Le Bitcoin à 66 500 dollars en Corée du Sud

Ceux qui avaient déjà un pied dans le monde des cryptomonnaies en 2017 s'en souviennent, le phénomène du « Kimchi Premium » est de retour. Ce terme se réfère à une période pendant laquelle le bitcoin s'échange à un prix plus élevé en Corée du Sud par rapport au reste du marché.

Cet évènement plutôt surprenant suggère que la demande en Corée du Sud pour les cryptomonnaies croît bien plus rapidement que dans le reste du monde où des plateformes d'échanges sont disponibles.

Depuis la semaine dernière, le « Kimchi Premium » refait donc surface et atteint aujourd'hui des proportions bien trop importantes pour être ignorées.

À l'heure de l'écriture de ces lignes, le cours du bitcoin se situe autour des 66 500 dollars sur la plateforme Bithumb (74,5 millions de wons). En parallèle sur Binance, le bitcoin avoisine les 57 000 dollars, soit environ 17 % ou 9 500 dollars de moins que sur les plateformes sud-coréennes.

Le bitcoin n'est pas le seul concerné, de nombreuses cryptomonnaies majeures comme l'ether (ETH) ont aussi le droit à leur « Kimchi Premium ». Sur Bithumb, l'ETH s'échange autour de 2 350 dollars (2,65 millions de wons), alors qu'il est proche des 2 000 dollars sur une plateforme comme Binance.

Comme le rapporte la firme d'analyse blockchain CryptoQuant, le « Kimchi Premium » sur le BTC vient de dépasser son plus haut niveau depuis 12 mois :

Kimchi Premium

Faut-il craindre le « Kimchi Premium » ?

Apparu pour la première fois en 2016, le « Kimchi Premium » a atteint son apogée en janvier 2018 en grimpant jusqu'aux 55 % de premium. Ce même mois, le cours du bitcoin a chuté de 20 000 dollars à 11 000 dollars, juste après avoir établi un record historique.

Bien que ce premium soit aujourd'hui plutôt important et se rapproche des 20 %, il n'est pas assez élevé pour indiquer un potentiel sommet du BTC, selon Ki Young Ju, le PDG de CryptoQuant. D'après des données qu'il partage sur Twitter, la situation d'aujourd'hui est bien différente de celle de fin 2017.

À l'heure actuelle, la Corée du Sud ne représente que 1,7 % du volume d'échange mondial du bitcoin, contre 7,9 % en janvier 2018. Il estime ainsi que même si le marché sud-coréen enregistre un retracement suite à une hausse trop rapide du « Kimchi Premium », cela n'aurait pas un impact aussi important qu'en 2017 sur le reste du marché.

Quant au lien entre la hausse du « Kimchi Premium » et la correction du bitcoin début 2018, Ki Young Ju explique qu'il s'agit d'un pur indicateur de FOMO de la part des particuliers sud-coréens, car la paire BTC/KRW présente un obstacle massif pour réaliser de l'arbitrage.

« Ne vous inquiétez-pas, » assure Ki Young Ju.

Binance Découvrir BTC sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le code SVULQ98B 🔥
👉 Et aussi -10% sur Binance Futures avec le code cryptoast

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments