Cet article est écrit en partenariat avec SmartKey (en savoir plus)

SmartKey, le pont entre la blockchain et le monde physique

Technologie vouée à être utilisée dans de très nombreux domaines, la blockchain étend peu à peu ses cas d'utilisations. La blockchain, à laquelle s'accroche la finance décentralisée (DeFi), offre pléthore d'opportunités aux villes intelligentes du futur, les « smart-cities ». Villes entièrement connectées, les smart cities sont aujourd'hui une réalité.

Comment ces villes, dont le fonctionnement optimisé fonctionne à l'aide d'une multitude de technologies interconnectées, peuvent-elles alors se passer des avantages apportés par la blockchain ? C'est sur ce créneau que se positionne SmartKey, une plateforme parvenant à relier la DeFi à l'Internet des objets (IoT), créant une nouvelle économie des actifs physiques connue sous le nom de « Blockchain des objets (BoT) ».

Avec une gamme de produits d'ores et déjà fonctionnels et de partenariats de premier plan, la plateforme SmartKey permet de connecter des appareils, des technologies et des systèmes divers à des réseaux blockchain comme Ethereum et Waves.

Imaginé dans l'optique de valoriser les possibilités technologiques offertes par la finance décentralisée et la blockchain, le réseau SmartKey donnera à des entreprises la possibilité de créer de nouveaux modèles économiques autour de services traditionnels.

SmartKey étant particulièrement axée sur l'automatisation de l'accès aux services, les cas d'utilisations potentiels pour une ville connectée au réseau sont multiples. On peut par exemple citer le déverrouillage automatique des véhicules pour une location, l'accès sécurisé à un logement pour les personnes préalablement autorisées, l'ouverture automatisée des portiques de sécurité pour des véhicules dédiés aux urgences, entre autres.

👉 Retrouvez le whitepaper de SmartKey pour en savoir plus sur le projet

SmartKey

SmartKey, la pièce manquante du puzzle

Au cœur de ce système, un NFT

Tout cet écosystème œuvrant de manière automatisée fonctionne de pair avec un jeton d'accès unique, baptisé Smart NFT. Ce connecteur prenant la forme d'un token non fongible combine la « Blockchain des objets (BoT) », les oracles et la finance décentralisée.

La « Blockchain des objets (BoT) » est utilisée pour connecter les données informatiques uniques d'un dispositif IoT à la blockchain. Ceux-ci peuvent être installés dans des voitures, des portails, des maisons, des parkings ou encore des bureaux.

Le réseau d'oracles développé par SmartKey est ensuite utilisé pour créer le Smart NFT associé à chaque objet et son cas d'utilisation spécifique. Les oracles sont utilisés pour contrôler les éléments qui affecteront la validité des données entrantes pour que l'objet connecté à SmartKey agisse de la manière adéquate selon les sollicitations externes.

Ces oracles sont également sollicités pour vérifier les informations de l'utilisateur, comme son historique de solvabilité :

« Ceci est particulièrement important lors de la création de smart contract en vue de la location d'un appartement ou d'une voiture. La vérification de l'utilisateur et de sa capacité à payer les éventuels dommages causés au bien peut être cruciale dans ces cas-là, » précise de whitepaper de SmartKey.

Enfin, pour créer le token d'accès, celui-ci doit répondre à certaines conditions du smart contract associé à l'objet. Ces dispositions peuvent être déterminées par la personne qui émet le contrat, avec un degré de personnalisation plus ou moins élevé. Ces modalités comprennent (sans s'y limiter) : l'heure d'expiration du contrat, l'heure d'accès, le prix, les règles de vérification de l'utilisateur, le montant du dépôt, etc.

La combinaison de ces trois éléments crée donc un smart contract unique prenant la forme d'un NFT. Ce dernier peut ensuite être vendu via un site Web ou une application, échangé sur des plateformes ou utilisé pour créer de nouveaux modèles commerciaux. Pour SmartKey, cette particularité « crée une solution qui deviendra essentielle à l'économie de partage du 21e siècle ».

SmartKey NFT

Illustration du fonctionnement du NFT de SmartKey

SmartKey et l'opérateur Orange, un cas d'utilisation concret

Observons de plus près l'usage du protocole SmartKey et son implication dans le monde physique. Pour ce faire, penchons-nous sur la branche polonaise d'Orange, la société de télécommunications ayant récemment conclu un partenariat avec SmartKey. À l'avenir, SmartKey souhaite d'ailleurs étendre ce partenariat à tous les pays couvert par Orange.

En utilisant la technologie blockchain de SmartKey, Orange devient l'un des premiers opérateurs télécoms à apporter des applications de l'Internet des objets (IoT) aux villes intelligentes, marquant ainsi le premier pas vers la mise en œuvre de la blockchain des objets dans le monde réel.

Ensemble, les deux entreprises ont mis au point la première carte SIM intégrant la blockchain des objets. Celle-ci permet de gérer un grand nombre de fonctionnalité des villes intelligentes directement depuis son téléphone en incluant la technologie de SmartKey.

« Il y a beaucoup de choses contraignantes dans la vie urbaine moderne : devoir attendre chez soi un créneau de livraison toute la journée ou être incapable de trouver - et ensuite de payer - une place de parking. Mais grâce à un nouveau partenariat entre Orange et SmartKey, ces frustrations peuvent appartenir au passé, » mentionne l'équipe de SmartKey.

SmartKey Orange

Représentation de la carte SIM d'Orange développée avec SmartKey

 

Cette collaboration se traduira dans un premier temps par l'extension du projet pilote « Rescue Without Barriers » de SmartKey, dans le cadre duquel les services d'urgence d'Olsztyn, en Pologne, utilisent le protocole pour accéder immédiatement à tous les quartiers et bâtiments d'une zone, réduisant ainsi considérablement les délais d'intervention et sauvant des vies. Avec la branche polonaise d'Orange, ce système sera répliqué dans plus de 80 villes en Pologne où l'opérateur propose des services de Smart City.

D'autres cas d'utilisation sont en cours de développement sur la plateforme Live Objects d'Orange. Parmi ceux-ci, mentionnons des capteurs de lumière, de son, de mouvement à mouvement infrarouge, de température, de pression et d'humidité, des accéléromètres numériques à 3 axes, des modules GPS, et beaucoup d'autres.

À l'occasion de ce partenariat d'ampleur pour SmartKey, l'équipe organisera avec Orange un hackathon pour permettre aux développeurs d'applications de trouver de nouvelles façons de rendre la vie plus intelligente.

« Les appareils de même marque se parlent entre eux, mais pas avec des marques différentes. La combinaison d'une norme de communication universelle pour les appareils, ainsi que de clés individuelles sécurisées pour l'accès, donnera vie au potentiel des appareils intelligents, » indique SmartKey.

Conclusion

Aujourd'hui, les smart cities ne profitent pas encore des capacités de la blockchain. Pour autant, leur aspect évolutif porte à croire que cette technologie a tout à fait sa place dans l'écosystème d'une ville intelligente. Les solutions développées par SmartKey peuvent donc aisément se connecter au réseau d'une smart city et agrémenter cette dernière de nouvelles fonctionnalités.

Conçue pour automatiser tout ce qui peut l'être, SmartKey se positionne comme une ingénieuse amélioration des villes connectées et souhaite simplifier les processus de facturation et de l'accès aux services.

En outre, le partenariat de SmartKey avec Orange apportera au projet une importante visibilité auprès d'acteurs engagés dans le développement de smart cities. En parallèle, les expérimentations des solutions de SmartKey en Pologne s'avèrent prometteuses et pourraient rapidement s'exporter au cœur d'autres villes intelligentes.

Réseaux sociaux & liens utiles

Twitter Facebook Telegram YouTube Reddit Site internet White Paper

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ceci est un article sponsorisé et rémunéré. Cryptoast a fait des recherches préalables sur les produits ou services présentés sur cette page mais ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments