Partager cet article :

Aux États-Unis, l’état du Vermont a confirmé un partenariat avec une entreprise blockchain de traçabilité. Basé sur Ethereum, le projet sera destiné aux producteurs de cannabis locaux.

 

Réguler le secteur du cannabis dans l’état du Vermont

L’état du Vermont a dévoilé cette initiative par un communiqué officiel publié cette semaine. L’autorité de régulation de l’agriculture et de l’alimentaire, la Vermont Agency of Agriculture, Food & Markets (VAAFM) a élaboré un contrat stratégique avec Trace. Cette dernière est une entreprise du Vermont, qui se spécialise dans la traçabilité de la production de cannabis.

Selon le communiqué, l’initiative vise à « porter assistance aux producteurs et processeurs de chanvre face à l’expansion rapide du marché du cannabis ». L’état a en effet été un des premiers aux États-Unis à légaliser le cannabis médicinal en 2004, puis à étendre l’autorisation à un usage récréationnel en juillet 2018. Depuis, de nombreuses entreprises ont essaimé, c’est pourquoi Trace estime qu’il est nécessaire d’appliquer des critères de qualité stricts afin de s’assurer de fournir des produits fiables aux consommateurs.

Cary Giguere, le responsable de la santé publique pour la VAAFM, s’est félicité de l’initiative : « Nous sommes ravis d’être les partenaires du développement de ce nouveau travail innovant. Les producteurs et les consommateurs de Vermont bénéficieront de la transparence apportée à l’industrie du chanvre par ce partenariat. »

👉 Plus d’infos dans notre dossier : les applications pratiques de la blockchain

 

Une solution Ethereum pour pister le cannabis

La solution blockchain destinée à mieux tracer les plants de cannabis est construite sur le réseau Ethereum. Elle permettra également de gérer l’aspect administratif en aidant « les producteurs de chanvre et les laboratoires certifiés à s’enregistrer en ligne, tout en agissant comme un système de gestion administrative pour le programme de production de chanvre de l’état ». Selon le communiqué, Vermont devient ainsi le premier état à proposer une solution de traçabilité complète de l’industrie du cannabis.

Le nombre de producteurs ayant enregistré une demande de licence a grimpé en flèche depuis la légalisation de l’usage récréationnel. Seules 89 licences avaient été délivrées en 2017, un chiffre qui bondit à 461 en 2018 et 986 en 2019.

Concrètement, le système prendra la forme d’une application. Les utilisateurs peuvent y fournir tous les détails de leur production, et l’état prend en charge les frais en gas qui s’appliquent aux transactions. La traçabilité étant un secteur clef de la blockchain, il était peu surprenant qu’elle arrive jusqu’au cannabis. La vraie nouveauté est donc ce partenariat avec l’état du Vermont, qui légitime encore cette utilisation.

👉 Pour en apprendre plus sur les possibilités du réseau de l’ETH, lisez notre fiche info sur le projet Ethereum

 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L'ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdataSite de Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar