Une escroquerie de grande ampleur vient d’être démantelée : elle a touché 85 personnes en France et en Belgique, à qui on a dérobé plusieurs millions d’euros. L'arnaque reposait sur de faux investissements en Bitcoin (BTC).

 

Une arnaque d’ampleur qui utilise le nom du Bitcoin

Comme l’explique l’Est Républicain, qui rapporte la nouvelle, le procureur de Nancy a révélé l’affaire cette semaine. Les premières traces de cette arnaque remontent à 2017, après un dépôt de plainte d’une habitante d’Alsace. Le procédé est malheureusement classique pour les escroqueries de ce type. Les malfaiteurs appelaient des personnes en leur présentant les avantages d’un « investissement » en Bitcoin ou dans d’autres types d’actifs. Appâtées par des retours sur investissement en apparence très avantageux, les victimes choisissaient alors d’investir – une petite somme au départ.

C’est là ou l’escroquerie se joue, selon le procureur : « Dans un premier temps, les escrocs remboursent aux victimes leur mise de départ avec des pseudo plus-values afin de les appâter et de leur soutirer plus d’argent par la suite »

👉 Soyez prudent avec vos investissements : lisez notre guide sur les arnaques au Bitcoin

 

De nombreuses victimes se sont fait connaître. En Belgique, la plus grosse perte est de 500 000 euros pour une personne. En France, la somme la plus importante monte à 100 000 euros. Au total, ce sont 2.6 millions d’euros qui ont été soutirés aux particuliers, l’enquête faisant également état d’une escroquerie visant les entreprises. Comme c’est souvent le cas dans ce type d’affaires, les victimes peuvent rester silencieuses par honte, comme l’explique un membre de la section de recherche de Strasbourg :

« Certains ont perdu toutes leurs économies. Parmi les victimes, on a tous les profils. Cela peut arriver à n’importe qui. Car les escrocs sont vraiment très habiles et très forts au téléphone. Beaucoup de gens ont honte après et ne portent pas plainte »

 

Investissements en BTC : attention aux arnaques !

L’affaire ne repose évidemment sur aucun investissement en Bitcoin réel. Comme bon nombre de malfaiteurs, les escrocs se sont appuyés sur la réputation de l’actif et sa volatilité importante afin de tromper les victimes. Ces dernières années, les escroqueries de ce type se sont multipliées. Un rapport de la FCA indiquait ainsi en mai dernier que les arnaques crypto et Forex avaient triplé en 2018-2019. Du côté français, on apprenait également cette semaine qu’une arnaque circulait sur YouTube, et visait les utilisateurs de Ledger Nano en utilisant l’image du PDG de l’entreprise.

👉 Pour en savoir plus sur les moyens conventionnels et sécurisés d’acheter du BTC, consultez notre article

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
MAHAMAN ISSA

OK nous sommet d'accord CRYPTOAST