Chain Fusion, qu'est-ce que c'est ?

Le cabinet d'audit KPMGannoncé récemment le lancement de Chain Fusion, une suite d'outils destinés à simplifier la gestion des actifs, tout en combinant des systèmes on et off-chain.

Pour mesurer l'importance de cette suite d'outils, il convient de noter que KPMG est l'un des quatre plus grands cabinets d'audit et de conseil (Big Four) avec Deloitte, PwC, et EY.

Par ailleurs, KPMG est le commissaire aux comptes de grandes entreprises françaises telles que Orange, Renault, Veolia, Total ou encore Carrefour.

Le projet Chain Fusion a été développé pour permettre aux prestataires de services financiers et aux fintechs d'opérer dans une dimension plus institutionnelle dans l'écosystème blockchain.

Il aidera les entreprises cryptos à se conformer aux recommandations des régulateurs concernant la sécurité, la disponibilité et l'intégrité des données.

« Les régulateurs et les auditeurs s'attendent à ce que les contrôles et les processus soient pleinement mis en œuvre au sein et dans l'ensemble d'une entreprise [du secteur] des crypto-actifs — qu'il s'agisse de crypto-actifs, de systèmes traditionnels ou de tout ce qui se situe entre les deux », a déclaré Sam Wyner, directeur du Blockchain Center of Excellence de KPMG.

En effet, les fonctionnalités de la solution contribueront à une adoption transparente et sécurisée des cryptomonnaies avec les régimes financiers classiques. Pour cela, Chain Fusion exploite une structure de données qui combine des informations provenant des sources traditionnelles et des blockchains.

Points de contact entre systèmes traditionnels et services cryptos

Points de contact entre systèmes traditionnels et blockchain — Source : KPMG

De plus, le programme de base intègre la justification des actifs détenus, les fonctions de stockage et la traçabilité des transactions.

👉 Découvrez toutes nos actus blockchain

 

Une initiative d'une importance capitale

Ce projet apporte une solution aux problèmes cruciaux rencontrés par les acteurs du marché des cryptomonnaies. En effet, il existe une différence fonctionnelle entre les systèmes conventionnels et les plus modernes d'entre eux. Ce contraste est principalement lié à la divergence des technologies et des pratiques opérationnelles.

Ces écarts créent des défis considérables pour la collecte de données fiables et exhaustives, destinées à traiter des questions telles que la gestion des comptes clients et la lutte contre le blanchiment d'argent.

« Les principales solutions technologiques en matière de crypto-actifs peuvent répondre aux exigences de processus et de contrôle au sein de leurs propres systèmes, mais le plus grand défi consiste à s'assurer que les systèmes peuvent fonctionner ensemble, avec tous les processus et contrôles appropriés en place entre ces systèmes », explique Wyner.

Avec Chain Fusion, KPMG se place au cœur de l'innovation blockchain. La solution est actuellement en voie d'être brevetée.

👉 Vous pourriez apprécier : Les brevets, un risque pour les technologies blockchain et les cryptomonnaies ?

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Junie Maffock

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Poussée par la curiosité, je me suis découvert une passion pour les cryptomonnaies et la technologie Blockchain. La crypto-enthousiaste que je suis aime observer avec attention l'univers des cryptos.
Tous les articles de Junie Maffock.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments