Cela permet aux utilisateurs non seulement de gérer leurs actifs numériques et de participer à diverses activités DeFi, mais aussi de se connecter et d'interagir avec d'autres utilisateurs partageant les mêmes intérêts.

Par conséquent, DeBank encourage une culture de partage de connaissances et d'apprentissage collaboratif où les novices peuvent apprendre des utilisateurs expérimentés, et où les utilisateurs peuvent partager des stratégies, des conseils et des informations sur les tendances du marché.

DeBank : le meilleur tracker de portefeuille Web3

DeSo

DeSo est la première blockchain (layer 1) conçue spécifiquement pour décentraliser les médias sociaux et pour permettre le fonctionnement d'applications lourdes destinées à des milliards d'utilisateurs. Elle vise à révolutionner la manière dont nous interagissons sur les plateformes sociales, en mettant l'accent sur la décentralisation et l'autonomie des utilisateurs.

Plusieurs applications se sont déjà créées sur DeSo, telles que Diamond, « The Web3 X » où créateurs et communautés interagissent et gagnent des récompenses, mais aussi Entre, qui se positionne comme une application avant-gardiste de réseautage professionnel dans l'univers Web3. Elle facilite les connexions professionnelles et les interactions au sein d'un cadre décentralisé, offrant une nouvelle dimension au réseautage d'affaires.

Lens Protocol

Lens Protocol est une plateforme de graphe social offrant une architecture flexible et modulaire, permettant aux développeurs de créer et de gérer des applications décentralisées (DApps) de médias sociaux de manière plus efficace. Le protocole Lens met l'accent sur la propriété des données par l'utilisateur, la portabilité des profils entre les applications et la création de contenu récompensée.

Parmi les DApps qui ont été créées sur le protocole Lens, on retrouve Orb, une application sociale axée sur la communauté qui permet aux gens de se connecter, d'interagir et de réaliser des transactions dans leur vie quotidienne, ainsi que Buttrfly, un explorateur social Web3.

Un avenir prometteur pour la SocialFi ?

En conclusion, l'avenir de la SocialFi se dessine sous des auspices prometteurs. Grâce à cette synergie unique entre les réseaux sociaux et la finance décentralisée, la SocialFi a le potentiel de redéfinir fondamentalement les modes d'interaction en ligne.

Elle pourrait jouer un rôle crucial dans la manière dont les utilisateurs interagissent, créent et valorisent le contenu sur les plateformes numériques tout en enrichissant considérablement l'expérience utilisateur.

💡 Qu'est-ce que la NFTFi, ce nouvel écosystème qui unifie les NFT et la DeFi ?

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Selon Edward Snowden, des gouvernements détiendraient déjà secrètement du Bitcoin (BTC)

Selon Edward Snowden, des gouvernements détiendraient déjà secrètement du Bitcoin (BTC)

Les meilleurs outils pour dénicher des pépites cryptos en quelques minutes

Les meilleurs outils pour dénicher des pépites cryptos en quelques minutes

Le gouvernement américain a transféré presque 1 milliard de dollars de Bitcoin – Pourquoi ce curieux timing ?

Le gouvernement américain a transféré presque 1 milliard de dollars de Bitcoin – Pourquoi ce curieux timing ?

Salvador : Nayib Bukele confirme que le pays ne vendra pas ses bitcoins (BTC)

Salvador : Nayib Bukele confirme que le pays ne vendra pas ses bitcoins (BTC)