Dans le but d'encourager, une fois de plus, l'adoption du Petro par les locaux et par les visiteurs, le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a ordonné l'ouverture d'un « crypto-casino» international dans un hôtel de luxe de Caracas, la capitale du pays. L'information a été rapportée par el Nuevo Herald le 17 janvier.

 

Un casino plutôt singulier

Ce qui rendra ce casino si unique et particulier est que seul le Petro, la monnaie numérique nationale adossée au pétrole, sera acceptée en tant que monnaie pour les mises des clients.

Le casino sera prochainement installé au cœur de l'hôtel Humboldt du parc national d'Ávila, à la frontière de Caracas. Toutes les recettes qui seront engendrées par cette activité serviront à financer les secteurs de la santé publique et l'éducation du pays.

Maduro a précisé quelques détails en ce qui concerne le fonctionnement de l'établissement :

Vous pouvez venir parier. Il y aura des promotions, des prix avantageux. Vous achetez alors vos tokens Petro. Que vous pourrez vous procurer en apportant des yuans, des yens, des dollars, des euros et même toute autre cryptomonnaie. Achetez-y vos Petros et faites-y vos paris légaux autorisés par l'État, comme le prévoient les lois nationales.

Les visiteurs du crypto-casino seront donc dans l'obligation d'acquérir du Petro s'ils souhaitent participer aux jeux proposés. Le président vénézuélien n'a pas précisé quelles seront les cryptomonnaies qui seront acceptées pour se procurer du Petro, mais son application PetroApp supporte le Bitcoin (BTC), le Dash et le Litecoin (LTC).

Le président vénézuélien n'a cependant pas précisé comment les bénéfices des clients pourront être retirés et si des ATMs pour les cryptomonnaies seront installés dans l'hôtel.

Cette annonce est plutôt surprenante, car en 2011, l'ancien président du Venezuela, Hugo Chavez, avait ordonné la fermeture des casinos dans le pays. L'homme politique considérait ces établissements comme des refuges pour la drogue, la prostitution et d'autres crimes associés.

Depuis lors, les casinos ont pratiquement disparu du territoire et le pari en ligne n'est autorisé que sur certaines plateformes très contrôlées.

👉 À lire sur le même sujet : Venezuela : les utilisateurs et les commerçants se plaignent du Petro (PTR).

 

Tout est fait pour l'adoption du Petro

Cette dernière initiative de Nicolas Maduro pour promouvoir le Petro vient s'ajouter à une liste déjà grande de tentatives à tendance infructueuses.

La semaine dernière, Maduro a fait une annonce importante en ordonnant à PDVSA, une entreprise publique de pétrole et de gaz naturel, de n'accepter que le Petro en guise de paiement pour le carburant qu'ils fournissent aux compagnies aériennes :

“ Je décrète que la vente de tout le carburant vendu par la PDVSA pour les avions opérant sur des lignes internationales se fera désormais en petros. 

Dans le même temps, Maduro a déclaré que les Vénézuéliens devront payer leurs taxes, leurs factures de services publics et des frais de passeport en petros.

Nicolas Maduro est déterminé à ce que la cryptomonnaie nationale soit adoptée par les locaux et cela passe par l'instauration de telles mesures. Celles-ci sont plutôt contraignantes lorsqu'on sait que l'écosystème du Petro n'est pas vraiment simple à prendre en main.

👉 À lire sur le même sujet : Venezuela : les compagnies aériennes tenues d'utiliser du Petro pour payer leur carburant.

 

En créant un établissement tel qu'un casino au Venezuela, Maduro pourrait s'assurer que l'utilisation du Petro progressera. En effet, le choix d'un crypto-casino n'est pas anodin, ce dernier est un lieu propice aux flux d'argent et pourrait apporter une hausse non négligeable de l'utilisation du Petro.

Aucune date n'a toutefois été précisée pour l'ouverture de l'établissement, il est donc fortement probable que de nouveaux détails plus ou moins réjouissants soient connus dans les mois à venir.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments