Une taxation des cryptomonnaies à 30% en Inde

Dans un discours discutant du budget pour 2022, la ministre indienne des Finances, Nirmala Sitharaman, a évoqué à plusieurs reprises la politique du pays envers les cryptomonnaies. Comme attendu, il n'est plus question d'une interdiction totale des actifs numériques, mais plutôt d'une régulation.

La ministre indienne des Finances a déclaré qu'en raison de l'ampleur et de la fréquence des transactions en cryptomonnaies, il était primordial de prévoir un régime fiscal spécifique pour la taxation de ce secteur.

Ainsi, les citoyens indiens devront dorénavant s'acquitter d'une taxe de 30% sur tous leurs revenus provenant du « transfert » d'actifs numériques. Autrement dit, cela inclut la vente et l'échange d'une cryptomonnaie avec un tiers.

« Tout revenu provenant du transfert de tout actif numérique virtuel est imposé au taux de 30%. Aucune déduction au titre d'une quelconque dépense ou allocation n'est admise lors du calcul de ce revenu, à l'exception du coût d'acquisition, » a annoncé Sitharaman à l'assemblée.

Par ailleurs, la ministre indienne des Finances a également précisé que, sous aucun prétexte, le gouvernement ne tiendra compte des pertes liées aux cryptomonnaies. Autrement dit, les Indiens ne pourront pas déduire une quelconque moins-value d'un autre revenu pour compenser une autre imposition.

Cela dit, c'est une mesure qu'elle qualifie de « mauvaise ». En Inde, les pertes liées à la bourse traditionnelle sont autorisées à être déduites des gains réalisés lors des trimestres suivants.

👉 Sur le même sujet – L’Inde interdirait uniquement les paiements en cryptomonnaies, pas leur conservation

Découvrir FTX

5% de réduction sur vos frais avec ce bouton 👆

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)

Le lancement d'une MNBC d'ici 2023

Toujours dans ce même discours, la ministre indienne des Finances a donné plus d'informations sur le lancement de la monnaie numérique de la banque centrale indienne (MNBC). Selon le calendrier officiel, il est prévu que la roupie numérique soit émise par la Reserve Bank of India à partir de 2022-2023.

« La monnaie numérique donnera un grand coup de pouce à l'économie numérique. Celle-ci conduira également à un système de gestion des devises plus efficace et moins coûteux, » a déclaré Sitharaman dans son discours.

Un soulagement pour les investisseurs indiens et plus généralement, pour l'ensemble du marché. Pour rappel, l'année 2021 avait été rythmée par cette saga à rebondissements entre l'Inde et les cryptomonnaies. En effet, le pays d'Asie du Sud avait même acté une loi interdisant complètement les actifs numériques, devant être effective pour fin d'année dernière.

Toutefois, l'Inde doit encore valider de manière réglementaire les cryptomonnaies. En décembre, le gouvernement devait présenter un projet de loi au parlement pour ouvrir la discussion, ce qui n'a pas été fait. Une fois présenté, ce projet de loi fournira les derniers détails spécifiques sur l'adoption officielle ou non de la cryptomonnaie par l'Inde.

👉 Pour aller plus loin – Le Pérou va lancer sa MNBC en partenariat avec Singapour, Hong-Kong et l'Inde

A propos de l'auteur : Lilian Aliaga

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur freelance situé entre Paris et Toulouse. Je souhaite partager ma passion pour l’univers des cryptomonnaies au plus grand nombre. Je m’intéresse également à l’analyse technique et au trading.
Tous les articles de Lilian Aliaga.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments