L'État de Washington ouvre la porte à la blockchain

Ce jeudi 31 mars, le gouverneur de Washington, Jay Inslee, a signé un nouveau projet de loi visant à étendre l'adoption par l'État de la technologie blockchain dans divers secteurs financiers et industriels. Il prévoit la création du Washington Blockchain Group, un groupe de travail dont l'objectif est d'examiner les applications de la technologie blockchain dans un large éventail de domaines.

Le gouverneur de l'état d'extrême nord-ouest américain a précisé que les secteurs concernés seront les services bancaires et financiers, l'informatique, les transactions immobilières, les soins de santé, la supply chain (ou chaîne d'approvisionnement), l'enseignement supérieur et la tenue des dossiers publics.

Initialement, ce projet de loi avait été proposé par la sénatrice républicaine Sharon Brown. Dans un communiqué, elle a soutenu et félicité l'initiative, déclarant que l'État de Washington montre qu'il est prêt à utiliser la technologie blockchain « pour le bénéfice de tous les résidents, employeurs et travailleurs de Washington ».

Le groupe de travail comprendra un éventail de parties prenantes clés. Pour le moment, il compte sept représentants du gouvernement et de huit dirigeants de diverses associations commerciales et d'institutions financières de l'État. La réunion inaugurale se tiendra avant le 1er décembre 2022 et le groupe soumettra un rapport au gouverneur sur ses conclusions avant le 1er décembre 2023.

👉 À lire – Notre guide pour acheter du Bitcoin (BTC)

Commandez notre livre

publié aux éditions Larousse 👆

Un projet à l'histoire chaotique

Il n'est pas exagéré de dire que sans l'appui de la Washington Technology Industry Association (WTIA), une organisation qui se consacre à la promotion des nouvelles technologies, et de la sénatrice républicaine Sharon Brown, ce projet de loi n'aurait surement jamais vu le jour.

Bien que ce groupe de travail soit une bonne initiative pour Washington, le gouverneur de l'État du nord-ouest américain n'a pas toujours partagé cette opinion. En avril 2020, il avait refusé et opposé son véto à la première version de ce projet de loi, proposée au sénat en 2019.

Alors que la maison blanche planche sur un décret de régulation des cryptomonnaies aux États-Unis, certains États ont déjà bien avancé sur la question. Outre Washington, on peut notamment citer New York, le Texas et le Wyoming.

Le Wyoming a acquis la réputation d'être une sorte de paradis réglementaire pour les entreprises spécialisées dans les cryptomonnaies. D'ailleurs, la plateforme d'échange Kraken y est domiciliée. Mais ce n'est pas tout, l'État a même reconnu les organisations autonomes décentralisées (DAO) comme des entités juridiques.

Quant à l'État de New York, c'est le plus grand site de minage de Bitcoin (BTC) du pays. Il contribue à près de 20% du hashrate total des États-Unis.

👉 Pour aller plus loin – Interdiction du minage en Europe : que dit réellement la réglementation MiCA ?

A propos de l'auteur : Lilian Aliaga

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur freelance situé entre Paris et Toulouse. Je souhaite partager ma passion pour l’univers des cryptomonnaies au plus grand nombre. Je m’intéresse également à l’analyse technique et au trading.
Tous les articles de Lilian Aliaga.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments