Block.one (EOS) lance la version 2.0 du protocole EOSIO

hinoi team

EOSIO 2.0

 

Block.one, l’entreprise à l’origine d’EOS, a dévoilé le 8 octobre son très attendu protocole EOSIO 2.0. Celui-ci a été développé dans le but d’améliorer les performances, la sécurité et les outils de développement. Cette annonce survient deux semaines seulement après la sortie d’EOS v.1.8.

 

Une explosion des performances

EOSIO est un protocole de smart-contracts basé sur une blockchain utilisée pour développer et héberger des applications décentralisées (DApps). Cette mise à jour est donc destinée aux développeurs, qui auront de nombreux nouveaux outils pour mettre au point des applications à hautes performances. Dan Larimer, directeur technique de Block.one, s’est réjoui du lancement :

Eosio 2 rc1 est officiellement disponible pour que la communauté puisse le télécharger et l’utiliser sur des réseaux de test et même sur des nœuds EOS non critiques. En supposant qu’il n’y ait pas de problèmes majeurs, ce sera la version 2.0 finale et elle est extrêmement rapide !

Block.one affirme que la nouvelle VM d’EOS mise à jour offre jusqu’à 16 fois plus de performances qu’EOSIO 1.0, ce qui améliore considérablement l’efficacité des smart-contracts. Concernant les améliorations apportées par cette mise à jour, Dan Larimer a déclaré :

Block.one tient ses promesses pour EOSIO 2. Avec des performances améliorées et la prise en charge de la dernière norme d’authentification Web, nous avons rendu l’utilisation des applications de la blockchain encore plus facile pour les masses. En réduisant les coûts et en augmentant l’évolutivité du protocole, Block.one continue à faire d’EOSIO le protocole le plus rapide, le plus sécurisé et le plus facile à utiliser sur le marché actuel.

Cette nouvelle mise à jour comprend quatre éléments majeurs :

La machine virtuelle EOS (VM) : un « moteur WebAssembly hautes performances » conçu pour les applications blockchain permettra une utilisation plus efficace des ressources système pour des gains de performance conséquents.

L’EOSIO Quickstart Web IDE : un environnement de développement intégré, puissant, nouveau, autonome et basé sur le Web pour la construction de smart-contracts EOSIO et des applications Web associées. Cette fonctionnalité contribuera à réduire les obstacles à l’entrée sur le marché du développement d’EOS.

Le support WebAuthn : EOSIO disposera du support WebAuthn, qui permet de signer des transactions sans extension de navigateur ou d’application tierce, facilitant ainsi l’utilisation de dApps par les utilisateurs.

La prise en charge de la production de blocs à signatures multiples : il s’agit d’une solution sécurisée qui permet aux producteurs de blocs, nœuds spéciaux du réseau, de signer des blocs à l’aide de différentes clés tout en évitant de partager les données sensibles.

 

Malgré les nombreuses difficultés auxquelles Block.one fait face, le développement de la blockchain EOS ne semble pas être affecté. En effet, la semaine dernière, la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a imposé une pénalité de 24 millions en dollars à l’entreprise en raison du non-enregistrement de son ICO. Toutefois, cette somme ne semble pas être un problème pour Block.one étant donné que cela ne représente que 0,06 % des 4 milliards de dollars recueillis pendant l’ICO du token EOS.

 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L'ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar