Jared Tate, le fondateur de DigiByte (DGB) a annoncé sur Twitter s'éloigner de l'industrie des cryptomonnaies en invoquant une corruption de la communauté qui n'aspire qu'à faire des profits.

Ces propos surprenants surviennent après l'explosion du cours du DGB de plus de 970% en seulement 2 mois, à son point le plus haut.

 

Les valeurs originales de l'industrie auraient disparu

Dans un long thread, Jared Tate explique les raisons l'ayant poussé à se retirer des opérations quotidiennes liées au développement de DigiByte, un projet dédié aux applications décentralisées (dApps) et à la réalisation de paiements ultrarapide avec sa cryptomonnaie, le DGB.

Après 8 années passées dans l'industrie, il a fait part de ses réflexions sur l'état actuel de l'industrie des cryptomonnaies et de la blockchain :

J'ai commencé ce périple dans la blockchain il y a 8 ans avec la conviction et l'espoir d'un avenir meilleur pour nous tous dans une période sombre. En cours de route, j'ai appris quelques leçons très humbles. La première est que l'avidité est la force motrice fondamentale de la crypto et des actions des gens dans la vie.

En effet Jared Tate estime que les éléments fondamentaux qu'il a passé les années les plus créatives de sa vie à construire ont été étouffés et érodés par la cupidité. Selon lui, les valeurs originelles de cette industrie auraient disparu.

Ainsi, il affirme que 90% des personnes investissant dans une certaine cryptomonnaie attendent juste que le prix de cette dernière augmente pour faire des profits. Le discours d'adieu de Tate se poursuit :

Je ne peux pas compter le nombre de personnes qui m'ont poignardé dans le dos au cours de la dernière demi-décennie et qui ont tenté de m'utiliser et/ou d'utiliser le DigiByte pour se faire de l'argent rapidement.

Le créateur de DigiByte a ajouté qu'il avait vu des organisations gagner des millions de dollars grâce au DGB, sans pour autant avoir contribué avec le moindre centime au développement de l'écosystème.

Cupidité dollars

 

Un retrait temporaire

Bien qu'il se consacrera maintenant à une nouvelle entreprise et prendra ses distances avec le projet DigiByte, il ne quitte pas pour autant sa création.

Jared Tate s'est fixé une nouvelle mission, se concentrer sur l'utilisation de la technologie open source du DGB pour construire des applications commerciales par lui-même :

Merci à tous ceux qui soutiennent et croient en DigiByte. C'est à votre tour de prendre les rênes et de guider le DGB vers de nouveaux sommets. Un projet décentralisé doit être fondé sur ses propres mérites. Non pas sur les opinions des fondateurs.

 

L'explosion vers le haut du DGB

Les remarques de Jared Tate font suite à un mouvement haussier spectaculaire du DGB. En quelques semaines seulement, le cours de l'actif a augmenté de plus de 970%, passant de 0,0025$ à près de 0,027$ à son point le plus haut atteint le 6 mai dernier.

Depuis ce sommet, le DGB s'échange maintenant autour des 0,02$ et semble garder une certaine stabilité malgré sa fulgurante hausse.

Cours du DigiByte

L'explosion vers le haut du prix du DGB - Source : TradingView

 

Dans la grande majorité des cas, les réponses aux déclarations de Jared Tate ont été positives et la crypto-communauté s'est montrée compréhensive avec les décisions de l'intéressé.

S'il y a une phrase de Jared Tate qu'il faut retenir, la suivante est particulièrement évocatrice du problème auquel l'industrie des cryptomonnaies fait face : “ La centralisation de cette industrie sera sa perte si nous la laissons faire. ” 

Cela nous évoque directement Binance qui devient de plus en plus tentaculaire et qui est considéré par beaucoup comme le Google de la crypto, aux dépens de la décentralisation.

👉 Pour aller plus loin : L'exchange Binance confirme l'acquisition de CoinMarketCap

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Depuis 2017, je m'intéresse au Bitcoin, aux cryptomonnaies et à la technologie blockchain associée. Je crois fermement en ces innovations technologiques et qu’elles révolutionnent déjà de nombreux secteurs.
Tous les articles de Clément Wardzala.

Poster un Commentaire

avatar