Une étude de Chainalysis estime que la Corée du Nord aurait rassemblé 1.5 milliard de dollars en crypto-monnaies. Cette somme colossale lui servirait à éviter les sanctions et à alimenter ses réseaux de commerce de manière illicite.

 

Des crypto-monnaies à foison en Corée du Nord

Depuis plusieurs années, de nombreux rapports pointent du doigt l’intérêt de la Corée du Nord pour les cryptos. Le pays, lourdement sanctionné économiquement par l’ONU, les États-Unis, et d’autres acteurs internationaux, s’est tourné vers les actifs digitaux pour conduire discrètement des actions passibles de sanctions. Mais comme l’indique CoinDesk, il semblerait que le montant amassé par le pays ait été grandement sous-estimé. On pensait au départ qu’il s’élevait à 200 voire 500 millions de dollars en cryptos, mais la somme serait plus proche de 1.5 milliard de dollars.

 

Alimenter les échanges internationaux

Alors à quoi sert précisément cette somme énorme ? En premier lieu, à alimenter le commerce de produits entrant et sortant du territoire, selon les hypothèses des analystes. Les crypto-monnaies dérobées sur les exchanges seraient en partie utilisées pour se procurer des biens qui sont sur la liste des sanctions internationales. Cela pourrait également permettre au régime d’exporter ses biens, en particulier les produits de la pêche ou du textile.

Un rapport du Royal United Services Institute (RUSI) confirme aussi que la Corée du Nord est devenue experte dans l’usage des crypto-monnaies, au point qu’elle a mis en place des centres d’enseignements qui permettent de former de nouveaux hackers à la pratique. Selon l’analyste Kayla Izenman :

« Il existe des centaines [de centres dédiés à la blockchain]. Tous ces sous-groupes ont différents bureaux, chacun effectuant une tâche légèrement différente des autres. Il est clair qu’ils sont bien plus doués à cela que n’importe quel autre État-nation. »

👉 A lire sur le même sujet : La Corée du Nord formerait de jeunes hackers aux attaques cryptos

 

Tout cela coïncide avec un autre chiffre qui avait attiré l’attention l’année dernière. On apprenait alors que la Corée du Nord avait dérobé jusqu’à 2 milliards de dollars afin de financer son programme d’armement. Le régime ne cache plus son intérêt pour le sujet, puisqu’il propose maintenant chaque année une conférence crypto. Cela avait par ailleurs conduit à l’arrestation très commentée d’un développeur Ethereum, qui a été accusé par le FBI d’aider la Corée du Nord à échapper aux sanctions.

👉 Lisez aussi : La Corée du Nord travaille sur sa propre cryptomonnaie

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments