Grâce à la Chine, le volume d’échanges du Tether (USDT) bat des records

Chine Tether USDT

 

Si le Bitcoin (BTC) a chuté en dessous de 10 000 dollars, il y a un altcoin qui semble lui en plein forme. Le Tether (USDT) affiche un volume d’échanges record, grâce notamment aux traders chinois, qui utilisent le stablecoin pour procéder à des échanges avec d’autres cryptodevises.

 

Volume d’échanges en hausse pour Tether

Comme le souligne CoinDesk, qui rapportait la nouvelle en fin de semaine dernière, il faut se tourner vers l’Est pour comprendre pourquoi l’USDT est autant échangé sur plateformes en ligne. En Chine, le statut des crypto-monnaies est confus. Le pouvoir a interdit aux entreprises d’ampleur de proposer de la vente de détail d’altcoins contre de la monnaie locale, mais le BTC et les altcoins ne sont pas interdits. Cela n’a cependant pas arrêté les entreprises blockchain, qui ont contourné ces restrictions. Quoi qu’en pense Pékin, le marché des altcoins est florissant en Chine, qui est déjà le premier territoire au monde à miner du Bitcoin.

Pour contourner les restrictions gouvernementales, les traders ont choisi un stablecoin : le Tether. Il leur permet de stocker leurs fonds dans une devise stable, face à un BTC encore très volatil. Et cette tendance s’accélère : selon les données CoinMarketCap, la capitalisation boursière du Tether a dépassé les 4 milliards de dollars au mois d’août.

Market cap Tether USDT

Le market cap du Tether grimpe (en bleu). Source : CoinMarketCap

 

Selon CoinMetrics, le stablecoin confirme de plus en plus sa présence sur les exchanges. Sur Binance et Huobi, les deux plus grandes plateformes mondiales, il représenterait même 40 à 80 % des transactions. En début de mois, on comptait 78 100 portefeuilles actifs pour l’USDT. L’altcoin semble en tout cas avoir trouvé sa niche : il permet à de nombreux investisseurs chinois d’éviter les limites de capitaux imposées par Pékin, qui sont particulièrement drastiques.

 

La Chine danse d’un pied sur l’autre

La Chine avait à l’origine considéré un contrôle strict des crypto-monnaies. Pendant plusieurs mois, des rumeurs persistantes indiquaient qu’elle pourrait même interdire le mining de cryptos. Mais il semblerait que Pékin ait peut-être abandonné l’idée. À la place, le gouvernement travaille sur un « crypto-yuan » d’état, même s’il n’a pas encore officiellement communiqué sur le sujet. Pour la Chine, tout l’enjeu est de ne pas manquer le train en marche pour profiter des dernières technologies créées par les cryptos… Tout en gardant le contrôle sur les flux d’argent qui traversent son territoire. En attendant, il y a clairement un altcoin que ces hésitations avantagent : le Tether.

 

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar