La Russie ne bannira pas la Libra de Facebook

 

Ministère Finance Russe

 

Le Ministère russe des Finances ne publiera aucune réglementation spéciale concernant la Libra, la future cryptomonnaie de Facebook, a annoncé lundi le vice-ministre Alexeï Moisseev selon l’agence de presse Interfax.

 

Une sorte d’autorisation partielle

Moisseev a déclaré que la Libra ne sera pas bannie du territoire et sera traitée en Russie comme tout autre bien numérique, dont la réglementation pour ces actifs est à venir :

Personne ne va l’interdire.

Il a expliqué que la Russie traitera les cryptomonnaies de la même manière que les monnaies fiduciaires étrangères, c’est-à-dire qu’elles pourront légalement être achetées, vendues ou conservées, mais il ne sera pas possible de les utiliser pour payer des biens et services :

Le rouble est notre monnaie nationale et toutes les transactions doivent s’y référer.

Moïseev a également commenté le cas des Initial Coin Offering (ICOs) :

Un grand nombre d’entreprises se demandent quand il sera enfin possible de mener une ICO en toute transparence, cela sera certainement réglementé, autorisé, et c’est tout.

 

La Russie revient sur ses décisions ?

La nouvelle fait suite à une déclaration du président de la commission de la Douma d’État sur les marchés financiers, Anatoly Aksakov, selon laquelle la Libra de Facebook ne sera pas légalisée en Russie, car elle pourrait représenter une menace pour le système financier du pays.

Aksakov avait également souligné que la Russie n’avait pas l’intention d’adopter une législation « qui prévoit un espace pour l’utilisation active d’outils créés dans le cadre de la blockchain et les cryptomonnaies. »

La Russie revient sur sa décision et va donc considérer le stablecoin émis par Facebook comme toute autre cryptomonnaie. Néanmoins, il reste encore à voir quelles seront les nouvelles mesures et réglementations prises par le pays concernant les cryptomonnaies. Il se peut que les ajustements au niveau de la loi soient assez sévères et plutôt négatifs pour l’expansion de la technologie.

 

La vision de Facebook pour la Libra – un stablecoin mondial indexé à un panier de monnaies fiduciaires – a fait réagir les régulateurs et les politiciens du monde entier, le Congrès américain doit tenir des audiences ce mois-ci à ce propos et le G7 a formé un groupe de travail chargé d’étudier le projet.

De plus, s’il n’est pas possible de payer des biens et des services à l’aide de la Libra, c’est la totalité de la vision du projet qui sera freiné en Russie. Facebook souhaite justement permettre à n’importe qui de régler ses achats grâce à cette cryptomonnaie.

 

Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar