Le Globalcoin de Facebook supporté par Uber, Paypal et Visa

 

Globalcoin de Facebook

 

La future cryptomonnaie du géant des médias sociaux Facebook, qui n’a pas encore été lancée, semble déjà avoir attiré trois majeures entreprises de paiement selon une publication du Wall Street Journal datant du 13 juin.

 

Supportée par les plus grands

Visa, MasterCard et PayPal sont prêts à soutenir la cryptomonnaie de Facebook avec un certain nombre d’autres sociétés, dont Uber. Chacun investira environ 10 millions de dollars dans une fondation qui régira la cryptomonnaie, selon le Wall Street Journal qui cite des sources anonymes. Cet argent sera utilisé pour rattacher la cryptomonnaie à une valeur en fiat.

Selon le journal, ni l’organe directeur, appelé Libra Association, ni Facebook ne contrôleront directement la cryptomonnaie. Des sources ont également déclaré que certains membres au sein de l’équipe du projet de la cryptomonnaie ne comprennent pas parfaitement le fonctionnement de celle-ci ou leur rôle dans le projet.

Certaines autres entreprises souhaitent également utiliser cette opportunité menée par Facebook afin d’élargir leur portée à l’échelle internationale, l’article citant notamment la société de technologie financière Stripe Inc, le site de réservation de voyages Booking.com et le site de commerce électronique argentin MercadoLibre Inc.

 

Le flou concernant le projet persiste

Des sources auraient rapporté plus tôt ce mois-ci que Facebook publierait le whitepaper de sa cryptomonnaie, décrivant ses détails précis, le 18 juin prochain.

Avant la parution de son whitepaper, Facebook a également publié de nombreuses offres d’emploi supplémentaires cette semaine. Selon les offres publiées, il y aurait actuellement près de 100 personnes travaillant sur le projet.

Selon un rapport de la BBC du mois dernier, Facebook a rapidement avancé dans ses projets de cryptomonnaie, dans l’espoir de lancer son « GlobalCoin » d’ici le premier trimestre 2020. Les tests sont prévus pour plus tard cette année avant le lancement dans certains pays, selon le rapport. Certains spéculent que le token pourrait être utilisé pour effectuer des paiements dans les applications de messagerie.

De plus selon une étude de LendEDU, une telle cryptomonnaie lancée par un géant des médias sociaux pourrait attirer de nouveaux utilisateurs, notamment grâce à sa fonction Marketplace, qui permet aux utilisateurs de Facebook d’acheter et de vendre des articles localement.

Nous ne saurons enfin bien plus sur les particularités et les fonctionnalités apportées par la cryptomonnaie de Facebook d’ici quelques jours. On peut spéculer sur le fait que l’utilité de celle-ci soit plutôt importante au vu des différents partenariats signés avec de grandes entreprises du secteur du paiement.

 

 

Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar