Les DAICO, un modèle d’ICO plus transparent et participatif promu par le fondateur d’Ethereum

 

Le 6 janvier 2018, Vitalik Buterin, le fondateur d’Ethereum publiait un article sur le site de recherche d’Ethereum (www.ethsear.ch) pour expliquer le concept de DAICO, une Initial Coin Offering (ICO) basée sur une Decentralized Autonomous Organization (DAO), c’est-à-dire une levée de fonds par création de tokens attribuant notamment des droits de votes aux investisseurs pour les décisions liées au projet financé.


Les DAO au service des ICO

Les DAO sont, comme leur nom l’indique, des organisations décentralisées de prise de décisions, la plus connue était celle de The DAO, le projet de la société Stock.it dont l’ambition était de permettre aux détenteurs de tokens de voter pour le financement de projets reposant sur la blockchain. Mais The DAO a été piraté et des Ethereum volés. Afin de ne pas subir les conséquences de ce piratage, un fork de l’Ethereum a été voté, donnant lieu à l’apparition de l’Ethereum Classic, dont la chaîne non altérée maintient les conséquences du piratage. Mais cet épisode ne doit pas faire oublier l’intérêt du DAO, mode d’organisation quasi-consubstantiel à la blockchain.

L’objectif d’une DAICO est de prévoir, en amont de l’émission de tokens, l’attribution d’un certain niveau de contrôle aux participants à l’ICO afin de limiter le risque d’exit scam ou de dilution excessive par les développeurs.

Avec un tel système, Vitalik Buterin explique qu’il serait, par exemple, possible pour les contributeurs de valider progressivement les budgets des équipes de développement. Ce système permettrait également dans le cas où le projet ne serait pas satisfaisant de voter pour la fermeture de la DAICO et de récupérer leur argent.

Les DAICO permettraient de redonner de la confiance dans les ICO et de fixer avec flexibilité les modalités de contrôle par les investisseurs. Ces levées de fonds ad hoc pourraient à terme faire évoluer les modalités traditionnelles de financement, par exemple les levées de fonds d’amorçage ou les introductions en bourse (Initial Public Offerings – IPO).

 

 

Les DAICO : des ICO améliorées, mais encore perfectibles

Si ce système est vertueux, il complexifie la mise en œuvre des ICO et impose une réelle implication des contributeurs pour assurer son efficacité. En outre, les développeurs se réservent systématiquement une portion importante des tokens ce qui devrait avoir pour effet de leur permettre quasi-automatiquement de remporter l’ensemble des votes, particulièrement si les contributeurs sont passifs et peu impliqués.

Il pourrait être intéressant dans un tel cas d’envisager la mise en place des tokens de préference, sur le modèle des actions de préférence, qui pourraient par exemple ne pas donner de droit de vote ou ne donner de droit de vote qu’après une certaine durée de détention. Ces tokens de préférence pourraient être attribués aux développeurs pour limiter leur impact sur les décisions relatives au financement sans pour autant les léser sur le moyen et le long terme.

 

L’annonce des premières DAICO

Plusieurs DAICO ont été annoncées début 2018, notamment dans le domaine des plateformes de jeux vidéo avec le projet The Abyss, mais également dans le domaine du financement participatif de startup avec le projet Rocket ICO.

 

Quelques liens

L’article de Vitalik Buterin : https://ethresear.ch/t/explanation-of-daicos/465

Le site de l’ICO de The Abyss : https://theabyss.docsend.com/view/nff9r2c

Le site de Rocket ICO : https://rocketico.io/

 

J’espère que cet article vous a plu ❤ N’hésitez pas à réagir dans la rubrique commentaires et à vous abonner à la newsletter 🙂



Matthieu

Matthieu fait partie de l’équipe des rédacteurs de Cryptoast. Il a un doctorat en droit de la propriété intellectuelle et du numérique. Passionné par le fonctionnement des ICOs et le droit des cryptos, il se fera une joie de partager son expertise sur des sujets comme la fiscalité et les régulations.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdata

 




Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar