La Fondation Ethereum dévoile ses nouveaux projets pour l’année à venir

Logo de l'Ethereum ETH

 

Dans un article de blog intitulé « Spring 2019 Update », la Fondation Ethereum dévoile les étapes clefs de ses projets pour l’année à venir. Le réseau de l’Ethereum (ETH) va connaître des financements plus poussés, et développer de nouveaux outils pour accompagner sa transition vers l’Ethereum 2.0.

 

Les investissements : renforcer les projets actuels et prévoir le futur

La Fondation Ethereum détaille la répartition des financements pour l’année à venir. 30 millions de dollars seront distribués en tout. La plus grosse somme (19 millions de dollars) sera réservée pour « la construction de l’Ethereum de demain ». C’est-à-dire les projets à long terme comme ETH 2.0, les langages de programmation des smart contracts et les partenariats avec certaines institutions académiques. 8 millions de dollars seront quant à eux réservés à « l’Ethereum d’aujourd’hui » : c’est-à-dire toutes les infrastructures de l’Ethereum 1.0, qui soutiennent son fonctionnement actuel. Enfin, les 3 millions restants seront distribués pour la recherche de nouveaux développeurs Ethereum et la communication de l’altcoin afin de toucher de nouveaux publics.

 

Continuer à distribuer les réserves d’ETH

Le communiqué rappelle que seuls 0.6 % de tous les Ethers existants sont détenus par la Fondation Ethereum, afin d’assurer un fonctionnement décentralisé. Et ce pourcentage devrait baisser : « Il est prévu que ces ressources baissent avec le temps, à mesure qu’elles sont investies dans des projets d’importance pour l’écosystème. […] Notre responsabilité est de s’assurer que chaque dollar soit dépensé de manière efficace. » C’est une belle intention, mais on peut se demander si elle changera la répartition des Ethers. Pour rappel, seules 376 « whales » possèdent un tiers des Ethers.

 

ETH 1.x et ZK-rollup : plus de rapidité et une meilleure scalabilité

Parmi les projets d’ampleur d’Ethereum pour 2019, l’ETH 1.x est celui qui pourrait avoir le plus d’impact. Il permettra d’« améliorer la scalabilité à court terme et la durabilité d’Ethereum, tout en facilitant la transition avec ETH 2.0 ». Le ZK-rollup est quant à lui destiné à améliorer la vitesse du réseau de l’ETH. Il devrait lui permettre d’atteindre « des centaines de transactions par seconde ». Ces développements sont à surveiller : ce sont eux qui détermineront si l’altcoin parvient à trouver des solutions viables à ses problèmes de scalabilité.

 

L’année à venir devrait donc être riche en événements pour l’altcoin. L’Ethereum reste la plateforme de smart contracts la plus utilisée au monde, elle affiche actuellement une capitalisation boursière au-dessus de 25 milliards de dollars.

 

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar