Dans une manœuvre qui a stupéfait et indigné la communauté Steem, certains des plus grands exchanges ont utilisé le pouvoir de vote des tokens Steem qu'ils détenaient pour restructurer l'algorithme de consensus de la plateforme Steemit et donner le pouvoir à Justin Sun

 

La communauté Steem en désaccord

Il y a quelques semaines, la Fondation TRON, dirigée par Justin Sun, a fait l'acquisition de la plateforme de médias sociaux et de blogging Steemit, un Reddit décentralisé qui fonctionne sur la blockchain Steem et qui utilise le token du même nom pour récompenser les utilisateurs partageant du contenu.

Avec cet achat, Justin Sun a également eu accès à une grande quantité de tokens Steem pré-minés.

Néanmoins, la communauté a rapidement voté en faveur d'un soft-fork qui empêcherait Sun d'accéder à ces tokens jusqu'à ce qu'il fournisse plus de détails sur ses projets pour Steemit.

Dans une lettre à la communauté, l'équipe de Steemit a déclaré :

Le Soft Fork 22.2 a été malicieusement structuré, avec l'intention de geler une poignée de comptes très ciblés et de leur retirer leurs droits et la possession de leurs biens, et peut être considéré comme illégal et criminel. Le groupe derrière tout cela pourrait essentiellement faire ce genre d'attaque à n'importe quel membre de la communauté Steem, aux conditions qu'il souhaite.

👉 À lire sur le même sujet : Justin Sun et TRON acquièrent le réseau social décentralisé Steemit.

 

Reprise du contrôle par la force

Pour sa gouvernance, Steem utilise le consensus de preuve d'enjeu déléguée (DPoS). Les détenteurs de tokens Steem peuvent alors élire des représentants qui valideront les transactions à leur nom et décider des nouveautés à apporter à la blockchain en question.

Le Delegated Proof of Stake peut se révéler particulièrement problématique lorsque le nombre total de représentants est faible, car cela implique que certains individus peuvent prendre le contrôle du consensus en faisant collusion entre eux.

Dans les faits, les exchanges ont donc mis en jeu les tokens Steems qu'ils contrôlent, en utilisant les tokens détenus par leurs utilisateurs, pour voter pour une nouvelle gouvernance.

Puisqu'une majeure partie des utilisateurs de Steemit stockent de grandes quantités de tokens Steem sur les exchanges, ces entreprises sont en réalité celles qui possèdent le plus grand nombre de tokens du réseau. Par conséquent, cela signifie que les comptes Steem appartenant aux exchanges ont un immense pouvoir de vote.

Blockchain Steem

L'implication des 3 exchanges dans la prise de contrôle par Justin Sun

Le 2 mars, des comptes qui seraient détenus par Binance, Huobi et Poloniex ont fait usage de leur pouvoir de vote pour donner à Justin Sun le contrôle de l'ensemble de la blockchain Steem.

En particulier, ils ont voté pour déléguer leur pouvoir à un utilisateur du nom de @dev365, ce dernier étant la propriété de Justin Sun. Après l'acquisition de ce pouvoir, Justin Sun l'a ensuite utilisé pour évincer 20 des 21 représentants de la blockchain Steem.

Steemit.com et Steemd, un important explorateur de bloc, ont connu des interruptions tout au long de la journée après cette prise de contrôle.

Le PDG de Binance, Changpeng Zhao, et le seul représentant des exchanges impliqués dans l'affaire ayant confirmé son rôle dans le processus. Il aurait cependant fait retirer le vote de Binance suite au mécontentement de la communauté :

Traduction : Terminé, vote retiré. 1: négligence de ma part. Mauvaise communication/mise à jour du cachet. 2: Binance n'a aucun intérêt dans la gouvernance de la blockchain. Nous restons neutres. 3: Nous continuerons à soutenir les mises à niveau régulières/les hard-forks.

Les détails de cette prise de contrôle sont visibles à cette adresse.

 

Steemit se désagrège

Suite à ce renversement orchestré par Justin Sun, de nombreux membres de l'équipe de Steemit ont pris la décision de se retirer entièrement du projet.

C'est notamment le cas de @vandeberg, un développeur blockchain, @andrarchy, responsable de la communication et du plaidoyer pour Steemit et de Steve Gerbino, un ingénieur blockchain. Ils ont tous trois publié sur Steemit des messages affirmant qu'ils quittaient le projet.

Steemit Vandeberg

Je pense que je dois à la communauté de vous informer que j'ai remis ma démission à Steemit en début d'après-midi. Je suis actuellement épuisé et je souhaite prendre un peu de repos avant de dire quoi que ce soit d'autre, a déclaré @vandeberg.

 

Comme l'architecture du DPoS donne un certain pouvoir de vote aux détenteurs de tokens, les exchanges centralisés ont généralement une influence considérable sur les plateformes et blockchains utilisant ce consensus. En réalité, cet aspect ouvre la porte à la possibilité de collusion et à la centralisation, ce qui semble être le cas avec Steem.

La solution à ce fâcheux incident est simple. Les détenteurs de tokens utilisant ce consensus doivent conserver leurs tokens dans des wallets personnels plutôt que sur des exchanges. Toutefois, une majorité des détenteurs de tokens ne le font pas.

La situation actuelle que connait Steem doit servir d'exemple pour toute la communauté. Espérons maintenant qu'elle incitera peut-être certains à davantage faire preuve de vigilance et à ne plus déléguer la garde de leurs tokens aux exchanges.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments