Le géant Japonais Rakuten lance son exchange crypto

 

Rakuten

 

Annoncé par un communiqué de presse du 19 août, Rakuten Wallet est désormais en ligne et permet le trading du Bitcoin (BTC), de l’Ethereum (ETH) et du Bitcoin Cash (BCH) avec le yen japonais via une application mobile Android. Une application sur iOS devrait être disponible à l’avenir, l’annonce de la date sera faite au début du mois de septembre.

 

L’accent mis sur la sécurité

Rakuten Wallet, anciennement connu sous le nom de Everybody’s Bitcoin, a été acquis par le géant du commerce électronique en 2018 pour 265 millions de yens (environ 2,4 millions $). Bien que l’exchange de cryptomonnaies ait déjà été notifié pour des fautes de gestion sous le contrôle de Rakuten, il a réussi à obtenir une licence d’exploitation de l’organisme de réglementation du pays.

Pour éviter que les problèmes du passé resurgissent, l’entreprise a indiqué que les fonds des clients détenus par la filiale seront gérés séparément des siens, sous la supervision de sa société de fiducie, Rakuten Trust, et au moyen de comptes d’épargne à la Rakuten Bank. En mai, Rakuten Wallet s’est également associé à la société de sécurité CipherTrace pour intégrer des solutions anti-blanchiment d’argent sur sa plateforme.

Rakuten souligne en outre que les cryptomonnaies déposées par les utilisateurs seront conservées dans des cold-wallets afin de minimiser le risque de piratage. Pour plus de sécurité, les clés privées sont gérées à l’aide d’un schéma à signatures multiples et une authentification en deux étapes (2FA) est requise lors de la connexion et des retraits.

L’Agence des services financiers (FSA) du Japon approuve chaque exchange qui opère dans le pays par un processus de vérification rigoureux. Au lendemain du hack de CoinCheck, une brèche dans la sécurité qui a entraîné le plus grand vol de l’histoire des cryptomonnaies devant l’affaire Mt. Gox avec près de 500 millions de dollars d’actifs numériques qui se sont envolés, la FSA a intensifié ses politiques pour surveiller les plateformes de négociation d’actifs numériques. Le fait que Rakuten ait obtenu l’autorisation de mettre en ligne sa propre plateforme est donc une sorte d’exploit et prouve que l’entreprise a su convaincre les décisionnaires quant à la sécurité de leur nouveau service.

 

Une option rare et attractive

Ce qui est plus intéressant, c’est que l’ouverture et la gestion d’un compte sur Rakuten Wallet sont gratuites. De plus, l’exchange ne facture pas de frais pour les dépôts d’argent ou pour l’achat et la vente de crypto-actifs. Cette option est très intéressante et plutôt rare sur le marché. De nombreux traders et notamment ceux réalisant du « scalping » trading à haute fréquence auront tout intérêt à utiliser la plateforme pour obtenir des gains même avec les plus petites variations du prix d’une cryptomonnaie.

Cependant, pour les retraits de fiat, Rakuten Wallet facturera 300 yens (environ 2,50 €), et pour les retraits en cryptomonnaies il facturera aux taux de : 0,001 BTC pour le Bitcoin (9,70 $), 0,01 ETH (1,80 €) pour l’Ethereum et 0,01 BCH (2,90 €) pour le Bitcoin Cash.

Pour que l’exchange de Rakuten se fasse une place parmi les nombreuses plateformes déjà existantes, il faudra tout de même qu’il redouble d’efforts afin de proposer le trading d’autres altcoins et d’élargir son catalogue de cryptomonnaies disponibles.

 

L’application et le site officiel ne sont pour le moment disponibles qu’en japonais, mais l’entreprise devrait rapidement proposer, on l’espère, une version en anglais afin d’attirer un nombre plus important d’utilisateurs.

 

Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar