Lens Protocol, l'infrastructure d’une nouvelle génération de réseaux sociaux Web3

Lens Protocol se définit comme un graphe social ouvert, composable et sans permission, appartenant à l’utilisateur, auquel toute application peut se connecter. Le protocole Lens a été conçu avec cet esprit de modularité en son cœur, lui permettant ainsi de continuellement évoluer, malgré son aspect immuable. Ce qui était autrefois un jeu à somme nulle pour les utilisateurs au sein du Web2, Lens Protocol parvient à le transformer en une expérience collaborative fascinante entre l’ensemble des acteurs de son écosystème. Bienvenue dans le fabuleux jardin numérique de l’Internet décentralisé.

Lens Protocol, l'infrastructure d’une nouvelle génération de réseaux sociaux Web3

Qu’est-ce que Lens Protocol ?

Tout part d’un postulat simple : nos identités numériques sont devenues indissociables de la manière dont nous nous définissons. En parallèle, la démocratisation progressive du Web3 où l’internaute redevient propriétaire du contenu qu’il publie, des actifs qu’il détient et des données qu’il partage renforce cette affirmation.

C’est alors que l’idée d’un réseau social décentralisé qui redonnerait le pouvoir aux utilisateurs germe dans la tête d’une personne : Stani Kulechov, fondateur d’Aave, un célèbre protocole de la finance décentralisée (DeFi). Ce dernier révèlera Lens Protocol à la communauté crypto lors de la LisCon, en octobre 2021.

Après l’engouement suscité autour de sa lettre ouverte publiée en janvier 2022, Lens Protocol sera finalement introduit au début du mois de février de la même année.

Cependant, il faudra patienter jusqu’au 18 mai pour le lancement officiel du protocole sur la blockchain Proof of Stake (PoS) de Polygon. Chaque interaction représentant de fait une transaction sur le réseau, l’utilisation d’une solution de seconde couche (L2) est primordiale afin de bénéficier de coûts faibles et d’une plus forte scalabilité.

Aux prémices de ce nouveau paradigme, l’offre d’applications paraissait bien maigre avec Lenster pour seul représentant d’un écosystème qui n’en était qu’à ses balbutiements. Aujourd’hui, le choix est pléthore, autant sur mobile que sur ordinateur.

Comme évoqué plus haut, Lens est un graphe social décentralisé qui permet à chacun de reprendre le contrôle sur ses données personnelles et ses relations en ligne. Plus précisément, le protocole tire parti de la technologie des NFT (token non-fongible) et notamment du standard ERC-721 qui rend possible la tokenisation de l’activité sociale.

En d’autres termes, les créateurs de contenu n’ont plus à être inquiet d’une potentielle censure, en cas de changements arbitraires au sein de l’algorithme ou de la politique d’une plateforme. Désormais, ils peuvent migrer à tout moment vers une autre application et transporter avec eux leur capital social.

Lens Protocol Logo

Logo de Lens Protocol, stylisé par Cryptoast

L’écosystème de Lens Protocol

Véritable boîte à outils, Lens Protocol consiste en une infrastructure technologique au-dessus de laquelle n’importe quel développeur peut construire son application et édicter ses propres règles de curation des contenus (fil chronologique ou algorithmique, typologie : sport, art, politique...) ou bien encore de modération des comportements.

Grâce à une interface de programmation (API) sur-mesure, les développeurs peuvent dorénavant se concentrer sur la création d’expériences, plutôt que sur la façon dont ils vont faire croître leur base d’utilisateurs.

L’enjeu consiste donc à concevoir des intégrations, systèmes, outils et interfaces suffisamment pertinents, afin de répondre aux nouvelles problématiques posées par la dimension décentralisée d’une telle infrastructure et de son caractère nouveau en tant que réseau social (manque d’effets de réseau).

Lens Protocol

Les principaux concepts fondateurs de Lens Protocol

Maintenant que les bases ont été posées, intéressons nous plus en détail aux principales fonctionnalités du protocole Lens.

Le profil Lens (LPP)

Il s’agit d’un NFT dynamique détenu par l’utilisateur qui contient l’ensemble de l’historique relatif à ses publications, commentaires, partages et autres contenus créés.

La fonction « Suivre »

À chaque nouveau créateur suivi, vous recevrez son NFT dans votre portefeuille qui inscrit une relation unidirectionnelle entre vos deux profils. Celui-ci possède un identifiant unique lui conférant une certaine rareté, voire même une utilité dans certains cas. En effet, l’ID du « Follow NFT » reçu par le premier abonné d’un profil Lens est de 1. Tandis que l’ID du NFT du 10e abonné sera 10. Il est possible d’imaginer la création d’une DAO sociale où chaque « Follow NFT » représenterait un pouvoir de vote sur des sujets de gouvernance, avec un effet amplificateur pour ses plus anciens détenteurs.

Les publications

Si le profil d’un utilisateur symbolise le cœur du protocole, les publications, elles, représentent les artères coronaires qui l’irriguent au quotidien et font de lui un organisme vivant. Il en existe trois types, à savoir :

  • Les posts : Ils sont directement rattachés au profil de l’utilisateur garantissant par la même occasion que les contenus créés restent sa propriété. Par défaut, ils ne sont pas considérés comme des NFT. Les publications contiennent ce qu’on appelle un « ContentURI » unique qui pointe vers le contenu du post en question. Cela peut désigner du simple texte, une image, une vidéo, une musique ou tout autre contenu stocké sur un protocole de stockage décentralisé tel que IPFS ou Arweave ;
  • Les commentaires : Ils sont soumis au module de référence. En d’autres termes, le créateur choisit qui peut commenter son post. Si celui-ci le limite à ses abonnés, ils devront posséder son NFT dans leur portefeuille pour commenter, avant la date de publication du post ;
  • Les partages (ou « Mirrors ») : Ils sont considérés comme l’outil de curation par excellence sur le protocole Lens. Étant donné qu’ils renvoient à une autre publication, ils sont soumis, tout comme pour les commentaires, aux conditions du module de référence de la publication d’origine.

La collecte

En étant propriétaire et non plus locataire de son graphe social, chaque créateur a désormais la possibilité de monétiser ses contenus auprès d’une audience. Il peut le faire de différentes manières grâce à un module de collecte. Celui-ci lui permet d’appliquer ou non, une ou plusieurs logiques arbitraires au processus de « mint » et au NFT en résultant.

Pour le moment, les profils Lens peuvent être uniquement créés par des adresses ayant été inscrites sur la liste blanche de la gouvernance. Celle-ci n’est pas publique.

En revanche, il n’est pas obligatoire d’en détenir un pour suivre des créateurs ou bien collecter certaines publications.

Concepts Fondateurs Lens Protocol

Les modules de Lens Protocol

La liste actuelle est évoquée à titre indicatif et sera probablement amenée à évoluer dans un futur plus ou moins proche, en fonction des propositions faites et implémentées par la communauté.

Modules « Suivre » :

  • Super Follow ou Fee Follow : Chaque nouvel abonné doit dépenser une redevance unique, dans l’une des cryptomonnaies figurant sur la liste blanche (wMATIC, wETH, USDC & DAI), pour avoir le droit de vous suivre ;
  • Treasury Fee : Dans la mesure où le profil recevant la redevance serait en réalité une DAO, la gouvernance peut choisir de diriger tout ou partie des frais perçus vers une adresse de trésorerie spécifique ;
  • Validate Follow : Dans le cadre d’un système par abonnement, celui-ci pourrait le valider ou l’annuler s’il est invalide. Autrement dit, il faut s’acquitter d’une somme de manière périodique pour rester abonné au créateur.

Modules de Référence :

  • Follow Gating post : Pour voir votre publication, la personne doit obligatoirement vous suivre, avant la date de publication ;
  • Follower Only : Seuls les profils détenant votre « Follow NFT » sont autorisés à partager (« Mirror ») et/ou commenter votre contenu ;
  • Vote Gating Post : Pour voter via l’intégration Snapshot, la personne doit obligatoirement avoir collecté une publication antérieure à la proposition de gouvernance.

Modules de Collecte :

  • Charge for Collecting : Chaque personne peut dépenser un certain montant pour collecter votre contenu ;
  • Limited Edition : Vous fixez une limite au nombre de collecte sur votre publication ;
  • Time Limit : Vous fixez une limite de 24 heures à la collecte de votre publication ;
  • Limited Timed Fee : Vous fixez une limite de 24 heures à la collecte de votre publication en plus de la limiter en nombre ;
  • Mirror Referral Reward : Vous partagez un pourcentage de vos revenus générés par la publication avec tous ceux l’ayant partagé ;
  • Multi Recipient Fee : Vous partagez un pourcentage variable de vos revenus générés grâce à la publication, avec tous ceux ayant été désigné comme destinataires par vos soins ;
  • Token Gating Post : Pour voir votre publication, la personne doit obligatoirement la collecter ou en avoir collecté une antérieurement.

Modules Lens Protocol

Dorénavant, avec Lens Protocol, un créateur de contenu n’est plus totalement dépendant de l’algorithme de recommandation ou bien encore des partenariats pour vivre de son activité en ligne.

Enfin, sachez que l’ensemble des interactions avec le protocole Lens Protocol transitent par le « LensHub » sur Polygon.

Les applications et outils de Lens Protocol

Depuis le lancement du protocole en mai 2022, le jardin numérique de Lens a vu fleurir plus d’une centaine d’applications, d’outils et plus globalement d’initiatives, au sein de son écosystème baptisé « Lensverse ».

Le leitmotiv suivant s’ancre ainsi davantage dans la matière : « tout ce dont vous pouvez rêver, vous pouvez le construire avec Lens ». Découvrons ensemble quelques-unes d’entre elles.

Écosystème Lens Protocol

Aperçu de l'écosystème de Lens Protocol en mai 2023

Lenster

Lenster est une application accessible par navigateur regroupant la majorité relative des profils Lens actifs quotidiennement, selon un rapport de Messari en date du 23 avril 2023.

Orb

Orb est l’application mobile phare de Lens. Elle intègre un onglet communauté et propose même une catégorie "revenus", laquelle figure sur le profil de chaque utilisateur. Vous y retrouverez les publications payantes réalisées par le créateur ainsi que ses plus fervents collectionneurs.

LensPort

LensPort est une place de marché pour la collecte et la vente de publications.

Mad Finance

Mad Finance permet à n’importe qui de créer une « bounty » sur Lens. Comprenez qu’en tant que créateur, vous pouvez être payé pour partager un contenu spécifique sur votre compte, à condition que toutes les demandes du sponsor aient été respectées.

Lens Search

Lens Search est un moteur de recherche décentralisé construit par Sepana. Désormais, vous pouvez soumettre une requête et la filtrer (par nombre d’interactions, par dates, par applications, etc.) concernant les profils, les messages et les graphes sociaux des autres utilisateurs.

Lens Frens

Lens Frens est le portail idéal pour se connecter aux créateurs incontournables de l’écosystème.

Postter

Postter est un outil de planification pour les publications.

Inlens

Vous souhaitez quitter Twitter pour l’écosystème Lens ? Inlens vous permet de retrouver vos amis qui ont déjà sauté le pas en indiquant simplement votre pseudo Twitter.

CultivatorDAO

CultivatorDAO est la première DAO sociale pour la modération de contenus ouverte et décentralisée. Elle se situe entre le graphe social du protocole et son API (middleware). Les personnes nommées à la tête de la DAO sont responsables de tenir à jour deux choses : une liste de « spam » et une liste « vérifiée ».

Aujourd’hui, nous pouvons retrouver des applications spécialisées au sein de différentes verticales comme :

  • La distribution de contenus musicaux avec Beatsapp ou Oohlala,
  • La distribution de contenus vidéos avec Lenstube,
  • La distribution de contenus écrits/textuels avec Share.

En dépit de son côté révolutionnaire, la blockchain présente des défis techniques de taille pour Lens Protocol parmi lesquels :

  • La configuration d’un portefeuille avec la sauvegarde d’une seed phrase (12 ou 24 mots) ;
  • Le dépôt de fonds dans le coin natif du réseau pour payer les frais de gas ;
  • La fenêtre du portefeuille qui s’ouvre à chaque opération (publier, commenter, collecter) ...

Dans un souci d’amélioration de l’expérience utilisateur, il est possible d’activer manuellement le « dispatcher » qui outrepasse le besoin d’une signature cryptographique pour effectuer des actions sur le protocole.

En parallèle, la future implémentation de l’EIP-4337 aux portefeuilles Ethereum devrait également faciliter la vie des nouveaux utilisateurs.

Cultivator DAO Lens Protocol

 

💡 Développez vos connaissances de la blockchain avec l'école Alyra

Formez-vous avec Alyra pour intégrer l'écosystème blockchain

La solution de mise à l’échelle Momoka

À l’origine, les blockchains monolithiques ont été conçus pour des cas d’usages transactionnels ou relatifs à la DeFi. Or, le problème rencontré par Lens découle du fait qu’une transaction purement financière n’est pas effectuée à la même fréquence ni ne possède la même valeur intrinsèque qu’une publication faite sur un réseau social.

En effet, Ethereum tout comme Polygon disposent d’un état fini. Cette caractéristique s’avère parfaite pour les applications avec des besoins légers de stockage, à l’instar des exchanges décentralisés (DEX) ou encore des protocoles de prêt et d’emprunt.

Cependant, les réseaux sociaux génèrent un amas constant de nouvelles données à chaque publication, qui doivent ensuite être stockées et indexées à faibles coûts afin de rester compétitives.

À titre indicatif, Twitter a atteint le pic des 25 000 tweets par seconde lors de la Coupe du monde de football de 2022. Si le protocole Lens souhaite atteindre l’adoption de masse, il devra être également capable de supporter une telle charge d’interactions sociales dans le futur.

Introduite le 26 avril 2023, Momoka tente d’apporter une réponse concrète à ce problème. Bien que son appellation technique fasse débat, Momoka est présentée comme une solution de mise à l’échelle « Optimiste » de troisième couche (L3).

Comparaiston Technologies Lens Protocol

 

Son rôle consiste à traiter les transactions « off-chain » de manière à réduire les coûts opérationnels et supplanter la lenteur du réseau.

Même si Polygon reste une solution pertinente pour héberger l’architecture protocolaire (smart contracts) de Lens Protocol, elle est techniquement inadaptée pour remplir une fonction de stockage vis-à-vis de l’immense quantité de contenus générés par les utilisateurs (textes, images, vidéos, musiques, etc.).

C’est pourquoi, Momoka repose sur une couche de disponibilité pour les données (ou « Data Availability Layer ») qui la dispense de deux limitations propres au fonctionnement des blockchains :

  1.   Le « Blocktime » correspondant au temps nécessaire pour produire un bloc ;
  2.   Le « Blockspace » désignant la taille des blocs, le plus souvent en méga octets. Cette mesure de l’activité de la chaîne est destinée à préserver son caractère décentralisé en empêchant la formation de blocs anormalement grands et peu coûteux (ex : attaque de bots sur Solana).

Dans cette perspective, Momoka s’offre les services de Bundlr pour optimiser le processus de stockage sur Arweave, tout en garantissant l’intégrité des données qui y sont conservées.

Depuis son lancement et à la date du 12 juin, Momoka a traité plus de 223 000 transactions pour la somme dérisoire de 70 dollars, soit un coût moyen de 0,0003 dollar par transaction.

Activité Momoka

 

En raison de sa nature perpétuelle, Arweave pose à juste titre la question du droit à l’oubli. Sujet sur lequel les ancêtres de Lens étaient déjà pointés du doigt. Quels recours pourraient-ils exister pour un utilisateur en cas de publication de contenus compromettants à son encontre ?

Réseau Momoka

Comment fonctionne Momoka ?

Voyons à présent de quelle manière fonctionne Momoka. Il existe deux types d’acteurs : les « submitters », ceux qui soumettent, et les « verifiers », ceux qui vérifient.

La solution de mise à l’échelle Momoka adopte une approche optimiste. Autrement dit, elle part du principe que toutes les transactions sont valides. Afin d’éviter toute tentative de fraude, Lens Protocol permet à quiconque d’installer son propre nœud et ainsi prouver la validité d’une transaction.

Voici comment cela fonctionne :

  1.     Signature cryptographique du portefeuille (nonce, date d’expiration : numéro du bloc) ;
  2.     La transaction est simulée à l’aide de la fonction « eth_call » afin d’en déterminer l’issue, sans avoir à l’exécuter ;
  3.     La signature et les données y étant rattachés sont utilisées pour créer les métadonnées (format, taille du fichier, créateur, titre, description, tags etc.) des contenus qui seront stockés sur Arweave via Bundlr ;
  4.     Le « Submitter » paye en token AR pour un coût de stockage des données jusqu’à 1000 fois plus bas comparé à une transaction sur Polygon ;
  5.     Bundlr génère une preuve d’horodatage permettant au « Submitter » d’inclure la signature dans le bon bloc ;
  6.     Arweave génère une preuve de stockage sur son réseau ;
  7.     Les « Verifiers » challengent les preuves apportées par le « Submitter » ;
  8.     En cas de transaction valide, le post est publié sur l’application/le client (ex : Lenster).

Flux Momoka Lens

En réalité, les « Submitters » jouent le même rôle qu’un nœud Polygon. Ces derniers sont alors en mesure de vérifier :

  • L’exactitude des données présentes sur Arweave ;
  • Leur validité au moment de l’exécution de la transaction ;
  • Leur conformité vis-à-vis des règles dictées par les « smart contracts » de Lens Protocol.

D’un côté, Bundlr est utilisé pour un stockage ultra-performant et chronologique des données. De l’autre, Polygon sert à héberger les interactions entre les différents contrats intelligents.

Ce système hybride nécessite de maintenir un ordre séquentiel précis entre les données soumises sur la couche de disponibilité et les transactions exécutées sur Polygon.

Actuellement en phase de bêta, Momoka devrait élargir son set de « submitters » actifs dans les mois qui viennent. En résumé, Momoka se présente comme une solution de vérification des données.

Le programme de subventions de Lens Protocol

Petit jardin deviendra grande pépinière. Lens Protocol est construit sur l’idéologie qu’Internet devrait être plus ouvert et appartenir à la communauté et non plus à une poignée d’entreprises privées.

À ce titre, le projet cherche à stimuler le développement des biens publics au sein de son écosystème, à travers son programme de subventions (grants).

Il en existe de plusieurs types :

  1.     Les intégrations comme « Sign In with Lens », « Share to Lens » ;
  2.     Les « Seed » : tour de financement et implication long terme ;
  3.     Les MVP / POC pour « Produit Minimum Viable » ou « Preuve de Concept ».

Et pour différentes catégories :

  • Réseaux sociaux ;
  • Monétisation des créateurs ;
  • Outils communautaires ;
  • Analytique ;
  • Curation ;
  • Outils de développement.

Communauté Lens

 

Parmi les nombreux bénéficiaires de ce programme, nous retrouvons LensPort, MadFinance, Postter ou bien encore Lenstube. En parallèle, Lens Protocol organise régulièrement des hackathons lors d’évènements dédiés à Ethereum.

Le dernier en date a pris place du 12 au 14 mai 2023 à Lisbonne lors d'un évènement, et il y avait des récompenses financières à la clé pour les gagnants.

Lenster a d’ailleurs été créé de cette manière durant la première édition du LFGrow hackathon en mars 2022 où 100 000 dollars de fonds avaient été alloués par Lens Protocol.

Qu'en est-il du token LENS ?

