Mise à jour de l'article à 12h08 : Binance a réactivé les retraits à 11h21 heure de Paris. Soit près de 2 heures après l'incident.

Ethereum provisoirement à l'arrêt

Infura, le fournisseur d'infrastructures d'Ethereum (ETH), est actuellement confronté à une interruption de ses services. Selon la page de suivi de l'incident, l'interruption de service pour son API « Ethereum Mainnet » aurait débuté à 8h12 UTC.

À 9h03 UTC, Infura annonçait avoir pris des mesures pour contrer les problèmes :

« Nous avons mis en ligne des capacités supplémentaires pour les composants touchés et nous continuons à trier la cause sous-jacente de la panne. Les opérations de récupération du système sont en cours. »

Depuis 9h47 UTC, Infura assure que la cause de l'incident a été identifiée, et qu'un correctif est actuellement en élaboration pour rétablir la fonctionnalité du service.

Infura étant le gestionnaire de nœuds Ethereum pour les besoins de projets et entreprises de l'écosystème Ethereum, cette panne provoque la suspension des retraits d'ETH et de tous les tokens ERC-20 sur la majorité des plateformes, dont Binance.

Sans les données d'Infura, les plateformes sont dans l'incapacité de savoir ce qu'il se passe sur la blockchain Ethereum.

Le PDG de Binance, Changpeng Zhao, a révélé qu'il y avait eu une tentative de scission de chaîne sur Ethereum au bloc 11 234 873 :

« Etherscan et Blockchair montrent deux chaînes et données différentes après ce bloc. Nous sommes en train de résoudre ce problème, mais nous avons temporairement fermé les retraits. Funds are SAFU. »


Plus de peur que de mal ?

Le réseau Ethereum en lui-même n'est aucunement affecté par cet incident. Toutefois, de très nombreux services sont dans l'incapacité de fournir les données exactes quant aux cours de l'Ether et des tokens ERC-20.

Mais que s'est-il réellement passé ? Dans un tweet, Blockchair montre qu'au moins 14 blocs auraient été minés sur une chaîne secondaire. Des mineurs d'Ethereum ont donc probablement été touchés par cette situation.

Selon Péter Szilágyi, responsable de Geth, le principal logiciel de nœud d'Ethereum, la première mesure à prendre serait de passer à la nouvelle version. Il souligne notamment qu'Infura utilisait une ancienne version de Geth, laquelle aurait causé des problèmes de synchronisation avec la chaîne principale.

Nikita Zhavoronkov, responsable du développement de Blockchair, a indiqué au média Cointelegraph « qu'il semblerait qu'un hard fork mineur se soit produit sans que personne ne s'en aperçoive. »

En mettant à jour Geth, le problème de synchronisation d'Infura avec Ethereum devrait être résolu. Tous les services utilisant l'API de la plateforme reprendront ainsi leurs activités normales dans les heurs qui suivent l'écriture de ces lignes.

👉 Sur le même thème - Le lancement d'Ethereum 2.0 (ETH) est prévu pour le 1er décembre 2020

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments