Coca-Cola utilisera la blockchain Ethereum pour optimiser sa supply chain

Les produits Coca-Cola bénéficieront du réseau Ethereum dans le cadre de l'amélioration de leur chaîne d'approvisionnement. Il est même prévu que les fournisseurs puissent être payés en jetons.

Coca-Cola utilisera la blockchain Ethereum pour optimiser sa supply chain

Ethereum contribue au processus de livraison du Coca-Cola

La Coke One North America (CONA), une entreprise informatique dédiée au conditionnement des produits de The Coca-Cola Company en Amérique du Nord, utilisera le Baseline Protocol pour améliorer la chaîne d'approvisionnement du fabricant de sodas.

Le Baseline Protocol est un projet open source à destination des entreprises pour leur permettre d'effectuer des transactions de manière plus efficace et sécurisée, le tout basé sur Ethereum (ETH).

Selon l'annonce, ce n'est pas la première fois que les produits Coca-Cola flirtent avec la blockchain. En 2019, la CONA aurait adopté Hyperledger Fabric pour la gestion des entreprises sous franchise spécialisées dans le packaging. Cela aurait accru la transparence dans les échanges entre organisations et renforcé le rendement de la supply chain.

Aujourd'hui, l'ambition de la CONA est d'étendre l'utilisation de la blockchain à un horizon plus large. Pour ce faire, la société a fait appel à Provide et UniBright, deux sociétés spécialisées respectivement dans le développement et l'intégration de solutions blockchain.

👉 À lire également : Coca-Cola s'appuie sur la blockchain pour sa chaîne d'approvisionnement

 

Comment cela va-t-il fonctionner ?

Plus précisément, l'objectif est d'utiliser le Baseline Protocol pour établir un « port d'embouteillage de Coca ». En réalité, il s'agit d'un socle de base pour la gestion transparente des données et la simplification du processus d'adhésion des acteurs internes et externes du réseau d'approvisionnement.

Même si le réseau Ethereum assurera la continuité et la sécurité du service, les données de l'entreprise seront conservées dans les systèmes de stockage traditionnels.

Par ailleurs, le nouveau système permettra l'automatisation des processus commerciaux impliquant plusieurs organisations, lesquels se révèlent souvent extrêmement difficiles à gérer.

En effet, les défis à relever actuellement sont nombreux. Nous pouvons par exemple citer les erreurs de livraison dues à de mauvaises manipulations de la part du fournisseur, ou les contraintes techniques et financières liées aux problèmes d'interopérabilité entre les progiciels de gestion intégré (PGI).

À terme, le projet offrira des extensions aux cas d'utilisation de la finance décentralisée (DeFi), comme la facturation en jetons. Cela se fera par le biais d'un mécanisme encadré, en normalisant les opérations commerciales entre les entreprises.

👉 A lire également : Acheter un Coca-Cola avec des bitcoins : c'est maintenant possible

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Imposition des cryptomonnaies : quels pays européens ne taxent pas encore les plus-values ?

Imposition des cryptomonnaies : quels pays européens ne taxent pas encore les plus-values ?

Ethereum : les projets cryptos à surveiller avec la sortie de Shanghai

Ethereum : les projets cryptos à surveiller avec la sortie de Shanghai

Le TOP 5 des films et documentaires sur les cryptomonnaies en 2023

Le TOP 5 des films et documentaires sur les cryptomonnaies en 2023

Pourquoi le Bitcoin (BTC) s’échange-t-il à 37 000 dollars au Nigeria ?

Pourquoi le Bitcoin (BTC) s’échange-t-il à 37 000 dollars au Nigeria ?