Nous ne disposons d’aucune information officielle sur le sujet, si ce n’est des rumeurs quant à l’arrivée prochaine d’un token LENS. Cependant, nous allons vous énoncer différents points qui justifieraient l’existence d’un token natif pour l’écosystème Lens.

Notez que cette section fera l’objet d’une mise à jour, dans le cas où un token pour Lens Protocol voit bel et bien le jour.

Si l’on se réfère à la FAQ de Lens Protocol destinée aux développeurs, il est indiqué que le protocole a la capacité de collecter des frais, mais que la fonction est actuellement désactivée. On peut alors imaginer que le projet prélève une commission pour chaque mint de nouveau profil et la tokenisation de publications payantes. Les frais récoltés viendraient alors alimenter la trésorerie de la DAO.

DAO Lens Protocol

 

Pendant toute la durée de la bêta, les frais de gas de la blockchain Polygon sont pris en charge par le projet. Cette situation n’étant ni durable, ni souhaitable, Momoka a ainsi vu le jour afin de faire passer le protocole à la vitesse supérieure.

À l’heure actuelle, seul le « Submitter » de l’équipe est habilité à opérer sur le réseau. Dans les temps à venir, cette opportunité sera offerte à toutes celles et ceux qui souhaiteront s’impliquer au niveau de la décentralisation du protocole. Un token permettrait alors d’inciter économiquement les bons acteurs et de sanctionner les mauvais. Car si ces derniers n’avaient rien à perdre, ils en profiteraient pour inonder le système avec des requêtes invalides.

À propos de la modération de contenus, des DAO avec un fonctionnement similaire à celui de « CultivatorDAO » pourraient également recevoir des incitations via un token.

En cas d’échec de Momoka, le protocole pourrait choisir de se lancer sur son propre « Supernet » (L3) qui est l’équivalent du modèle « Subnet » proposé par la blockchain Avalanche. Un token servirait alors à assurer la sécurité économique via un mécanisme de staking.

Pour finir, un token LENS représenterait très certainement un droit de vote aux propositions de la DAO, concernant l’implémentation de nouveaux modules ou bien l’ajout d’autres tokens compatibles avec la fonction de collecte.

Un probable airdrop est-il en vue pour les utilisateurs de Lens Protocol ?

👉 Pour ne pas louper l'éventualité de recevoir un airdrop de tokens LENS, rejoignez la communauté Cryptoast Research et ses experts

Cryptoast Research : profitez de 50 % de réduction pour célébrer le halving !

Les LIPs : Lens Improvements Proposals

Après plus d'un an en bêta fermée, le 15 juin 2023, Lens Protocol officialise enfin l'arrivée des LIPs qui marque une étape supplémentaire vers la progressive décentralisation de sa gouvernance. Le format reprend quasiment à l'identique celui des « Ethereum Improvement Proposals » (EIPs) ou encore des Aave Improvements Proposals (AIPs) afin de permettre aux habitués des forums de s'y retrouver aisément.

Ce référentiel Github fait office de plateforme ouverte où chacun est invité à imaginer l'avenir du protocole. Loin de détenir toutes les réponses, l'équipe mise sur le partage d'idées de celles et ceux s'associant à leur vision.

Les LIPs ont ainsi pour objectif d'inscrire les différentes parties prenantes au coeur des processus d'échange et de la structure décisionnelle, que ce soit en matière d'intégrations, de fonctionnalités, de corrections de bugs ou d'améliorations globales.

Actuellement, il est possible de formuler une proposition concernant :

  • Le Protocole ;
  • L'Écosystème ;
  • Les Métadonnées ;
  • Et les Algorithmes.

Celle-ci sera ensuite soumise à l'équipe ainsi qu'à l'appréciation de la communauté en vue d'une éventuelle implémentation dans le futur.

Voici un rapide aperçu des premières propositions :

  • LIP-0 : Elle pose un cadre formel nécessaire au bon déroulement des collaborations qui prendront place au sein de cet environnement entre développeurs, créateurs, chercheurs ou simples utilisateurs ;
  • LIP-1 : Elle suggère la création de normes ouvertes à destination des algorithmes. L'objectif est d'encourager le développement d'expériences sociales enrichies, grâce à l'émergence d'algorithmes tiers et autres services de « Machine Learning ». Par ailleurs, cette technologie sert d'ores et déjà à remonter les commentaires pertinents et minimiser la portée de ceux qui le sont moins sur Lenster, par exemple ;
  • LIP-2 : Elle comprend l'élaboration de standards clairs vis-à-vis des métadonnées, lesquelles jouent un rôle prépondérant autour de la structuration et l'organisation de l'information (ex : timeline, feed...). De sorte à garantir une interopérabilité maximale avec des systèmes annexes ;
  • LIP-3 : Elle présente un moyen d'uniformiser le partage de profils et des publications à travers l'écosystème de Lens Protocol.

Contrairement à d'autres modèles de gouvernance, vous n'aurez pas besoin ici de tokens pour faire entendre votre voix, mais simplement de prendre part aux discussions et d'y apporter des réflexions pertinentes.

Équipe et partenaires de Lens Protocol

L'équipe de Lens Protocol

Construire un graphe social décentralisé n’est pas chose aisée. En réalité, les défis techniques à relever sont encore nombreux. Mais avant tout, le développement d’un protocole décentralisé doit être un travail communautaire. En mobilisant l’intelligence collective, le projet présente ainsi des probabilités de succès plus élevées.

Lens Protocol se situe en apparence aux antipodes d’Aave qui était le premier projet de Stani Kulechov. Néanmoins, la mission reste identique : remettre le pouvoir entre les mains des utilisateurs.

Pour la mener à bien, Stani Kulechov s’est entouré de collaborateurs expérimentés aux parcours peu conventionnels et dont certains sont issus d’une carrière dans le Web2.

  •   Stani Kulechov – Fondateur de Lens et Aave ;
  •   Nader Dabit – Directeur des relations avec les développeurs chez Lens et Aave ;
  •   Christina Beltramini – Directrice du développement chez Aave Companies et Lens ;
  •   Bradley Freeman – Responsable du développement chez Lens ;
  •   Nicolo Stewen – Directeur de la stratégie chez Aave Companies et Lens ;
  •   David Silverman – Chef de produit pour Aave Companies et Lens.
  •   Zannis Kalampoukis – Ingénieur logiciel senior travaillant sur l’API de Lens ;
  •   Pedro Alcocer – Machine learning lead, Data scientist travaillant sur l’intégration des algorithmes au sein de Lens.

Veuillez prendre note de la distinction à faire entre le protocole « Aave » et la « Aave Companies » qui représente une entité juridique basée à Londres. Cette structure se définit comme une entreprise technologique ayant pour objectif de développer des logiciels à destination de l’univers Web3.

Par ailleurs, Lens Protocol a clôturé une 1ère levée de fonds à hauteur de 15 millions de dollars en juin 2023, auprès d’investisseurs reconnus comme Hayden Adams derrière la plateforme Uniswap, Alex Atallah, co-fondateur de la marketplace NFT OpenSea ou encore de Sébastien Borget, cofondateur du metaverse The Sandbox. La participation de plusieurs DAO telles que PunkDAO, FlamingoDAO et DAOJones est également à relever.

Quel est le point commun entre tous ces acteurs ? Leur attrait pour la technologie des NFT.

On peut en conclure que Lens Protocol mise gros sur les NFT en tant que source de revenus.

Le multisig communautaire de Lens Protocol

Du bourgeon aux racines, Lens Protocol a été conçu pour être modulable. Ce dernier est actuellement supervisé par un portefeuille « Multisig » (plusieurs signatures sont requises pour valider chaque transaction), puis pourrait être étendu à une DAO impliquant les détenteurs du futur token LENS de l’écosystème dans les mois à venir.

Voici la liste des partenaires où figure quelques noms bien connus du Web3 à l’instar de :

  • Arweave ;
  • Ethereum Name Service (ENS)
  • OpenSea ;
  • Alchemy ;
  • POAP.

Partenaires Lens Protocol

Notre avis sur Lens Protocol

Stani Kulechov et son équipe nourrissent une vision ambitieuse pour l’avenir de Lens Protocol. Leur objectif est clair : détrôner les géants actuels des réseaux sociaux.

En revanche, cela ne sera pas envisageable avant à minima d’offrir une facilité d’utilisation similaire voire supérieure à celle des applications mobiles telles que Facebook, Instagram ou encore TikTok. Mais le fait de mentionner ce seul aspect serait omettre le plus important : ce que viennent réellement chercher les utilisateurs, c’est une expérience unique.

Dans sa lettre ouverte, Lens Protocol se définit comme une place de marché dédiée au contenu social, où les uns sont libres de collecter les publications des autres. C’est pourquoi le projet a principalement choisi de cibler les artistes et créateurs indépendants qui souhaitent monétiser leur travail en ligne au sein de la communauté Web3. À la date du 12 juin 2023, chaque profil cumulait un revenu moyen de 40 dollars d’après ce Dashboard.

Profils Créateurs Lens Protocol

 

Bien que Lens Protocol présente des statistiques encourageantes, elles sont à nuancer en raison de l’arrivée récente d’une vague de « social bots ». Selon le site Botometer, la proportion de « bots » est estimée à 20% sur Twitter. Plus largement, ce phénomène impacte tous les réseaux sociaux. Il est donc peu étonnant de le voir débarquer sur Lens. A la différence près qu’il y a un potentiel airdrop de tokens LENS à la clé pour les « early adopters » du protocole.

La phase de bêta devrait arriver à son terme d’ici quelques mois. Nous avons bon espoir que Lens parvienne à trouver un modèle économique viable afin de poursuivre son expansion.

Au cours de cet article, Lens Protocol nous a démontré qu’il existait une multitude de possibilités en matière de création d’un réseau social. En tant qu’infrastructure, elle permet aux développeurs de concevoir de nouveaux cas d’utilisation et de réinventer notre rapport à la consommation de contenus.

À l’image d’une plante dont il faut prendre soin pour observer ses racines s’épanouirent et grandirent, Lens Protocol requiert également une certaine implication de sa communauté. Cela se traduit par la préservation d’un terreau fertile et propice aux nouvelles idées, notamment grâce aux LIPs (Lens Improvements Proposals).

Comme le dit si bien Candide à Pangloss dans l’œuvre « Candide ou l’Optimiste » de Voltaire, il faut cultiver son jardin. Ce dernier précise même que le jardin d’Eden, n’a pas été créé pour que l’Homme trouve le repos, mais pour qu’il y exerce son talent.

Tout comme Aave a innové en son temps dans le secteur du prêt et de l’emprunt décentralisé, Lens Protocol pourrait bousculer les codes de la prochaine génération des réseaux sociaux.

Quel est votre avis sur Lens Protocol ?


- 8 évaluation(s)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
RENARD

Bonjour Mathis, je recherche le site officiel et/ou un lien pour télécharger l'application sur mon PC WIndows. Pouvez-vous m'aiser pour ça ?
Par avance merci,

Robin Berné

Bonjour, il n'y a pas de téléchargement à effectuer, il faut vous rendre ici : https://hey.xyz/
Lens s'étant renommé en Hey!

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

L'adresse Bitcoin d'un mineur dormant depuis 14 ans vient de se réveiller et déplace 3,3 millions de dollars

L'adresse Bitcoin d'un mineur dormant depuis 14 ans vient de se réveiller et déplace 3,3 millions de dollars

Date et compte à rebours du halving Bitcoin de 2024

Date et compte à rebours du halving Bitcoin de 2024

Bitcoin : les 5 indicateurs à utiliser sur TradingView pour se positionner

Bitcoin : les 5 indicateurs à utiliser sur TradingView pour se positionner

Halving Bitcoin : les plateformes d'échange seront à cours de BTC dans 9 mois, selon Bybit

Halving Bitcoin : les plateformes d'échange seront à cours de BTC dans 9 mois, selon Bybit