La branche américaine de l'exchange Binance a annoncé avoir ajouté le trading du NEO et du Cosmos (ATOM) à sa plateforme. Les dépôts et les échanges de ces crypto-actifs sont d'ores et déjà activés. Les paires ajoutées à Binance US sont NEO/USD, NEO/USDT, ATOM/USD et ATOM/USDT.

 

Un développement qui ne faiblit pas

Lancée en septembre 2019, Binance US est sous la licence de Binance, mais est exploité par BAM Trading Services, une société basée à San Franscico. L'ajout du NEO fait suite à la récente importante hausse de son prix de plus de 40% suite aux déclarations du président chinois Xi Jinping à propos de la blockchain. Surnommé l'Ethereum chinois, le NEO occupe maintenant la 18e place des cryptomonnaies ayant la capitalisation la plus importante du marché tandis que le Cosmos occupe lui la 20e place.

De plus, ces ajouts surviennent seulement deux jours après que Binance US ait ajouté le WAVES. L'exchange permet désormais le trading de 23 cryptomonnaies pour le marché américain. Le développement de la plateforme ne montre aucun signe de ralentissement pour le moment et Binance grignote de jour en jour encore plus de parts de marchés aux États-Unis.

En revanche, Binance US ne bénéficie pas de la même liberté que la plateforme internationale. Les conditions pour que de nouvelles cryptomonnaies y soient disponibles ne sont pas uniquement du ressort de la plateforme, mais aussi des régulateurs américains. Pour qu'une nouvelle cryptomonnaie soit ajoutée sur l'exchange américain, elle doit répondre à des exigences soutenues de la part de l'organisation de contrôle.

 

Les listings de Binance payants ?

Est-il envisageable que les équipes du NEO et du Cosmos aient eu à payer une certaine somme pour être disponibles sur la branche américaine de Binance ?

Plus tôt cette semaine, Binance a ajouté le token STX de Blockstack. Cette dernière a versé à Binance l'équivalent de 250 000 dollars pour s'assurer que le token reste disponible sur la plateforme. Un dépôt de Blockstack auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis révèle que Binance a reçu 833 333 STX. D’après Muneed Ali, le CEO de Blockstack, ce paiement n’a toutefois aucun lien avec de quelconques frais de listing :

Ce paiement à long terme est destiné à protéger l'écosystème de Blockstack en incitant Binance à conserver le token STX sur plusieurs années et s'aligne bien avec notre objectif à long terme. Les frais de marketing sont une campagne de marketing conjointe que nous prévoyons de lancer plus tard, encore une fois, il ne s'agit pas de "frais de listing.

Il y a un an, Binance a annoncé qu'elle ferait don de 100% des fonds qu'elle recevait pour le listing à une organisation caritative interne, la Blockchain Charity Foundation. Les projets sont tenus de soumettre le montant qu'ils souhaitent reverser à l'association.

 

Malgré le flou qui persiste autour de cette récente affaire, Binance ne semble pas demander de frais pour le listing d'un token. Les projets ajoutés à la plateforme sont finement étudiés et être disponible au trading sur le plus grand des exchanges se mérite. Concernant Binance US, l'ajout d'une cryptomonnaie est en plus soumis à l'approbation des régulateurs américains.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Depuis 2017, je m'intéresse au Bitcoin, aux cryptomonnaies et à la technologie blockchain associée. Je crois fermement en ces innovations technologiques et qu’elles révolutionnent déjà de nombreux secteurs.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments