Ethereum (ETH) – Les solutions de seconde couche traitent désormais plus de transactions que Bitcoin

L’avènement des « layer 2 » ? Les solutions de seconde couche, qui permettent d’améliorer la scalabilité du réseau Ethereum (ETH), sont de plus en plus utilisées. Elles traitent désormais un nombre plus élevé de transactions que Bitcoin (BTC).

Ethereum (ETH) – Les solutions de seconde couche traitent désormais plus de transactions que Bitcoin

Les solutions de seconde couche de plus en plus utilisées sur Ethereum

Cette étape a été soulignée par Evan Van Ness, un analyste et fondateur de WeekinEthNews. Selon lui, les solutions de seconde couche d’Ethereum ont traité avant-hier 250 000 transactions, soit plus que le réseau Bitcoin, qui a traité 210 000 transactions sur la même période.

C’est Starkware qui affiche le plus grand nombre de transactions (143 000), suivi par Arbitrum, avec 56 000 transactions, puis Optimism, qui a géré 28 000 transactions. Le reste a été traité par d’autres « Layer 2 », dont Loopring. Van Ness précise qu’il n’a pas inclut le Lightning Network, car selon lui, il n’aurait pas une ampleur suffisante pour être significatif.

👉 Plus d’infos dans le podcast de Cryptoast – DeFi et scalabilité : le point sur les différentes couches d’ETH

Rejoignez des experts et une communauté Premium

PRO

Investissez dans vos connaissances crypto pour le prochain bullrun

toaster icon

Des solutions inévitables face à des frais toujours exorbitants

Les solutions de seconde couche d’Ethereum permettent aux utilisateurs du réseau de paiement de réduire les frais de transaction, qui ont atteint des niveaux particulièrement élevés ces derniers mois. Le 3 septembre dernier, les frais moyens par transaction ont ainsi dépassé 50 dollars :

Frais transaction Ethereum

Source : BitInfoCharts

Les layer 2 parviennent à faire baisser ces frais de manière significative : Loopring permet ainsi actuellement de transférer des ETH pour 0,40 dollar en moyenne, et Arbitrum permet la même chose pour 2,75 dollars.

Comme le note un responsable de l’agrégateur de layer 2 Polygon, les solutions de seconde couche sont sans surprise utilisées pour des « petits » transferts. 45 % de toutes les adresses du réseau Polygon transfèrent en effet moins de 1,45 dollar, et 65 % transfèrent moins de 100 dollars.

La montée en puissance des layer 2 n’est pas un hasard. Les concurrents d’Ethereum comme Cardano (ADA) ou Solana (SOL) font parler d’eux en ce moment. Et s’ils ne menacent pas l’hégémonie de la plus grande blockchain pour l’instant, ils attirent les regards d’utilisateurs lassés des frais faramineux. Les solutions de seconde couche ne sont donc désormais plus un luxe pour Ethereum, mais bel et bien une nécessité.

👉 À lire également – Vitalik Buterin admet les erreurs commises lors de la création d’Ethereum (ETH)

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Le TOP 5 des cryptomonnaies du metaverse

Le TOP 5 des cryptomonnaies du metaverse

Imposition des cryptomonnaies : quels pays européens ne taxent pas encore les plus-values ?

Imposition des cryptomonnaies : quels pays européens ne taxent pas encore les plus-values ?

Ethereum : les projets cryptos à surveiller avec la sortie de Shanghai

Ethereum : les projets cryptos à surveiller avec la sortie de Shanghai