Des startups blockchain financées par l'UNICEF

Le fonds de capital-risque de l'UNICEF vient d'annoncer son investissement dans sept startups blockchain. L'idée est d'aider les populations du monde entier qui n'ont toujours pas accès à des services financiers.

Les startups sélectionnées sont dispersées dans six pays différents, dont le Kenya, l'Argentine, l'Inde, le Mexique, le Rwanda et le Népal.

Choisies parmi de nombreuses candidatures, chacune des entreprises bénéficiera de jusqu'à 100 000 dollars américains afin de démarrer son projet. Parmi ces entreprises, cinq d'entre elles ont choisi de recevoir cette aide financière en Ether (ETH).

Ces startups élaborent des solutions basées sur la blockchain en vue d'une meilleure inclusion financière.

Leur but ? Offrir aux populations défavorisées divers services, par exemple :

  • un accès aux paiements et aux transferts de fonds,
  • une monnaie locale,
  • la possibilité de contracter des prêts,
  • des opportunités d'investissement.

Le projet global se concentre sur le fait de réaliser ces actions en passant par des outils décentralisés pour faciliter la prise de décision.

D'après les sources de la Banque mondiale, ce sont 1,7 milliard de personnes dans le monde qui ne bénéficient pas de services financiers de base, comme un simple compte bancaire.

❓ Comment faire un don à l'UNICEF en cryptomonnaies ?

Des innovations pour améliorer le niveau de vie

Depuis 2016, le fonds de capital-risque de l'UNICEF investit dans des projets en début de développement dans le monde entier. L'organisation agit pour soutenir des solutions innovantes aux problématiques régionales et mondiales.

L'UNICEF détient un fonds commun de cryptomonnaies dans lequel sont placés des bitcoins (BTC) et des ethers (ETH). Ce fonds commun est dédié aux projets innovants de l'UNICEF et permet de détenir, recevoir, ainsi que d'effectuer des paiements en cryptomonnaies.

« Le COVID-19 a eu un impact sur les enfants et leurs communautés, et beaucoup d'entre eux dans le monde continueront à voir leur vie considérablement perturbée. Nous pouvons voir à quel point les solutions numériques inclusives et abordables sont importantes, notamment celles qui ouvrent l'accès aux systèmes et services financiers, » a déclaré Sunita Grote, responsable du fonds de capital-risque de l'UNICEF.

Selon Cecilia Chapiro, responsable des investissements pour le fonds d'innovation de l'UNICEF, la blockchain et les autres technologies émergentes pourraient permettre d'améliorer la vie des enfants au sein des pays en développement.

👉 Sur le même sujet — Vitalik Buterin fait don de 1,5 milliard de dollars à des associations

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Mélody Durand

La crypto est un monde qui m’intrigue depuis plusieurs années. Travaillant dans le web marketing, j’ai rejoint l’équipe de Cryptoast pour participer à l’évolution du site. Je rédige, j’analyse et j’améliore au quotidien le contenu du site pour offrir aux lecteurs le meilleur des conforts.
Tous les articles de Mélody Durand.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments