Le Venezuela semble avoir revu à la baisse le nombre de barils de pétrole censés adosser le Petro. Seuls 30 millions d’entre eux seront utilisés, comme l’explique Reuters le 21 novembre.

 

Moins de barils de pétrole pour adosser le Petro

La crypto-monnaie d’État Petro, qui est censée aider le Venezuela à faire face à sa crise économique majeure, est basée sur une ressource phare du pays : le pétrole. À l’origine, le président Nicolas Maduro avait annoncé que le Petro serait adossé par 5 milliards de barils, tirés de réserves encore non exploitées. Ces réserves sont situées dans une région qui n 'est pas encore équipée pour l’extraction de pétrole, ce qui avait semé le doute sur les capacités du pays à les exploiter.

Il semblerait que ces doutes aient été fondés, puisque Maduro a annoncé que le Petro serait adossé par un nombre beaucoup moins important de barils : 30 millions au total. Dans un discours télévisé, le dirigeant a expliqué : « Je livrerai ces 30 millions de barils en tant que garantie matérielle, physique et liquide pour le Petro. Les inventaires de brut et de produits pétroliers dans les réservoirs sont disponibles pour une commercialisation immédiate […] afin de soutenir et adosser le fonctionnement du crypto-actif vénézuélien souverain, le Petro. »

Maduro ne donne pas de précisions quant à cette commercialisation, ni sur la forme qu’elle prendra. Cette réduction du nombre de barils serait en tout cas liée aux sanctions américaines. Elles pèsent lourdement sur l’entreprise d’exploitation pétrolière nationale PDVSA et diminuent le nombre d’acheteurs intéressés. L’extraction de brut a donc été réduite au cours de l’année 2019. Ce serait la raison pour laquelle les barils adossant le Petro sont moins nombreux que prévu.

 

Le Petro : une crypto fantôme

Malgré les efforts toujours croissants du gouvernement pour faire adopter le Petro, la cryptodevise d’État peine à convaincre. Elle n’est disponible sur aucun exchange majeur. Et bien que Maduro ait forcé la Bank of Venezuela a ouvrir des guichets d’échange de Petro, dans la réalité il semblerait que l’actif ne soit pas vraiment utilisé par la population.

Cela ne semble en tout cas pas atténuer l’enthousiasme de Maduro pour le sujet. En début de semaine, nous vous expliquions ainsi qu’il avait annoncé que la prime de Noël des retraités serait payée en Petro. Quant à savoir s’il parviendra à faire utiliser son actif à la population de force, rien n’est moins sûr. Elle choisit en effet pour l’instant d’autres crypto-actifs non gouvernementaux, comme le BTC et le Dash.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments