Seulement 376 whales possèdent un tiers des Ethers la monnaie d’Ethereum

 

 

Un tiers de la quantité d’Ethereum (ETH) appartient à seulement 376 personnes, selon une recherche de Chainalysis publiée le 15 mai.

Malgré le contrôle d’une grande partie de l’approvisionnement circulant de l’ETH, l’étude a montré que ces “whales” ne sont responsables que de 7% de toutes les transactions.

Chainalysis a conclu que, même si ces personnes n’ont pas nécessairement un impact significatif sur le prix de l’Ethereum elles contribuent à la volatilité du marché lorsque des ventes importantes sont effectuées.

Ces chiffres peuvent être considérés comme une amélioration par rapport à 2016, année où les whales détenaient 47 % de l’approvisionnement de l’Ethereum.

Selon le rapport de l’équipe, environ 60% des whales concernées détiennent juste leurs biens et ne font pas régulièrement de trading avec.

L’analyse de l’activité de 2016 à 2019 a également révélé que le prix de l’éther a tendance à suivre les mouvements du bitcoin (BTC) Les chercheurs ont ajouté :

“En moyenne, une augmentation de 1% du prix du bitcoin hier conduit à une augmentation de 1,1% du prix de l’éther aujourd’hui.”

 

Dans l’ensemble, la société d’analyse de la blockchain croit que les préoccupations concernant l’impact des whales sur les prix du marché ont peut-être été surestimées, mais elle a ajouté :

“Nous ne pouvons exclure la possibilité que les whales puissent avoir un impact sur les changements de prix en une seule journée en cas d’événements particuliers.”

 

Le mois dernier, la recherche de l’entreprise a révélé qu’au moins 95 % des crimes en rapport aux cryptomonnaies faisant l’objet d’une enquête policière impliquaient le Bitcoin.

Chainalysis a également récemment étendu ses outils de surveillance des transactions en temps réel afin de couvrir 10 cryptomonnaies en réponse à la demande des organismes chargés de l’application de la loi.

 


Cet article est traduit de Cointelegraph dans le cadre d’un partenariat entre Cryptoast et ce média international.
Fondé en 2013, Cointelegraph couvre l’actualité des technologies blockchains, des crypto-actifs et des tendances émergentes en matière de fintech.


Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar