Le mining de Bitcoin (BTC) est à nouveau très profitable selon Coinshares

Mining de Bitcoin

 

Un nouveau rapport de Coinshares de juin 2019 indique que le mining de Bitcoin (BTC) est à nouveau « très profitable ». La plupart des ressources de minage restent cependant concentrées en Chine et Amérique du Nord.

 

Le Bitcoin reste le roi du mining

Le rapport de Coinshares indique tout d’abord que le Bitcoin conserve son hégémonie sur les autres crypto-monnaies. « Sur l’année 2018, il est estimé que les mineurs de Bitcoin ont reçu 5.5 milliards de dollars en récompenses pour les blocs minés, dont 5.2 milliards (97%) sont de nouvelles pièces, et 300 millions (3%) sont des frais de transactions ». Cette domination a perduré malgré la hausse du prix des mineurs de Bitcoins et l’augmentation de difficulté liée à la Preuve de Travail.

 

Une bonne nouvelle à l’approche du halving

La chute des prix des crypto-monnaies en 2018 avait pourtant détourné beaucoup de mineurs amateurs du Bitcoin, laissant leur place aux grandes « fermes » de crypto-mining. Bien que l’époque où l’on pouvait miner du Bitcoin avec son ordinateur personnel soit révolue, la profitabilité s’est réajustée selon le rapport : « Quand on considère la hausse récente du prix du Bitcoin, nous pensons que l’industrie du mining est actuellement très profitable, tant avec des équipements plus anciens […] qu’avec des équipements de dernière génération. »

Comme le souligne Coinshares, cette nouvelle intervient au bon moment. Le halving du BTC, qui diminuera les récompenses associées au minage par deux, interviendra bientôt. Cela veut dire que l’augmentation des récompenses liées aux frais de transactions (plutôt qu’aux nouveaux blocs) permettra aux mineurs de conserver un certain avantage. La récompense par bloc de Bitcoin passera en effet de 12.5 BTC à 6.25 BTC d’ici à l’année prochaine.

 

La Chine continue d’occuper le terrain

Sans surprise, c’est la Chine qui continue de représenter la plus grande part du minage au niveau mondial. Comme l’indique le rapport, « Nous estimons qu’à l’heure actuelle, 60 % du mining global a lieu en Chine, avec 50 % du hashrate global produit par la province du Sichuan. » Cette percée du Sichuan est cependant due aux fortes pluies qui ont alimenté les centrales hydroélectriques de la région, elle devrait donc s’atténuer au cours de l’année.

Le rapport conclut que la chute des prix de 2018 a éliminé certains mineurs, mais a permis de consolider la base : « Sur les six derniers mois, nous avons observé des liquidations significatives de la part des mineurs, avec beaucoup de revente des équipements de minage. Bien que cela ait été douloureux pour les mineurs éliminés, ceux qui restent sont bien mieux équipés pour faire face aux nouvelles baisses du marché. » Reste à savoir si la Chine interdira le mining de cryptodevises ou non, car cela pourrait bouleverser à nouveau le paysage.

 

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar