L’entreprise de mining Hut 8 révèle des pertes de 136 millions de dollars en 2018

 

Pertes pour les sociétés de mining

 

L’entreprise canadienne de mining Hut 8 a réalisé un chiffre d’affaires de près de 50 millions de dollars l’an dernier, mais a entraîné des pertes totales de près de 140 millions de dollars, d’après un rapport annuel publié le 6 mai dernier.

Hut 8, qui se considère comme l’une des plus grandes sociétés de mining cotées en bourse au monde, a vu ses revenus atteindre 49,4 millions $ en 2018.

Le BAIIDA (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement) de la société s’est établi à 19,3 millions de dollars pour l’année 2018. Les pertes se sont élevées à 136,7 millions de dollars.

Hut 8 exploite actuellement 85 centres miniers dans le monde . La performance mitigée de 2018 reflète le sort de nombreuses entreprises de mining durant le marché baissier subit par le marché des cryptomonnaies.

Comme l’a rapporté Cointelegraph, comme des piliers du secteur tels que Bitmain, Hut 8 a été contraint de réduire ses coûts au premier trimestre 2019, des rapports font état de suppression d’emplois le mois dernier.

“En raison de “l’hiver de la crypto”, marqué par la baisse du prix du bitcoin et de la plupart des cryptomonnaies, 2018 a été une année difficile pour tous les mineurs de cryptomonnaies. Alors que de nombreux mineurs n’ont pas survécu, Hut 8 a géré ses liquidités et ses actifs numériques de manière conservatrice pour réussir à survivre “,  résume le rapport. Ils ajoutent :

“Aujourd’hui, Hut 8 est stable et devrait bénéficier d’une reprise du prix du bitcoin. La société continuera à gérer ses opérations avec prudence et concentration.”

Cette concentration continuera de s’articuler exclusivement autour de l’exploitation du Bitcoin par rapport à d’autres monnaies. À court terme, les dirigeants envisagent une tendance à la hausse du prix du Bitcoin.

“Tout au long de 2018, le coût moyen par bitcoins de Hut 8 était systématiquement inférieur au prix du bitcoin”, a commenté le directeur de l’exploitation, Andrew Kiguel. Il ajouta:

“En 2019, nous sommes prêts à améliorer nos marges si le prix du bitcoin continue d’augmenter, compte tenu de nos initiatives de réduction des coûts d’entreprise à la fin de 2018.”


Cet article est traduit de Cointelegraph dans le cadre d’un partenariat entre Cryptoast et ce média international.
Fondé en 2013, Cointelegraph couvre l’actualité des technologies blockchains, des crypto-actifs et des tendances émergentes en matière de fintech.


Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar