1. Qu'est-ce que Osmosis (OSMO) ?
  2. L'écosystème d'Osmosis
  3. Quels sont les rôles du token OSMO ?
  4. La distribution des tokens OSMO
  5. Équipe et partenaires d'Osmosis
  6. Comment acheter la cryptomonnaie OSMO ?
  7. Notes et avis sur Osmosis (OSMO)

Qu'est-ce qu'Osmosis (OSMO) ?

Lancée en 2021, Osmosis est une blockchain qui est utilisée dans le cadre d'un protocole de teneur de marchés automatisé (AMM) dédié à l'écosystème Cosmos et ses tokens.  Osmosis  vise à devenir entièrement personnalisable pour faciliter les échanges entre cryptomonnaies.

Cette blockchain a été fondée par deux ingénieurs reconnus de l'écosystème Cosmos, Sunny Aggarwal et Josh Lee. De ce fait, elle est construite avec le Cosmos SDK (une suite d’outils dédiés aux développeurs) et utilise la méthode de consensus Tendermint. Osmosis est également la blockchain de l’écosystème Cosmos ayant réellement démocratisé la technologie de l’« Inter Blockchain Communication » (IBC) permettant l'échange de données entre les différentes blockchains compatibles.

Initialement, Osmosis est pensée comme une blockchain sur laquelle les développeurs peuvent construire leurs propres AMMs personnalisés. Cependant, à la date d’écriture de cet article, seuls quelques paramètres sont personnalisables lors de la création d'un pool de liquidité.

Osmosis Logo

Logo d'Osmosis (OSMO), par Cryptoast

L'architecture de la blockchain Osmosis

L’architecture du réseau Osmosis est très simple. C’est une blockchain à preuve d’enjeu construite à l'aide du Cosmos SDK et utilisant la méthode de consensus Tendermint non modifiée pour se sécuriser. À l’heure de l’écriture de cet article, il existe 118 validateurs actifs sur un maximum de 219. Une différence notoire avec les autres blockchains utilisant Tendermint est la distribution des tokens. En effet, les nouveaux OSMO issus de l’inflation sont distribués aux validateurs une fois par jour, et non continuellement lors de la production de nouveaux blocs, comme cela est très souvent le cas.

Le Cosmos SDK et Tendermint ont tous deux été pensés comme une solution de création de blockchains simples alliant sécurité, rapidité et décentralisation. La modification d’une de ces deux technologies n’intervient qu'en cas de réel besoin, ce qui n'est pas le cas ici. En effet, pour Osmosis, le développement de sa plateforme d’AMMs personnalisables est au centre de l’attention.

Le fonctionnement actuel du DEX

À l'instar d'UniSwap ou de SushiSwap, Osmosis utilise un protocole de teneur de marchés automatisé (AMM). Celui-ci est modifiable selon les exigences de chacun. À l'heure d’écriture de l’article, il n’existe que deux options de personnalisation lors de la création de pools de liquidité : le ratio entre les actifs et les frais de transaction.

La version actuelle du DEX utilise un modèle d’AMM similaire à celui de Balancer. Contrairement à Uniswap, SushiSwap ou encore PancakeSwap, ce modèle permet aux utilisateurs de créer des pools de liquidités avec des ratios customisés. Dans le cas des AMMs classiques, le seul ratio autorisé est le 50/50 (un pool avec 50 % d’USDC et 50 % d’ETH par exemple). Avec ce nouveau modèle, on peut donc créer un pool de liquidité selon ses besoins. Si un utilisateur préfère être exposé à l’ATOM qu’à l’OSMO, il peut alors créer un pool avec 80 % d’ATOM et 20 % d’OSMO.

Sur Osmosis, les frais de transaction sont également modulables. Chaque utilisateur peut créer son pool de tokens en y imposant les frais qu'il désire (le plus commun étant 0,3 % de chaque transaction). Par exemple, bien que la paire OSMO/ATOM n'impose que 0,3 % de frais, tandis que la paire ATOM/ION en impose 0,8 %.

👉 Pour en savoir plus sur le fonctionnement d'un DEX et d'un AMM, vous pouvez consulter notre présentation d'Uniswap

Swap Osmosis

Figure 1 : Aperçu de l'interface d'un swap sur Osmosis

Les futures options de personnalisation du DEX

Même si les options de personnalisation semblent réduites, de nombreuses autres arriveront dans un futur proche. En effet, tous les paramètres des pools de liquidités seront à l'avenir modifiables :

Les pools de liquidités avec plus de 2 tokens

Le modèle actuel d’Osmosis n’est pas entièrement le même que celui de Balancer. La plus grande différence étant le nombre de tokens autorisés par pool. En effet, sur Balancer, l’utilisateur peut créer un pool avec au maximum 8 cryptomonnaies. Cette fonctionnalité, s’apparentant à la création d’un index comme le S&P500 pour les actions américaines, n'est pas disponible sur le DEX d’Osmosis, limité pour le moment à des pools de 2 actifs.

Les courbes de liquidité paramétrables

Chaque pool de liquidité pourra dans le futur suivre sa propre courbe de liquidité, ce qui permettra de réduire l’effet de glissement. Par exemple, Curve utilise une courbe de liquidité modifiée afin de réduire l’effet de glissement lors de l'échange de deux actifs similaires (USDC vers DAI ou WETH vers sETH), appelé le StableSwap.

L'écosystème d'Osmosis

Les acteurs d'Osmosis

Osmosis est une blockchain entièrement dédiée à sa plateforme d’échange décentralisée. On peut y retrouver les trois composantes classiques d’une blockchain à preuve d’enjeu :

  • Les validateurs : Osmosis possède un ensemble de validateurs qui ont pour rôle de sécuriser le réseau. Ils sont au nombre de 118 au moment d’écrire cet article et peuvent atteindre un maximum de 219. Conformément à la méthode de consensus Tendermint, ils sont récompensés au prorata de la quantité d’OSMO en leur possession ;
  • Les délégateurs : tout le monde ne peut pas être un validateur, et ce, à cause de la quantité d’OSMO nécessaire pour se faire, du nombre limité de validateurs, mais également de la complexité liée à la création et maintenance d’un serveur. Pour ces raisons, les détenteurs d’OSMO peuvent déléguer leurs tokens aux validateurs et recevoir une partie des récompenses du réseau ;
  • Les gouverneurs : dans une blockchain comme Osmosis dont la gouvernance est décentralisée, les détenteurs d’OSMO peuvent voter les décisions importantes.

Au-delà de ces acteurs, on y retrouve également des rôles spécifiques aux plateformes d’échange décentralisées :

  • Les traders sont tout simplement les utilisateurs de l’application. Ils échangent des tokens pour d’autres en interagissant avec les pools de liquidité ;
  • Les fournisseurs de liquidité délèguent leurs actifs aux pools de liquidité permettant ainsi aux traders d’utiliser l’application. Afin de récompenser leur délégation, ils récupèrent généralement 0,3 % de toutes les transactions et peuvent participer au farming.

Le liquidity mining

À l’instar de nombreuses plateformes d’échange décentralisées, Osmosis permet aux fournisseurs de liquidité d’obtenir des récompenses supplémentaires. Les utilisateurs peuvent déléguer leurs tokens de liquidité (représentant leur part du pool de liquidité) en l’échange de récompenses sous forme de tokens OSMO, aussi appelé liquidity mining. Cela permet au DEX d'augmenter sa liquidité et par conséquent sa performance.

Sur Osmosis, une composante additionnelle est ajoutée : la période de gel des tokens de liquidité. L’utilisateur a le choix entre trois périodes : 1, 7 et 14 jours. Ces jours de gels sont appliqués au moment où l’utilisateur décide de retirer ses tokens de liquidité. Durant cette période, les fonds sont bloqués et non utilisables. Les récompenses augmentent lorsque la période de gel augmente, comme le montre l’image ci-dessous :

Liquidity Mining Osmosis

Figure 2 : Le liquidity mining sur Osmosis

Les liquidity bootstrapping pools (LBP)

Une autre fonctionnalité d’Osmosis est ce qu’on appelle les« liquidity bootstrapping pools (LBPs) ». Ceux-ci sont en réalité des pools de liquidité ou le ratio entre les deux tokens de la paire est variable. Ce modèle est utilisé notamment pour les ventes initiales de cryptomonnaies.

Les protocoles cherchant à introduire leur token via Osmosis peuvent par exemple créer un pool de liquidité avec un ratio initial de 90/10 en faveur de l’OSMO. Avec le temps, le ratio descend peu à peu vers 50/50, le prix baisse donc automatiquement. À mesure que le prix descend, des acheteurs interviennent et la valeur des tokens commence à se stabiliser autour du prix d’équilibre. Cette méthode permet aux jetons d’être vendus à un prix choisi par le marché.

LBP Perpetual Protocol

Figure 3 : Exemple d'un LBP

 

Sur l’exemple ci-dessus, on peut voir que le prix initial du LBP de ce token était de 1,60 $ tandis que le prix final était fixé à 0,24 $. Cependant, on peut voir que le marché semble avoir choisi 1,20 $ comme étant le prix acceptable pour cette cryptomonnaie.

Le superfluid staking

En février 2022, Osmosis lance son « superfluid staking », véritable révolution dans le monde de la DeFi. Pour comprendre ce qu’est le « superfluid staking » et apprécier son importance, une mise au point sur le « liquid staking » est nécessaire.

Le « liquid staking » est développé sur certaines blockchains à preuve d’enjeu comme Polygon, Polkadot ou Terra. Contrairement à la délégation classique avec laquelle les tokens délégués sont gelés pendant un certain temps, le « liquid staking » permet aux tokens délégués de rester liquides. Les tokens délégués peuvent alors être utilisés sur les applications de DeFi du réseau.

Le « superfluid staking » est en réalité un « liquid staking » inversé. Les OSMO bloqués dans des pools de liquidité sont délégués aux validateurs du réseau Osmosis. De cette façon, les fournisseurs de liquidité peuvent profiter à la fois des récompenses de la plateforme d’échange, du farming, mais également de celles liées à la sécurisation du réseau.

Superfluid Staking Osmosis

Figure 4 : Le superfluid staking sur Osmosis

Quels sont les rôles du token OSMO ?

Le token OSMO est natif à la blockchain Osmosis. Il est ce qu’on appelle un utility token, c'est-à-dire un token que l’on achète dans le but d’accéder à des services. Ces services sont multiples.

Osmosis étant une blockchain à preuve d’enjeu, les détenteurs d’OSMO peuvent déléguer leurs tokens à des validateurs afin de sécuriser le réseau. Aujourd'hui, Osmosis comporte 118 validateurs actifs, avec une limite à 219. En déléguant ses jetons, l'utilisateur sécurise le réseau tout en profitant d’un rendement annuel de 70 % (au moment d’écriture de l’article). Il est important de noter que la délégation et le « superfluid staking » sont des opérations différentes. Le premier est ce que l'on retrouve sur toutes les blockchains à preuve d'enjeu, tandis que le second fonctionne comme un boost appliqué lors du farming.

À l’instar de l’ETH sur Ethereum ou du BTC sur Bitcoin, l’OSMO est également utilisé pour payer les frais de transactions sur la blockchain Osmosis. À l’heure de l’écriture de ces lignes, les frais sont cependant facultatifs. Ceci s’explique par la nature du protocole qui amasse également des frais grâce aux échanges faits sur la plateforme. C’est en quelque sorte une opération marketing visant à attirer le plus d’utilisateurs possible.

La gouvernance d’Osmosis est décentralisée depuis sa conception. De ce fait, les détenteurs d’OSMO ont la possibilité de voter sur les décisions importantes du protocole.

L’OSMO est également un token de liquidité. Sur la plateforme d’échange décentralisée d’Osmosis, les tokens échangeables sont majoritairement appairés à l’OSMO, de la même manière que le WETH est le token majoritaire sur la plateforme Uniswap. Cette domination de liquidité est due aux récompenses données aux utilisateurs qui fournissent de la liquidité sur ces paires, notamment sous forme d’OSMO (ce qu’on appelle le liquidity mining).

Le token OSMO est une cryptomonnaie largement inflationniste permettant de payer les délégateurs, validateurs et fournisseurs de liquidité. Les émissions d’OSMO sont cependant réduites d’un tiers tous les ans, limitant le nombre total de tokens à 1 milliard d'unités.

Supply du OSMO

Figure 5 : Mise en circulation des tokens OSMO au fil du temps

La distribution des tokens OSMO

Le « fairdrop » d'Osmosis

La décentralisation est l’un des concepts les plus importants pour l’équipe d’Osmosis, notamment du point de vue de la gouvernance. C’est pour cette raison que les tokens OSMO n’ont pas été vendus de façon traditionnelle par une « Initial Exchange Offering » (IEO) ou par une « Initial Coin Offering » (ICO).

Ils décident toutefois en mai 2021 de réaliser un « fairdrop » pour les détenteurs d’ATOM. Ce dérivé de l’« airdrop » permet de réduire l’écart de tokens alloués entre les gros et petits portefeuilles.

Selon les détails officiels de ce « fairdrop », le montant d’OSMO reçu par adresse était proportionnel à la racine carrée du nombre d’ATOM en sa possession. Mathématiquement, une personne ayant 2 fois plus d’ATOM ne recevra que 1,4 fois plus d’OSMO, réduisant ainsi l’avantage des gros portefeuilles. Au total, 50 millions OSMO ont été distribués de cette manière, soit 50 % des tokens mis en circulation lors de la genèse d’Osmosis.

La levée de fonds d'Osmosis

En 2021, alors que la valeur concentrée sur la blockchain Osmosis explose, la plateforme d’échange décentralisée attire l’attention des investisseurs professionnels.

Initialement réticent à l’idée de vendre des tokens, synonymes de gouvernance, à des fonds d’investissements, Osmosis Labs conclut en octobre 2021 sa première vente privée d’OSMO, unique à ce jour, au fonds de capital-risque Paradigm. Osmosis amasse plus de 21 millions de dollars lors de cette levée de fonds.

Équipe et partenaires d'Osmosis

L'équipe derrière Osmosis

La création d'Osmosis est annoncée en septembre 2020 par ses deux co-fondateurs Sunny Aggarwal et Josh Lee. En 2021, ils fondent Osmosis Labs, une structure à but non lucratif, chargée du développement d'Osmosis.

Avant de se consacrer au développement d’Osmosis, le duo d’ingénieurs ont tous deux contribué pendant de nombreuses années au développement de Tendermint, la célèbre méthode de consensus utilisée par des blockchains comme le Cosmos Hub, la Binance Chain ou Terra.

Aujourd’hui, Osmosis Labs compte 12 employés selon sa page LinkedIn officielle. Ces employés sont les contributeurs les plus réguliers de la blockchain Osmosis. L’équipe d’Osmosis est également responsable du maintien du portefeuille numérique Keplr, pierre angulaire de l’écosystème Cosmos.

Equipe Osmosis

Sunny Aggarwal (à gauche) et Josh Lee (à droite)

Les partenaires d'Osmosis

Osmosis est la blockchain construite avec le Cosmos SDK qui a démocratisé l’IBC. Elle est la première à avoir réellement tiré profit de cette nouvelle technologie. Elle est considérée par beaucoup comme un pilier de l’IBC grâce à son utilité, mais également pour l’avoir mise sur le devant de la scène.

Pour ces raisons, de multiples autres projets cherchent à s’associer à Osmosis. C’est le cas du portefeuille Keplr. Il est maintenu par la même équipe de développeurs et est construit autour de l’IBC et facilite les transferts de cryptomonnaies entre différentes blockchains.

En 2021, Sunny Aggarwal intègre l’équipe de la plateforme de délégation Citadel.one en tant que consultant. Ce partenariat intervient dans l’optique de proposer une solution complète et ergonomique aux utilisateurs d’Osmosis, incluant les fonctionnalités de portefeuille, de gouvernance ou encore de délégation.

En janvier 2022, la plateforme d’échange à levier décentralisé Injective annonce un partenariat avec Osmosis. Cette alliance permet à Injective de se connecter au reste des blockchains compatibles avec l'IBC. Osmosis devient alors le pont principal reliant Injective au reste de l’écosystème Cosmos.

Osmosis intègre CosmWasm début 2022. Celle-ci permet à tous les développeurs codant avec le langage Wasm de construire des applications de DeFi sur la blockchain Osmosis. Ce partenariat montre la volonté d’Osmosis d’étendre son domaine d’action au-delà de la simple plateforme d’échange.

Comment acheter la cryptomonnaie OSMO ?

Osmosis est une blockchain dédiée à sa plateforme d’échange décentralisée et son équipe est par ailleurs une grande défenseure de la décentralisation. Pour ces raisons, il est impossible d’acheter des OSMO sur les plateformes centralisées.

La façon la plus simple est donc d’acheter des OSMO sur Osmosis. Pour ce faire, il faut suivre les étapes suivantes :

  1. Acheter des ATOM sur une plateforme centralisée comme Binance (explication ci-dessous) ;
  2. Télécharger le portefeuille Keplr, sous forme d’une extension web (même principe que MetaMask) et y créer un compte ;
  3. Transférer les ATOM achetés sur Binance vers son portefeuille Keplr (l’adresse doit commencer par « cosmos ») ;
  4. Se rendre sur la plateforme d’échange décentralisée Osmosis ;
  5. Se connecter avec l’extension Keplr à l’aide du bouton « Connect Wallet » ;
  6. Se rendre sur la page « Assets » ;
  7. Cliquer sur « deposit » sur la ligne indiquant « Cosmos Hub - ATOM » ;
  8. Indiquer le nombre d’ATOM à échanger contre des OSMO et cliquer sur « Deposit » ;
  9. Signer la transaction dans Keplr ;
  10. Une fois que la transaction est validée, vous pouvez vous rendre sur la page « Trade » et échanger vos ATOM contre des OSMO en cliquant sur « Swap » et en validant la transaction avec Keplr ;
Binance Découvrir ATOM sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le code SVULQ98B 🔥
👉 Et aussi -10% sur Binance Futures avec le code cryptoast

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)

Explications pour l'achat d’ATOM sur Binance

  1. Inscrivez-vous sur Binance ;
  2. Vous allez recevoir un e-mail et devrez cliquer sur un lien pour vérifier votre compte ;
  3. Déposez des fonds sur la plateforme ;
  4. Cliquez sur le menu Marché et recherchez la paire ATOM/USDT ;
  5. Il ne vous reste plus qu'à acheter de l’ATOM pour le montant de votre choix ;
  6. Félicitations 🎉 Vous êtes maintenant en possession de tokens ATOM !

👉 Pour des explications plus détaillées, consultez notre tutoriel de l'exchange Binance


Notes et avis sur Osmosis et son token OSMO

Osmosis se présente comme le hub d'AMMs de l'écosystème Cosmos, et ce pour de bonnes raisons. Le DEX d'Osmosis est de loin l'application de la DeFi la plus valorisée de l'écosystème Cosmos avec plus de 1,6 milliard de dollars de valeur totale verrouillée. Grâce à sa compatibilité avec l'IBC, Osmosis est devenue la place de marché incontournable de la DeFi multichaîne.

2021 fut une année importante pour Cosmos en général, qui a connu une forte hausse de popularité. Outre les vertus que peut apporter une telle reconnaissance, elle permet également le développement d'alternatives.

En effet, 2022 voit l'arrivée d’au moins deux autres blockchains connectées à l'IBC : Juno (compatible avec Wasm) et Evmos (compatible avec l'Ethereum Virtual Machine). On y retrouve plusieurs DEX comme Junoswap, Diffusion Finance ou encore Exswap cherchant à rivaliser avec Osmosis.

Pour faire face à la concurrence, l'équipe d'Osmosis prévoit le développement de nouvelles fonctionnalités :

  • La création d'un DEX dédié aux stablecoins (similaire à Curve Finance) ;
  • Une focalisation sur la confidentialité des transactions pour limiter la manipulation des marchés ;
  • Une intégration avec MetaMask pour attirer plus d'utilisateurs d'Ethereum.
Malgré la montée en puissance de la concurrence, Osmosis reste de loin la blockchain la plus utilisée de l'écosystème Cosmos. À l’instar d’Uniswap sur Ethereum, le DEX d’Osmosis est devenu l’application par défaut pour les protocoles cherchant de la liquidité décentralisée et mutlichaîne.

👉 Retrouvez toutes nos fiches synthétiques sur les cryptomonnaies

Sources graphiques : Figures 1, 2 et 4 : Osmosis ; Figure 3 : Perpetual Protocol ; Figure 5 : Messari

Quel est votre avis sur Osmosis (OSMO) ?

Réseaux sociaux & liens utiles

Twitter Telegram Discord Logo Site internet

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Victor Morizon

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Ingénieur de formation, je découvre la blockchain fin 2018. J’adore expliquer les concepts techniques et compliqués avec des mots simples.
Tous les articles de Victor Morizon.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments