Quels sont les enjeux du Web3 pour les entreprises ? Zoom sur une étude de Coinhouse et Deloitte

Coinhouse et Deloitte ont mené une étude conjointe portant sur les enjeux du Web3 au sein des entreprises. C’est ainsi l’occasion de plonger en détail dans ces statistiques, pour prendre conscience de l’avancée de la démocratisation des cryptomonnaies dans le monde professionnel.

Quels sont les enjeux du Web3 pour les entreprises ? Zoom sur une étude de Coinhouse et Deloitte

Web3 en entreprise : Coinhouse et Deloitte présentent leur étude

Deloitte, l’un des « Big Four » des cabinets d’audit, s’est associé à Coinhouse afin de délivrer un baromètre sur l’utilisation des technologies blockchain en entreprise : « Le Web3, un enjeu stratégique et financier pour les entreprises ».

Nicolas Louvet, PDG de Coinhouse, est revenu sur la croissance desdites technologies et de la place de son entreprise dans cette transition :

« Nous avons d’abord aidé des entreprises à établir une présence dans le métaverse en leur permettant de sélectionner et d’acheter un terrain et, depuis plusieurs mois, nous accélérons notre développement en permettant aux entreprises de générer du chiffre d’affaires avec le Web3 et les cryptos. Les trimestres à venir seront marqués par un essor de projets Web3 grand public dans des secteurs d’activités variés. »

Cette étude a été menée auprès d’une centaine de sociétés, dont 59 % sont des acteurs traditionnels de l’économie française, et les 41 % restant des entreprises spécialisées Web3. Parmi cette population, la moitié sont de très petites entreprises de moins de 10 salariés (TPE), 22 % des PME de moins de 250 salariés, 13 % des sociétés jusqu’à 5 000 salariés, et 14 % de grandes entreprises.

Coinhouse : la plateforme crypto française la plus réputée
Publicité - Investir comporte des risques (en savoir plus)

Un intérêt grandissant

À l’occasion de cette étude, nous avons interrogé Marie-Line Ricard, Associée Global FSI, Blockchain & Web3 Leader chez Deloitte, quant à l’intérêt porté par les entreprises pour les cryptomonnaies :

« Chez Deloitte nous constatons un intérêt croissant des entreprises à comprendre les actifs digitaux : 63 % des répondants ont déjà organisé ou ont prévu d’organiser des sessions de formation en lien avec le Web3. Nos clients vont aujourd’hui au-delà, et cherchent à diversifier leur portefeuille et/ou à expérimenter les innovations financières qu’offre cette technologie, telles que la finance décentralisée (DeFi) ou encore la tokenisation des actifs réels (Real World Asset). »

Parmi les répondants à l’étude, 47 % des entreprises ont déjà investi dans les cryptomonnaies : 41 % pour les entreprises traditionnelles, et 56 % concernant les entreprises spécialisées. L’ETH arrive en tête pour 76 % des sociétés concernées, Bitcoin (BTC) avec 57 %, mais aussi quelques altcoins comme AVAX, AAVE ou même BAL de Balancer.

Fait intéressant, au sein des entreprises qui ne prévoient pas d’investir dans les cryptomonnaies, 18 % sont pourtant des sociétés spécialisées du Web3 :

Investissement en cryptos des entreprises

Figure 1 — Panorama des entreprises investissant ou non dans les cryptomonnaies

 

Les raisons invoquées par les entreprises se tenant à l’écart de tels investissements sont la volatilité et le manque de compréhension, mais aussi un éventuel impact négatif sur leur réputation. Concernant les acteurs spécialisés, le refus de leurs partenaires bancaires est également invoqué en sus de ces justifications.

Par ailleurs, au sein de la population étudiée dans ce baromètre, 39 % des répondants disposent d’un département chargé de traiter les sujets Web3. Parmi ces différents départements, nous retrouvons la Direction Innovation en tête (33 %), ou bien la Direction Stratégique, ou celle du Digital. La Direction Juridique et la Direction Financière font aussi partie du lot, mais aucune société sondée n’a affecté le Web3 à la Direction Marketing.

? Pour aller plus loin — Formez-vous à la blockchain et aux cryptomonnaies grâce à nos experts

Cryptoast Research : Ne gâchez pas ce bull run, entourez vous d'experts

Les cryptos : un substitut de qualité aux virements bancaires

Une autre partie de l’étude se focalise sur la question des transferts internationaux ainsi que des règlements. Parmi les répondants, 30 % utilisent les cryptomonnaies pour le premier cas de figure, et 42 % pour le second.

Les raisons invoquées pour ce type d’utilisations au détriment du système financier classique sont les suivantes :

  • Le coût ;
  • Le délai ;
  • La couverture sur le taux de change ;
  • La traçabilité.

Concernant les transferts, les stablecoins arrivent logiquement en tête, devant l’ETH et le BTC, mais il sera intéressant de constater que pour les paiements, c’est l’ETH qui prend la première place, avant les stablecoins et le BTC.

Sans surprise, ce cas applicatif se retrouvera majoritairement du côté des acteurs spécialisés du Web3, avec un fort contraste par rapport aux entreprises traditionnelles :

Virements internationaux et paiements en cryptomonnaies

Figure 2 — Virements internationaux et paiements en cryptomonnaies

 

La réticence des acteurs traditionnels s’explique par plusieurs aspects :

  • Un manque de connaissances, notamment sur son traitement comptable ;
  • La mauvaise presse d’acteurs comme FTX et Terra (LUNA) ;
  • Le manque de clarté réglementaire.

Le baromètre souligne également l’importance des stablecoins adossés au dollar chez les acteurs français les utilisant pour leurs règlements et transferts internationaux, invitant à la réflexion quant aux futures utilisations des stablecoins euros.

Écoutez cet article et toutes les autres actualités crypto sur Spotify

Le cas des NFT et du metaverse

Pour ce qui est du cas des tokens non fongibles, 92 % des entreprises ayant participé à l’étude savent ce qu’est un NFT, et 35 % des sociétés traditionnelles ont déjà réalisé un projet NFT contre 72 % du côté des acteurs spécialisés.

Les raisons sont variées, par exemple, nous pouvons citer une expérimentation interne pour initier les collaborateurs, mais aussi pour un besoin de traçabilité de certains produits, des collections donnant droit à des avantages ou des jeux play-to-earn.

Les sociétés n’utilisant pas les technologies NFT évoquent un manque de ressources, de maturité, d’opportunités, le fait que ce ne soit pas une priorité ou encore qu’elles ont accompagné des entreprises sur cette voie, mais ne se sont pas lancées elles-mêmes.

À propos de la présence de la population interrogée dans le metaverse, ou tout du moins vis-à-vis d’une expérience passée, 30 % des entreprises traditionnelles ont répondu « Oui » contre 50 % des acteurs spécialisés :

Présence des entreprises dans le metaverse

Figure 3 — Présence des entreprises dans le metaverse

 

Notons que le metaverse est avant tout perçu comme un outil marketing, offrant notamment un nouveau canal de vente ou de communication. Parmi les freins actuels à l’expansion de celui-ci, nous retrouvons des raisons variées comme un besoin d’interactions physiques, le coût des casques de réalité virtuelle ou bien le manque de réalisme des projets actuels.

La démocratisation de l’écosystème est donc bel et bien en marche, et si des travaux d’éducation sont encore à mener, les entreprises cernent de mieux en mieux l’intérêt des technologies Web3.

? Dans l’actualité également — La banque suisse PostFinance propose désormais des services relatifs aux cryptomonnaies à ses clients

Coinhouse : la plateforme crypto française la plus réputée
Publicité - Investir comporte des risques (en savoir plus)

Source : Étude complète

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Baisse du Bitcoin (BTC) : presque 1 milliard de dollars liquidés sur le marché des cryptomonnaies

Baisse du Bitcoin (BTC) : presque 1 milliard de dollars liquidés sur le marché des cryptomonnaies

Le marché des cryptomonnaies dans le rouge vif alors que la tension monte entre Israël et l'Iran

Le marché des cryptomonnaies dans le rouge vif alors que la tension monte entre Israël et l'Iran

L'USDT pourrait être retiré des plateformes d'échange européennes avant juin 2024

L'USDT pourrait être retiré des plateformes d'échange européennes avant juin 2024

L'adresse Bitcoin d'un mineur dormant depuis 14 ans vient de se réveiller et déplace 3,3 millions de dollars

L'adresse Bitcoin d'un mineur dormant depuis 14 ans vient de se réveiller et déplace 3,3 millions de dollars