Partager cet article :

 

La société Ampleforth a réussi à lever plus de 5 millions de dollars en seulement 11 secondes, suite à une IEO opérée par Tokinex. Les tokens d’AMPL proposés sont basés sur le dollar américain (USD). Ils sont stabilisés grâce à un concept innovant, à mi-chemin entre un stablecoin et un altcoin « classique ».

 

Vente éclair pour l'Ampleforth (AMPL)

La vente d’AMPL proposée par Ampleforth a eu lieu grâce à un IEO (Initial Exchange Offering). Les IEO sont similaires à des ICO. La différence, c’est qu’un exchange se porte garant du projet et des investisseurs, ils peuvent donc en théorie proposer plus de fiabilité pour les personnes souhaitant acheter les tokens. Les IEO ont suscité l’engouement de la crypto-communauté, qui a été échaudée par les ICO frauduleuses ayant éclot tout au long de l’année 2018. En avril dernier, le projet MultiVAC avait ainsi récolté plus de 3 millions de dollars en sept secondes. La vente d’AMPL a quant à elle eu lieu grâce à a la plateforme Tokinex, créée par BitFinex en mai 2019.

 

L’AMPL, un nouveau modèle post-stablecoins ?

L’AMPL fait figure de nouveauté dans une cryptosphère qui s’entiche encore des stablecoins. Ces derniers ont leurs limites, comme l’ont prouvés les déboires légaux de Tether (USDT) récemment. S’ils ne parviennent pas à être 100 % adossés par la monnaie fiduciaire qu’ils représentent, ils perdent leur intérêt. Ampleforth pourrait donc avoir trouvé une alternative intéressante.

L’AMPL est présentée comme une monnaie stabilisée qui vise 1 USD, mais elle ne lui est pas adossée. Elle a une valeur intrinsèque comme la majorité des altcoins « classiques ». Pour contrer les variations de prix, elle utilise un mécanisme spécial qui régule son cours, appelé « protocole d’approvisionnement élastique ». Ce protocole détecte les variations de prix toutes les 24h, et ajuste automatiquement le nombre de tokens dans les wallets des investisseurs pour s’adapter aux cours. Cela permet à l’AMPL de s’auto-ajuster chaque jour, sans avoir besoin d’être adossé.

Les avantages de ce procédé pourraient être nombreux. D’une il permet d’éviter une trop grande dépendance aux monnaies fiduciaires. De deux, il débarrasse l’AMPL de l’influence du Bitcoin (BTC). On le sait, le père de tous les altcoins dicte souvent les cours des cryptos : ce serait donc un moyen d’éviter les hausses et chutes qui lui sont liées. Pour l’instant, Ampleforth est l’unique crypto-actif proposant cette technologie novatrice. On suivra donc son développement avec intérêt pour voir s’il réussit son pari.

 

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdataSite de Marine DebelloirMail de Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar