Partager cet article :

 

Un rapport confidentiel de l’ONU indique que la Corée du Nord aurait volé jusqu’à 2 milliards de dollars en montant des cyberattaques visant notamment les exchanges de crypto-monnaies. Les fonds serviraient à financer les programmes de production d’armes de destruction massive, selon les données révélées par Reuters le 6 août.

 

Des attaques « étendues et de plus en plus sophistiquées »

En Corée du Nord, la dictature semble avoir choisi les cyberattaques pour son développement technologique. Le rapport confidentiel de l’ONU indique que : « La Corée du Nord utilise l’espace numérique pour lancer des attaques de plus en plus sophistiquées pour voler les fonds d’institutions financières et des exchanges de crypto-monnaie afin de générer des revenus. » L’argent ainsi dérobé est également blanchi sur Internet.

Les attaques auraient été conduites de manière globale, avec « au moins 35 cas rapportés d’acteurs de la Corée du Nord attaquant des institutions financières, des exchanges de crypto-monnaies et des activités de mining », dans 17 pays. Selon le rapport, l’utilisation des crypto-monnaies et de la blockchain permettrait à la Corée du Nord de générer des revenus qui sont plus difficiles à tracer que ceux issus de la finance traditionnelle. On ne sait pas encore quels exchanges en particulier ont été touchés par ces attaques.

 

Financer des armes de destruction massive

C’est la destination de ces fonds qui reste cependant la plus notable. L’argent dérobé servirait à financer le programme d’armement nord-coréen : « Les acteurs numériques de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), dont beaucoup travaillent sous la direction du Bureau Général de Reconnaissance [les services de renseignement], lèvent des fonds pour ses programmes d’armes de destruction massive. Les bénéfices totaux à ce jour sont estimés à jusqu’à 2 milliards de dollars. »

Un porte-parole du département d’État des États-Unis a condamné ces actions, incitant les autres pays à agir pour empêcher ces attaques : « Nous faisons appel à tous les états responsables afin qu’ils agissent pour contrer les capacités de la Corée du Nord à conduire des activités en ligne malveillantes, qui génèrent des revenus soutenant les programmes illicites de production d’armes de destruction massive »

La Corée du Nord a justement accéléré ses tests balistiques depuis quelques jours, malgré les interdictions du Conseil de Sécurité de l’ONU. Elle a ainsi procédé à 4 essais de ce type au cours des 12 derniers jours. En parallèle, elle a menacé hier de continuer à tester ces missiles, en réponse aux exercices militaires des États-Unis et de la Corée du Sud.

 

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdata twitter-soothsayerdata Site de Marine DebelloirMail de Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar