Miser sur l'EthPoW, le fork d'Ethereum : opportunité exceptionnelle ou mirage ?

À quelques jours de The Merge, l'un des événements les plus importants de l'histoire des cryptomonnaies, certains investisseurs attendent patiemment un potentiel hard fork d'Ethereum, baptisé EthPoW. Qu'est-ce que ce fork EthPoW ? Quel est son avenir ? Comment en profiter ? Cryptoast vous propose une analyse de ce phénomène dans un dossier exclusif.

Miser sur l'EthPoW, le fork d'Ethereum : opportunité exceptionnelle ou mirage ?

Cacher le player

1.0x

0.75x

1.0x

1.25x

1.5x

2.0x

0:00
0:00

Un fork Ethereum PoW inévitable ?

À quelques jours de l'un des évènements les plus importants de son histoire, The Merge, la crypto-communauté toute entière a les yeux rivés sur Ethereum (ETH). Et pour cause, ce processus marque la fin du « Proof of Work » (PoW) sur Ethereum, ou preuve de travail en français, et signe le départ du « Proof of Stake » (PoS), ou preuve d'enjeu en français.

Du moins, c'est ce qui était théoriquement attendu. En effet, la transition vers une nouvelle méthode de consensus n'est pas du goût de tout le monde, notamment des mineurs historiques d'Ethereum qui verront leurs récompenses de minage être totalement supprimées.

Ainsi, depuis quelques semaines, un nouveau mouvement a vu le jour : EthPoW. Dirigé par le mineur Chandler Guo, celui-ci vise à promouvoir un hard fork d'Ethereum, c'est-à-dire se séparer de la blockchain principale pendant The Merge afin de continuer à exploiter le réseau que l'on connaît actuellement et ne pas perdre les récompenses liées au minage.

Par ailleurs, l'équipe d'EthPoW a récemment publié une lettre ouverte affirmant que ce fork d'Ethereum est inévitable. Dans celle-ci, Guo explique même avoir développé un réseau de test pour que les développeurs expérimentent EthPoW avant son déploiement.

De surcroît, il indique avoir supprimé la fonction « bombe de difficulté », conçue pour empêcher les mineurs d'interrompre The Merge en rendant les blocs de plus en plus difficiles à générer. Enfin, il précise que l'équipe exécutera ce fork en plein milieu de The Merge, prévu mi-septembre 2022.

Finalement, si ce fork devait réellement avoir lieu, quelles en seraient les conséquences ? En tant qu'investisseur, à quoi devez-vous vous attendre ?

Pour vous aider à y voir plus clair et pour répondre à ces questions, Cryptoast vous propose une étude projectionnelle, avec l'appui de Nathan Sexer, vice-président d'Ethereum France et expert dans ce domaine.

 👉 Qu'est-ce que The Merge ? Tout savoir sur la mise à jour d'Ethereum (ETH)

Si vous souhaitez essayer de tirer votre épingle du jeu pendant cette mise à jour vous pourrez essayer de revendre vos EthPOW sur FTX par exemple.

L'exchange qui a le vent en poupe⭐

5% de réduction sur vos frais avec ce bouton

toaster icon
Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)

Quel avenir pour EthPoW ?

Pour le moment, EthPoW est une nouvelle blockchain qui pourrait potentiellement voir le jour durant The Merge. Celle-ci est soutenue par les mineurs, insatisfaits de perdre la source de rémunération que leur apportait le consensus de Proof Of Work sur lequel reposait jusqu'alors Ethereum.

Certaines plateformes d'échange de cryptomonnaies nous permettent déjà d'avoir une idée un peu plus claire de l'avenir de ce projet. En effet, Gate.io et Poloniex ont déjà lancé des options sur contrats dérivés sur l'actif natif de la blockchain issue du fork, ETHW. Les marchés ont déjà donné leur avis : celui-ci s'échange actuellement à 27 dollars, soit à peine 2 % du prix de l'Ether.

Les stablecoins ne supporteront pas EthPoW

Tour à tour, les principaux acteurs de notre écosystème se sont opposés à ce projet de hard fork de la blockchain Ethereum. Les deux principaux stablecoins, l'USDT de Tether et l'USDC de Circle, ont annoncé leur intention de soutenir uniquement la chaîne principale issue de The Merge et soutenue par la fondation Ethereum.

Concrètement, que vaudraient ces USDC et USDT dupliqués sur le fork EthPoW ? Rien, puisque Tether et Circle garantiront la valeur d'échange 1 pour 1 uniquement sur la chaîne principale passée en Proof of Stake. Autrement dit, cela revient à retirer le socle qui assure la confiance des utilisateurs envers ces deux stablecoins, et donc leurs parités avec le dollar.

Par ailleurs, l'équipe derrière EthPoW a déclaré qu'elle gèlerait temporairement les stablecoins dans certains pools de liquidité des protocoles de la finance décentralisée (DeFi), soi-disant pour protéger les actifs des utilisateurs après le hard fork. Une idée qui a été très mal reçue par les utilisateurs, qui n'ont jamais consenti à ce changement.

Les oracles n'alimenteront pas EthPoW

Si les smart contracts fonctionnent par nature en autonomie, celle-ci se limite uniquement au sein de la blockchain. Pour interagir avec des données extérieures, les protocoles demandent donc un calcul hors chaîne et c'est là que la technologie des oracles entre en jeu.

Ils permettent d'améliorer considérablement les smart contracts en les reliant aux données, événements ou transactions du monde réel. Sans eux, l'ensemble de la finance décentralisée deviendrait bancale. Le plus célèbre des fournisseurs d’oracles est Chainlink, et sans grande surprise, l'équipe du protocole a révélé que ses services resteraient sur la blockchain Ethereum en Proof of Stake.

Comme nous l'explique Nathan Sexer, vice-président d'Ethereum France, le fait que les principaux stablecoins et les oracles tels que Chainlink ne supportent pas EthPoW est un véritable handicap pour l'avenir du projet :

« La majorité des stablecoins, oracles et services onchain ne supporteront pas EthPoW ; c'est donc toute la DeFi qui s'écroulerait du jour au lendemain. La chaîne restera donc une coquille remplie de données historiques mais avec une couche applicative quasiment inutilisable. »

Les principaux protocoles de DeFi inciteront à l'abandon des coins de hard fork

Il y a quelques semaines, Aave (AAVE), l'un des protocoles de finance décentralisée les plus utilisés et enracinés dans l'écosystème a soumis sa communauté à un vote proposant un engagement total à la version Proof of Stake d'Ethereum. En majorité, la réponse a été « oui », ce qui implique qu'Aave ne sera déployé sur aucun potentiel fork d'Ethereum.

Malgré les discours idylliques de certains vendeurs de rêves sur les réseaux sociaux, les investisseurs commencent à réaliser que les actifs numériques et tokens non fongibles (NFT) dédoublés ne seront pas de « l'argent gratuit ». C'est également l'avis de Nathan Sexer :

« Nous nous attendons à ce que la grande majorité des actifs sur EthPoW perdent leur valeur car la plupart des acteurs légitimes de l'écosystème ne supporteront pas la chaîne issue du hard fork. Il y a peu de chance donc que ces actifs soient acceptés au trading. »

Autrement dit, quelle que soit la valeur du coin natif du fork EthPoW, l'utilité du réseau Proof of Stake soutenu par la Fondation Ethereum dépasse de loin l'utilité des chaînes concurrentes.

 👉 Qu'est-ce que la DeFi ? Tout comprendre sur la finance décentralisée

Investir dans l'immobilier avec la blockchain

🏠 À partir de 50 $ seulement

toaster icon

Comment profiter de ce fork EthPoW ?

The Merge est attendu par la majorité des investisseurs en cryptomonnaies. Et pour cause, le nouveau schéma prévoit une réduction des émissions d’ETH et une transition potentielle vers un scénario déflationniste. Toutefois, il semblerait que ces éventuels forks soient attendus avec encore plus d'impatience.

En effet, des nouveaux coins de ces hard forks pourraient être distribués aux utilisateurs détenant des ETH sur différentes blockchains. Bien que rien n'assure que ceux-ci bénéficieront d'une traction ou d'un engouement particulier, comme expliqué plus haut, certains investisseurs ont déjà établi des plans pour en profiter et engranger quelques deniers.

Et si vous ne souhaitez pas jouer le coup du fork EthPoW mais voulez quand même profiter de The Merge d'Ethereum, retrouvez les précieux conseils de Valentin :

Ethereum Classic (ETC), la renaissance inattendue ?

Avant d'entrer un peu plus dans le détail des stratégies existantes pour profiter des coins issus des potentiels forks d'Ethereum, penchons-nous sur le cas d'Ethereum Classic (ETC). Cette blockchain est déjà un hard fork d'Ethereum réalisé en 2016 à la suite d'un hack d'un smart contract ayant provoqué le détournement de 10% des ETH en circulation.

Ethereum Classic fonctionne encore sous un consensus de type Proof Of Work et n'est évidemment pas concerné par l'évènement The Merge à venir. C'est pour cette raison que de nombreux mineurs historiques d'Ethereum ont décidé de se tourner vers cette blockchain pour recycler leurs machines de minage.

Entre août et septembre 2022, le taux de hachage d'Ethereum Classic a quasiment doublé pour atteindre un nouveau sommet historique. De même pour les volumes d'échanges de l'ETC, la cryptomonnaie native de cette blockchain, qui a vu son prix être catapulté de près de 60% sur la même période.

Emprunter de l'Ether, une stratégie payante ?

L'une des stratégies les plus répandues et visant à profiter d'EthPoW et d'éventuels autres fork est d'emprunter un maximum d'ETH sur des protocoles. En quelques mots, il suffit de déposer des stablecoins sur des protocoles de lending décentralisés et d'emprunter des ETH en retour.

L'avantage principal de cette opération est que ces emprunts ne risquent quasiment pas la liquidation, puisque l'actif en collatéral est supposé rester stable. L'idée derrière tout cela est de récupérer gratuitement un coin EthPoW pour chaque ETH emprunté. Bien entendu, l'ambition est de les revendre rapidement après The Merge afin de prendre des profits.

Toutefois, sachez que cette stratégie est un secret de polichinelle. Les hausses de volumes d'emprunt en ETH sur les derniers jours ont forcé le protocole Aave à faire une proposition de gouvernance visant à mettre le prêt d'ETH temporairement à l'arrêt. Une initiative également suivie par Compound, autre protocole de lending très utilisé en DeFi.

Ne rien faire, la solution idéale ?

Finalement, la solution idéale ne serait-elle pas de ne rien faire ? C'est une opinion que partage Nathan Sexer, conseillant aux utilisateurs souhaitant profiter d'EthPoW de prendre leurs précautions :

« La majorité des bénéfices sera tirée par des traders, experts en MEV et en arbitrage qui travaillent sur le sujet depuis des mois voire des années, et ce dans les premiers blocs suivant The Merge. »

Une fois n'est pas coutume, il pourrait s'avérer pertinent de laisser ses ETH sur des exchanges centralisés (CEX). En effet, certains d'entre eux comme FTX ou Binance ont déjà annoncé qu'ils supporteront le coin EthPoW. Ainsi, il y aura des pools de liquidités prêtes à être déployées et vous permettant de trader ces coins issus de fork immédiatement.

L'exchange qui a le vent en poupe⭐

5% de réduction sur vos frais avec ce bouton

toaster icon
Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)

Dans l'éventualité où vos ETH sont conservés sur un portefeuille numérique comme MetaMask par exemple, et qu'il n'y a pas encore de pools créés sur les exchanges décentralisés (DEX), alors vous serez dans l'obligation de les rapatrier sur une plateforme centralisée. Or, rien n'indique que les CEX ouvriront directement la fonctionnalité d'envoi et de retrait, ce qui vous donnera un retard par rapport aux autres.

Pour ceux d'entre vous qui décideront de parier sur la hausse ou la baisse de l'ETH, de l'ETC ou tout autre cryptomonnaie, que ce soit dans un but de spéculer ou de vous protéger contre votre exposition spot à cet actif, vous pourrez utiliser des plateformes centralisées comme Binance, FTX ou encore Bybit.

Un exchange complet pour le trading de cryptomonnaies

0 % de frais sur le marché spot

toaster icon

En conclusion, que faut-il retenir ?

The Merge est l'un des évènements les plus importants de l'histoire de notre écosystème. Tant dans un aspect technologique que politique, celui-ci est une véritable révolution qui risque de marquer à jamais le paysage et l'industrie des cryptomonnaies.

Toutefois, chaque changement majeur s'accompagne de son lot de réfractaires. Le passage d'un consensus de Proof Of Work à un consensus de Proof of Stake implique que les récompenses n'existent plus pour les mineurs du réseau Ethereum. C'est pourquoi, une partie d'entre eux a décidé de créer un fork du réseau, EthPoW, qui continuerait d'évoluer sous le schéma que l'on connaît actuellement.

Évidemment, les investisseurs y ont vu une opportunité de réaliser quelques profits et ont déjà établi des stratégies pour y parvenir, que nous vous avons détaillées plus haut. Toutefois, vous l'aurez compris, il est préférable de rester prudent et de prendre un peu de recul pour observer cet événement exceptionnel qui nous attend.

De surcroît, le discours de la monnaie dupliquée et a fortiori gratuite est évidemment bancal. Comme l'explique Nathan Sexer, réaliser un fork de la blockchain Ethereum ne multipliera pas par deux la valeur qui y repose :

« Si les actifs seront répliqués, ce ne sera pas le cas de leur valeur : on estime actuellement que le coin natif de EthPoW vaudrait seulement 2% de la valeur des ETH. »

En conclusion, bien que le projet EthPoW ait énormément attiré l'attention ces derniers jours, il est très peu probable que l’intérêt pour cette blockchain persiste sur le long terme. Celle-ci restera une coquille vide, privée en quasi-totalité de l'essence même qui en fait sa valeur, à savoir sa couche applicative. Finalement, quelle serait la valeur de la blockchain Ethereum sans la finance décentralisée et les stablecoins ?

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast

Les articles les plus lus

Celsius : les clients n’auront pas besoin de rembourser leurs emprunts

Celsius : les clients n’auront pas besoin de rembourser leurs emprunts

Le Bitcoin (BTC) et l'Ether (ETH) toujours sous résistances – Enfin le mouvement que tout le monde attend ?

Le Bitcoin (BTC) et l'Ether (ETH) toujours sous résistances – Enfin le mouvement que tout le monde attend ?

L’AMF procède à la radiation d’un PSAN, une première dans l’industrie

L’AMF procède à la radiation d’un PSAN, une première dans l’industrie

Le déploiement de l'euro numérique enfin daté – Quels seront ses usages ?

Le déploiement de l'euro numérique enfin daté – Quels seront ses usages ?

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast