Europol ferme un des plus grands mixeurs de cryptos mondiaux pour blanchiment de fonds

Blanchiment de crypto-monnaies

 

Les autorités néerlandaises et luxembourgeoises ont collaboré avec Europol pour fermer le mixeur de cryptos Bestmixer.io. Le service figurait parmi les plus importants au monde, avec 200 millions de dollars de pièces mixées sur l’année. Selon les informations communiquées par Europol le 22 mai 2019, Bestmixer.io aurait probablement été utilisé pour cacher et blanchir des fonds liés à la criminalité.

 

Les mixeurs de cryptos dans le collimateur de la justice

Les mixeurs de cryptos permettent à leurs utilisateurs d’anonymiser leurs pièces de cryptodevises. Ils agissent en créant des « pools » de crypto-monnaies, dans lesquels toutes les pièces reçues sont mélangées. Elles sont ensuite distribuées à nouveau aux utilisateurs, en déduisant des frais de service. Au final, il devient donc théoriquement impossible de savoir à qui appartenaient les pièces d’origine. À cause de la nature de leurs services, les mixeurs de cryptos ont souvent été accusés d’ouvrir la porte au blanchiment de monnaies virtuelles. Il semblerait que ces suspicions aient été fondées, tout du moins pour Bestmixer.io.

 

Bestmixer.io accusé de blanchiment d’argent

Bestmixer.io proposait le mixage des plusieurs pièces dont le Bitcoin (BTC), le Litecoin (LTC), l’Ethereum (ETH) et le Bitcoin Cash (BCH). Le mixeur avait été lancé en mai 2018 et était très rapidement parvenu à s’imposer parmi les mixeurs les plus importants du marché. Il est ainsi estimé que l’équivalent de 27 000 BTC a été mixé sur cette période d’activités.

Pour Europol, les liens de Bestmixer.io avec la criminalité sont clairs : « L’enquête nous a pour l’instant permis de voir que beaucoup de crypto-monnaies mixées sur Bestmixer.io avaient une origine ou une destination criminelle. Dans ces cas, le mixeur a probablement été utilisé pour cacher ou blanchir de l’argent lié à la criminalité. »

Le communiqué précise également que le service d’investigation fiscale néerlandais avait rassemblé des informations sur les interactions de la plateforme au cours de l’année passée. Cela inclut des adresses IP, des détails sur les transactions, des adresses BTC, ainsi que des historiques de chat. Ces informations seront analysées au cours de l’enquête, puis distribuées auprès des autres pays. Le site de Bestmixer.io a quant à lui été fermé et affiche un avis de saisi des autorités néerlandaises, avec un avertissement : « Vous n’êtes pas anonymes ».

 

Il existe un intérêt croissant des services de police autour des cryptodevises, lorsqu’elles sont utilisées à des fins frauduleuses. Les saisies liées aux cryptos, notamment sur le Dark Net, se sont multipliées ces derniers mois, dans une volonté d’assainir ce domaine financier.

 

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Wasabi Wallet Recent comment authors
plus récents plus anciens
Wasabi Wallet
Lecteur
Wasabi Wallet

Ils auraient du utiliser le wasabi wallet.
https://wasabiwallet.io/