Les experts en sanctions de l’ONU ont lancé un avertissement concernant la prochaine conférence crypto de Corée du Nord. La nouvelle intervient suite à l’arrestation du développeur Ethereum Virgil Griffith par le FBI.

 

Avertissement de l’ONU à l’encontre de la Corée du Nord

Cette conférence crypto de Corée du Nord a déjà eu lieu l’année dernière. La prochaine édition est prévue pour le mois de février 2020. Comme l’explique Reuters, qui a pu se procurer un document de l’ONU, l’institution estime que la conférence passée « a inclus des discussions spécifiques sur les utilisations de crypto-monnaies pour échapper aux sanctions et blanchir de l’argent ». C’est pourquoi elle se montre vigilante pour l’édition suivante.

👉 Découvrez tous les projets cryptos d’ampleur grâce à nos analyses

 

Les sanctions de l’ONU à l’encontre de la Corée du Nord sont en place depuis 2006, elles concernent le programme d’armement du pays, qui cherche à financer des armes de destructions massives, dont le nucléaire. L’institution estime que les autres pays ne doivent pas fournir d’assistance, de financement ou toute autre aide à la Corée du Nord, car cela est considéré comme une violation des sanctions.

Un membre du gouvernement britannique, qui souhaite rester anonyme, a ainsi analysé l’affaire :

« Soutenir l’utilisation par la RPDC [République populaire démocratique de Corée] de crypto-monnaies et de technologies blockchain est un risque de violation des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, car cela augmenterait inévitablement la capacité de la RPDC à éviter les sanctions et à générer des revenus pour ses programmes d’armement »

 

Les tensions montent autour de la Corée du Nord

Cette annonce non officielle de l’ONU intervient à un moment où les tensions avec la Corée du Nord sont élevées. Il y a un mois et demi, le développeur Virgil Griffith avait ainsi été arrêté par le FBI. S’étant rendu à la première conférence crypto de Corée du Nord, il était accusé d’avoir fourni des informations pour aider le pays à circonvenir les sanctions. Soutenu par Vitalik Buterin, il a été libéré sous caution il y a un peu plus de deux semaines.

👉 Qui est Vitalik Buterin ? Toutes les infos dans notre article

 

Ce qui inquiète l’institution internationale, c’est l’ampleur des fonds amassés par la Corée du Nord. Un rapport sorti cet été indiquait ainsi que 2 milliards de dollars auraient été volés dans des cyberattaques visant notamment des exchanges.

Griffith aurait encouragé d’autres Américains à se rendre en Corée du Nord en février. Et le pays jette de l’huile sur le feu : il a indiqué que si des Américains choisissaient s’y rendre, leurs passeports ne seraient pas tamponnés, afin que leur venue soit plus discrète… Reste donc à voir comment l’ONU réagira si d’autres figures importantes de la communauté crypto choisissent d’ignorer l’avertissement.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments